Les conseils de GDF et Suez approuvent la fusion

 |   |  485  mots
Les conseils d'administration de Gaz de France (GDF) et de Suez se réunissaient ce mercredi pour entériner leur mariage. Celui de GDF, réuni sous la présidence de Jean-François Cirelli, a annoncé avoir examiné et approuvé le partenariat stratégique entre les deux entreprises qui "prend la forme d'un accord de coopération industrielle et commerciale, et du traité de fusion entre les deux entreprises, sur la base des rapports des Commissaires à la fusion et des rapports émis par les banques. Il a notamment arrêté la parité d'échange de 22 actions SUEZ contre 21 actions Gaz de France après la distribution par Suez à ses actionnaires de 65 % du pôle environnement" afin de compenser la différence de valorisation.Le conseil d'administration a mandaté le Président, Jean-François Cirelli, pour signer le traité de fusion et l'ensemble de la documentation relative à cette opération. Comme latribune.fr le révélait hier, il a également décidé de convoquer l'assemblée générale mixte des actionnaires le 16 juillet 2008 pour qu'ils se prononcent sur la fusion. Le conseil s'est félicité de l'aboutissement de la préparation de la fusion entre Gaz de France et Suez qu'il qualifie de "fusion entre deux grandes entreprises fondée sur une base amicale et entre égaux". Il a remercié "les équipes et le Président de Gaz de France dont le travail et l'engagement ont permis de poursuivre ce projet qui ouvre une nouvelle ère dans l'histoire de l'entreprise. Il a souligné l'importance historique de l'étape essentielle franchie aujourd'hui, qui permet la naissance d'une superbe entreprise énergétique. GDF Suez aura vocation à être un leader mondial de l'énergie dans le gaz, l'électricité et les services énergétiques au bénéfice de ses clients, de ses collaborateurs et de ses actionnaires".Plus tard dans l'après-midi, le conseil de Suez a lui aussi approuvé l'opération. Dans un communiqué publié en fin de journée, il affirme que "connaissance prise des avis émis par les banques-conseils, de l'avis de la banque mandatée par le Conseil d'Administration de Suez, de la lettre de confort remise par les Commissaires à la Fusion sur la rémunération des apports, de l'attestation d'équité de l'expert indépendant et des conclusions du Comité d'Audit, le Conseil d'Administration a confirmé les termes du projet de fusion tel qu'il avait été présenté en septembre 2007, et notamment la parité d'échange de 22 actions Suez contre 21 actions Gaz de France après distribution aux actionnaires de Suez de 65% du pôle Environnement".Le groupe précise également que le conseil a "examiné et approuvé l'ensemble de la documentation relative à la distribution de 65% du pôle Environnement". Et le conseil d'administration "fait part de sa satisfaction de voir aboutir le projet de fusion entre Suez et Gaz de France, un projet industriel majeur qu'il a toujours soutenu".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :