La Bourse de Paris termine en légère baisse

 |   |  408  mots
C'est le Crédit Agricole qui signe le plus fort repli du CAC, avec -8,03% à 15,34 euros. Le marché lui reproche le prix fixé à seulement 10,60 euros par action pour son augmentation de capital. Les autres valeurs bancaires sont également dans le rouge. La Société Générale perd 1,44% à 62,72 euros, BNP Paribas 1,19% à 63,10 euros. Dexia est en revanche en légère hausse de 0,13% à 14,64 euros. France Télécom est en net recul de 5,09% à 18,25 euros. L'opérateur se donne quinze jours pour convaincre l'opérateur nordique TeliaSonera d'accepter son offre de rachat amicale. Ce matin, France Télécom lui a proposé une offre autour de 30 milliards d'euros payable en cash et en actions. Mais TeliaSonera a déjà refusé la proposition, pas assez élevée à son goût. A Stockholm, le titre TeliaSonera clôture ce soir en hausse de 6,51%. EADS est en net repli aussi à cause d'une moins bonne recommandation d'Exane et perd 3,23% à 14,64 euros. Par ailleurs, le patron de sa filiale Airbus Tom Enders a reconnu hier qu'il allait être entendu par la justice dans l'affaire des délits d'initiés. Jusqu'à présent, seuls des anciens dirigeants comme Noël Forgeard avait été entendu.Reculs sensibles aussi pour Alstom (-1,97% à 163,80 euros) et pour Accor (-1,69% à 48,10 euros). C'est Vallourec qui signe la meilleure performance de l'indice parisien, avec +3,36% à 208,48 euros. Hier lors de son assemblée générale, le groupe a annoncé que le chiffre d'affaires de cette année sera au moins égal à celui de l'an dernier à périmètre constant. Par ailleurs, les actionnaires ont refusé de mettre en place des dispositifs anti-OPA. Toujours dans le secteur pétrolier, Total gagne 0,73% à 54,17 euros sous l'effet de la remontée des cours du pétrole. Veolia Environnement est en forme aussi. L'action gagne 2,30% à 46,14 euros. Son concurrent Suez dans les services aux collectivités est bien orienté également et gagne 0,85% à 47,42 euros. Gaz de France avec qui Suez doit fusionner prend 0,41% à 41,34 euros. Hier, les conseils d'administration des deux groupes ont approuvé le projet de fusion. Toujours dans le secteur énergétique, EDF gagne 0,46% à 69,83 euros. Belles progressions également pour Arcelor Mittal (+2,53% à 65,65 euros) et pour Lagardère (+2,05% à 47,75 euros). L'euro est nettement remonté face au dollar à 1 euro pour 1,5552 dollar après les déclarations de Jean-Claude Trichet. Du coup, les cours du pétrole sont repartis à la hausse après cet affaiblissement du dollar. Le baril de WTI vaut 123,55 dollars, le baril de Brent 123,41 dollars.(Egalement disponible en vidéo sur votre site)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :