Yahoo ! limite le rebond de Wall Street

 |   |  328  mots
À la clôture, l'indice Dow Jones s'adjugeait 0,48 %, à 12.141,58 points. Ce sentiment était renforcé par l'annonce d'une OPA visant le brasseur Anheuser-Bush, pour lequel InBev se dit prêt à payer 46,3 milliards de dollars, alors que les prix du pétrole semblaient amorcer une décrue en allant tester le seuil des 132 dollars. Les grands indices ont gagné jusqu'à plus de 1% en séance, bénéficiant d'une hausse soutenue des ventes au détail, d'un repli des prix pétroliers et d'une activité nourrie en matière de fusions-acquisitions. Mais la fin des négociations entre Yahoo et Microsoft, qui a fait perdre jusqu'à plus de 13% à l'action Yahoo, et la reprise de la hausse du pétrole face à une menace de grève au Nigeria ont nettement limité le rebond au lendemain d'une baisse d'environ 200 points du Dow Jones. Les distributeurs, à l'instar de Wal-Mart (+1,01% à 59,11 dollars) ou Home Depot (+2,2% à 26,48) ont bénéficié de la hausse de 1% des ventes au détail en mai, un chiffre supérieur aux attentes qui rassure sur la consommation aux Etats-Unis. Aux financières, Lehman Brothers a encore perdu du terrain (- 4,42%) à 22,70 dollars après l'annonce du remplacement de sa directrice financière et de son directeur général adjoint, qui alimentent les spéculations sur sa capacité à survivre sans s'adosser à un grand groupe. Vedette du jour, le brasseur Anheuser-Busch a bondi de 5,23% à 61,40 dollars après l'offre d'achat hostile de 46,3 milliards de dollars du belgo-brésilien InBev. Autre opération saluée par le marché, le projet de rachat d'Applied Biosystems par Invitrogen pour 6,7 milliards de dollars, qui pourrait créer l'un des principaux fournisseurs mondiaux de matériels de recherche pour l'industrie des sciences de la vie. Applied Biosystems a gagné 5,3% à 34,16 dollars % mais Invitrogen a cédé 10,66% à 38,73 dollars. Autre moteur du Nasdaq, Qualcomm a fini en hausse de 5,77% à 48,98 dollars après le relèvement de ses prévisions trimestrielles, qu'il justifie par la bonne tenue du marché de la téléphonie mobile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :