Le pétrole cher creuse le déficit commercial espagnol

 |   |  274  mots
Le déficit commercial de l'Espagne a augmenté de 16,3% sur les quatre premiers premiers mois de l'année par rapport à l'année précédente, a annoncé mercredi le ministère de l'Industrie et du Commerce, un creusement en partie dû à l'envolée des prix du pétrole.Sur l'ensemble de la période, le déficit s'est élevé à 34,876 milliards d'euros, avec des importations en hausse de 12% à 100,27 milliards d'euros, et des exportations en hausse de 9,9% à 65,39 milliards d'euros.L'envolée des prix de l'énergie est responsable du creusement de la balance, et les importations de pétrole et de ses dérivés ont représenté 7,2 points sur les 12 points de pourcentage d'augmentation.Le creusement du déficit sur quatre mois est toutefois moins accentué que celui sur les trois premiers mois de l'année, période sur laquelle le déficit avait augmenté de 20%.La balance commerciale énergétique reste très largement déficitaire, à 16,536 milliards d'euros, une aggravation de 64,7%, qui est toutefois moins lourde que sur les trois premiers mois (68,3%). Le montant total des importations énergétiques a été de 20,11 milliards d'euros au cours de la période, en hausse de 63,5%.La balance alimentaire est restée positive, mais l'envolée du prix de certaines denrées fait fondre l'excédent, qui a été 819,4 millions d'euros, en baisse de 39% par rapport à l'année précédente.Les importations de produits chimiques ont aussi sensiblement augmenté, de 12,1% à 11,953 milliards d'euros.Par zones géographiques, les exportations vers la zone euro, qui représentent 56,9% du total ont augmenté de 7,6%.Les importations en provenance de pays producteurs d'hydrocarbures ont logiquement augmenté (Nigeria +67,4%, Algérie +33,4%, pays OPEP +35,6%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :