Les rehausseurs de crédit MBIA et Ambac dans la toumente

Les mauvaises nouvelles se poursuivent pour les rehausseurs de crédit. L'agence de "rating" américaine Moody's a ôté le "AAA" aux deux établissements. MBIA voit sa note dégrader de cinq rangs à "A2", contre trois pour Ambac à "Aa3". Les deux principaux "monoliners" américains avaient déjà perdu leur "AAA", la meilleure note possible dans la classification des agences de notation, auprès de Standard and Poor's et de Fitch Ratings. Les rehausseurs de crédit peuvent difficilement fonctionner sans un "AAA". Leur métier consiste, en effet, à faire bénéficier de cette note des émetteurs d'obligations moins bien dotés, pour leur permettre d'obtenir des conditions de financement plus favorables. Les rehausseurs s'engagent aussi à assurer le remboursement des titres en cas de défaut de l'émetteur.Cette dégradation de la note des principaux acteurs du marché risque d'entraîner par ricochet de nouvelles dépréciations de la valeurs des actifs détenus par les banques et autres institutions financières, puisque ceux-ci seront devront être considérés comme plus risqués.Dans les deux cas, Moody's a expliqué sa décision par la contraction des marchés sur lesquels sont présents les deux groupes, leur moindre flexibilité financière et l'importance de leurs pertes potentielles sur leur portefeuille d'émissions assurées. Dans les deux cas, la perspective des deux groupes est "négative", c'est-à-dire que toute évolution future de leur note ne pourrait intervenir qu'à la baisse.Dans un communiqué, Ambac s'est dit "déçu" de la décision de Moody's, notamment du maintien d'une perspective négative qui ne correspond pas, selon lui, à l'état de ses finances, même dans les hypothèses les plus extrêmes. MBIA a de son côté estimé que "les fondamentaux la compagnie justifient une notation meilleure".Des nouvelles qui ne plaisent pas non plus aux marchés. Avant l'ouverture de Wall Street, le titre MBIA, qui a terminé à 6,45 dollars, chutait de 10%. Même situation pour Ambac qui a perdait plus de % à 1,9 dollar. Au 1er janvier, ile titre Ambac valait néanmoins 25 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.