Les coûts cachés des énergies renouvelables nouvelles

Une révélation paradoxale du débat national sur la transition énergétique permet de mettre le coût de l'intermittence électrique en balance avec les atouts des énergies renouvelables nouvelles. Si le nucléaire a ses coûts cachés, comme les anti-nucléaires ne se font pas faute de le proclamer, les renouvelables aussi... A quand une électricité « propre » sans subventions ?

6 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Coût de production des panneaux solaires réduit à un euro le watt, soit un milliard le gigawatt, soit... trois fois moins qu'une centrale nucléaire ! Eolien terrestre à 70 euros le mégawattheure, quand le prix moyen sur le marché de gros de l'électricité traditionnelle oscille entre 50 et 60 euros ! Eolien offshore à 150 euros (pour commencer) !!! Appel d'offre sur le premier grand projet solaire thermique marocain- un prototype- révélant un prix de revient à 140 euros... La « parité-réseau » tant attendue se profilerait donc à l'horizon : celui d'une électricité d'origine renouvelable qui prospèrera sans subventions, annonçant l'ère nouvelle de l'énergie propre et durable pour tous et sans limite.

Balançant cet enthousiasme, un autre chiffre attire l'attention : celui dérivé de la comparaison entre la France et l'Allemagne, un extraordinaire banc d'essai riche de révélations, et ce au niveau des chiffres de l'économie réelle, non des modèles théoriques et des préférences idéologiques... Nucléaire en deçà du Rhin, renouvelables au-delà, comme on lit dans Les Pensées à propos de la vérité et des Pyrénées. Pas de pays sur notre planète plus converti au nucléaire que l'est la France ; pas de pays plus adepte des renouvelables que l'Allemagne. Et tous deux avec la même conviction:  bruyante et prosélyte en Allemagne ; discrète, presque honteuse en France, tant la conception allemande règne sur la politique énergétique de l'Europe.

Deux stratégies différentes
On ne peut en effet imaginer deux pays aussi proches- par la géographie, par le niveau de développement, par le degré de coopération et d'intégration économiques- qui au contraire, pour l'énergie, affichent des contrastes aussi profonds. L'indice le plus éclatant de ces contradictions s'incarne dans la politique extraordinairement volontariste conduite outre-Rhin depuis vingt ans pour le développement des énergies renouvelables nouvelles et dans la préférence marquée des Français pour l'énergie nucléaire, héritage historique d'un volontarisme tout aussi marqué.

Le parc allemand de production d'électricité renouvelable- hormis un peu d'hydroélectricité dans les Alpes- s'est construit au cours des vingt dernières années - entre 1993-2012. Le parc électronucléaire français s'est construit lui aussi sur vingt ans - entre 1970 (Fessenheim, Bugey) et 1990 (Civaux). Les capacités installées sont équivalentes : 60 Gw en énergies renouvelables moitié éolien- moitié solaire photovoltaïque en Allemagne, soit la moitié de la puissance installée totale ; 63 Gw nucléaire en France, soit 60 % de la puissance installée totale. Les coûts d'investissements réalisés sont eux aussi comparables : en euros constants l'Allemagne a investi davantage que la France 120 milliards contre 96 milliards, chiffrage récemment revalidé par la Cour des comptes.

La France ne connait pas l'intermittence
En revanche, la différence est étonnante au niveau de la production : 75 milliards de Kwh produits par an par le parc renouvelable Outre-Rhin ; 410 milliards par le parc nucléaire français. 13% de la consommation du pays d'un côté (600 Twh) ; 74% de l'autre (550 Twh) Ainsi la moitié de la puissance installée fournit Outre-Rhin un septième de la production ; en France les trois -quarts... La différence s'explique par l'intermittence : les capacités de production renouvelable fonctionnent 1200 heures par an (sur les 8760 que compte une année), donc restent inutilisées 87% du temps ; pendant que les capacités nucléaires tournent à plein régime- 6500 heures par an, soit 75 % du temps.

Le coût caché du volontarisme renouvelable allemand ne se borne pas au coût direct de l'intermittence tel qu'il est exposé ci-dessus. Il y a aussi le coût de l'aléatoire, l'imprévisibilté de l'ensoleillement, et de la force du vent qui affaiblit encore plus la valeur d'usage. Pour assurer l'alimentation du réseau en continu afin de répondre à la courbe de demande il faut mettre en place des capacités de production classiques, à base de combustibles compensant les périodes creuses de production des énergies intermittentes. C'est la production par les centrales au charbon, ou au lignite épouvantablement polluant ; ou au gaz naturel importé en grande part de Russie créateur de dangereuse dépendance. Et le coût de l'occupation de l'espace foncier - 4000 kilomètres de lignes électriques à haute tension pour équilibrer les productions sur le territoire ; des milliers de kilomètres carrés mobilisés par les panneaux et les mâts.

Plus on produit, plus les coûts baissent
Une conséquence paradoxale du débat national sur la transition énergétique est d'avoir projeté l'attention sur l'intermittence électrique. Jusqu'alors, la question n'était guère identifiée que par les seuls techniciens spécialistes des réseaux électriques : elle est maintenant accessible et débattue au grand public. Pourquoi cette conséquence est-elle paradoxale : parce que le débat a fait émerger les coûts indirects des énergies renouvelables nouvelles. Si le nucléaire a ses coûts cachés, comme les anti-nucléaires ne se font pas faute de le proclamer, les renouvelables aussi.

L'injection à grande échelle dans les réseaux électriques d'une électricité dont la valeur d'usage est incertaine pose des problèmes techniques et économiques inédits. Dans les débats publics, on compte la valeur de l'électricité produite à partir de sources renouvelables et de sources traditionnelles par référence à leur coût de production. On constate au cours des dernières années une baisse spectaculaire des coûts de production, qui illustre à nouveau les bienfaits de l'effet d'expérience, encore appelée courbe d'apprentissage - à savoir la vraie source du progrès technique et économique. Plus on produit, plus l'expérience s'accumule, plus les coûts baissent.

L'électricité, c'est d'abord des moyens de production
Les sources intermittentes d'électricité sont aujourd'hui rémunérées par le rachat des kWh qu'elles produisent. Ce faisant, on ne tient pas compte de leurs performances en matière de régularité et de prévisibilité : aucun lien n'est fait entre leur coût de revient et leur valeur d'usage. Le problème avec l'électricité est qu'il existe une différence considérable entre son coût de production et sa valeur économique. L'électricité ne se stocke pas. A tout instant l'électricité injectée sur le réseau doit être exactement égale à l'électricité appelée par les consommateurs.  Avant d'être mesurable en tant que quantité d'énergie, l'électricité l'est en tant que puissance installée des moyens de production. Déployée pendant un certain temps, une puissance électrique installée (exprimée en kilowatts, kW) fournit une quantité d'énergie (exprimée en kilowattheures, kWh).

L'électricité est un service, non pas un bien tangible, qui consiste à mettre à la disposition des usagers (clients domestiques, industriels, collectivités locales) une puissance électrique mesurée en kW à un moment donné. Sa valeur d'usage varie d'une seconde à l'autre. Les chiffres ne sont pas là pour dicter des conclusions péremptoires, soi-disant au nom de la science, mais pour faciliter le débat sur des bases de dialogue communes
 

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 93
à écrit le 29/01/2020 à 12:56
Signaler
J'ai lu attentivement l'article et je n'ai aucune honte à dire que j'y ai appris des choses. En revanche il me semble que l'auteur se fait prendre à son propre raisonnement quand il veut démontrer le coût caché des énergies renouvelables. Je cite "L'...

à écrit le 31/07/2017 à 7:56
Signaler
Variabilité des EnR bien connue, et l'on sait/va y remédier...Ce ne sont pas les "Verts" qui le disent (Quelle est cette généralisation haineuse?) mais plusieurs grands industriels de niveau mondial qui ont bien compris que c'est là que se situe la v...

à écrit le 28/09/2014 à 15:07
Signaler
On oublie à chaque fois et c'est normal car les Verts ont plus de communiquant que les "pollueurs", comment fabrique t-on un panneau solaire, combien cela coûte en CO2 et pour quel rendement ? Comment construire une éolienne, combien cela coûte en CO...

le 08/11/2014 à 22:17
Signaler
Et couts pharamineux pour les éoliennes ,idem pour le photovoltaique et la pollution qui s'ensuivra ,et qu'il faudra gérer Prix de revient supérieur, incertitude de production électrique,et balance commerciale déficitaire, ou est l'intérêt de tout ç...

le 10/11/2014 à 19:51
Signaler
Vous voulez comparer, vraiment ? Chiche ? Les bilans CO2 du solaire et de l'éolien sont du même ordre de grandeur que celui du nucléaire (et tous sont minimum 10 à 20 fois moins polluants que les énergies fossiles), pour du matériel produit en Ch...

à écrit le 16/07/2013 à 11:43
Signaler
L'intermittence et le coût exorbitant du renouvelable viennent seulement d'être découverts? Mais depuis la mise en service des premières éoliennes on sait que c'est une gigantesque arnaque!

le 26/07/2013 à 19:05
Signaler
AtomD, petit soldat besogneux du Village Atomique Gaulois, ferait bien d'ouvrir un peu les yeux et de regarder chez nos voisins: y'a pas que la radio-activité dans la vie ! http://www.voltwerk.com/fileadmin/user_upload/documents/Voltwerk_MIT_englisch...

le 27/07/2013 à 10:28
Signaler
Justement, c'est après avoir observé les effets des énergies renouvelables sur les pays qui l'utilisent en majorité que je me permet de dire ce genre de choses! Et ce n'est pas AtomD mais AtomicD. En effet, il n'ya pas que la radioactivité dans la vi...

le 27/07/2013 à 15:10
Signaler
Les japonais vont peut être allumer quelques centrales nucléaire mais le temps du nucléaire triomphant est définitivement terminé chez eux, contrairement au solaire qui va prendre une place très significative: ils pourraient passer de 4,7 GW actuell...

le 29/07/2013 à 12:37
Signaler
Tant mieux pour eux, mais à ce que je sache, nous sommes en France ici, un pays qui a choisi la bonne option pour son avenir énergétique, pas au Japon. C'est une énorme bêtise d'installer des centrales nucléaires là-bas, c'est un des rares pays où la...

le 30/07/2013 à 14:38
Signaler
"Une énorme bétise d'installer des centrales nuc au japon" bien d'accord avec vous c'est criminogene et Areva est lourdement complice avec la vente de Mox. Z'allez pas me faire avaler qu'Areva ne connaissait pas le risque sismique du Japon. C'est à p...

le 31/07/2013 à 10:34
Signaler
Ce n'est pas Areva qui a imposé la vente de MOX, mais le Japon qui lui a demandé! La France en échappera, oui, pourquoi, parce que son nucléaire est le plus sûr du monde et reconnu comme tel. La France est le numéro 1 mondial du nucléaire, pourquoi l...

le 10/11/2014 à 19:47
Signaler
L'éolien, "une gigantesque arnaque" ? SVP, les mots ont un sens qui ne doit pas être galvaudé. Ni l'éolien ni le photovoltaïque, ni d'un point de vue économique, écologique ou technique - on sait qu'on peut intégrer dans le réseau au moins 30% d'éner...

à écrit le 14/07/2013 à 15:43
Signaler
Un mensonge d'Etat est en train de s'effondrer http://www.terraeco.net/Augmentation-du-prix-de-l,50580.html

à écrit le 07/07/2013 à 7:50
Signaler
article confus et données erronées. on aurait préféré un tableau lisible.

à écrit le 27/06/2013 à 11:51
Signaler
Dans la moitié sud de la France , une installation solaire pv pour l' autoconsommation de 2 kWc revient désormais à 6000 euros TTC et elle fourni un kWh à 8 centimes garanti sans hausses pendant 25 ans ! A comparer à 14 ou 15 centimes le prix du kWh ...

le 19/07/2013 à 13:21
Signaler
Parce que vous, vous ne cuisinez des plats chauds qu'en été quand il fait beau ? Tout le problème est là : le PV produit en été à midi, on a besoin d'électricité en hiver à 19h... De plus, vous parlez d'un chauffe eau solaire PV qui est une aberratio...

le 26/07/2013 à 19:02
Signaler
@unepierre Un panneau solaire plein sud produit principalement entre 10h et 17h donc cette plage est assez large pour en tirer profit si on fait tourner les appareils énergivores durant cet horaire (clim, piscines, machines à laver, chauffe-eau etc.....

à écrit le 27/06/2013 à 8:13
Signaler
Beaucoup d'erreurs dans cet article. On nous présente de soi-disant "coûts cachés" qui n'en sont pas. Ils sont intégrés au coût du MWh et la comparaison entre puissance nominale et énergie fournie n'a pas de sens s'agissant de sources différentes. Qu...

à écrit le 23/06/2013 à 22:27
Signaler
Un article a été cité sur la comparaison entre nucléaire et renouvelables en Allemagne, qui remet un peu à jour les connaissance de cet "économiste" qui a fait Polytechnique [ c'est pas une référence ]. -- Sur le même site, et parmi de nombreux aut...

le 24/06/2013 à 12:31
Signaler
Probablement l'auteur ne pouvais pas savoir que l'EPR est chaque année repoussé l'année suivante, LOL. En tous les cas on voit bien que si (avec une bonne dose d'optimisme) le gouvernement ferme Fessenheim ça baissera de 0% le mix nucléaire puisque l...

à écrit le 21/06/2013 à 11:46
Signaler
Article intéressant mais complétement faux et inexact sur les chiffres, les valeurs (on est á 0.5? /Wc sur le solaire), les montants investis (nucléaire á 120 Milliards alors que c'est 240 milliards au bas mot): bref du n'importe quoi pour dire que l...

à écrit le 18/06/2013 à 21:51
Signaler
L'énergie infinie est sous nos pieds, mais cela n'intéresse personne.

à écrit le 17/06/2013 à 11:44
Signaler
- L'électricité se stocke parfaitement, il y a plein de solutions existantes ou en développement (batteries, station de transfert d'électricité par pompage-turbinage, hydrogène, volants d'inertie, supraconducteurs, stockage thermique, air comprimé......

le 24/06/2013 à 12:35
Signaler
Le stockage à grande échelle de la surproduction d'électricité éolienne ou solaire va aussi pouvoir se faire avec le techno Power-to-gaz. De nombreux projets sont en développement en Allemagne: http://www.powertogas.info/power-to-gas/pilotprojekte.h...

le 19/07/2013 à 13:30
Signaler
Mouais, les STEP c'est quelques MW et les leixu d'installation sont très limités. Quant aux autres solutions, c'est plutôt de l'ordre du kW alors que l'ordre de grandeur nécessaire est la dizaine de GW (soit un million de fois plus). En bref, une bat...

le 27/07/2013 à 15:17
Signaler
Le réseau de de gaz naturel en Allemagne permet de stocker l'équivalent de 2 mois de consommation pour toute l'Allemagne. Y'a pas photo, de très loin, les technologies power-to-gaz sont celles qui permettront aux Allemands d'avoir la plus grande capa...

à écrit le 06/06/2013 à 11:21
Signaler
Citation : L'électricité est un service, non pas un bien tangible. Je ne suis pas d'accord, ou alors pas pour tout le monde ... EDF ne sera plus incontournable à l'avenir. Chacun pourra produire son énergie (exit le passage obligatoire par la case E...

le 07/06/2013 à 16:19
Signaler
Merci M. Stoffaës de rétablir quelques grandes vérités. Bien entendu, il y a tout un pan de la société française complètement subjugué par le "modèle" allemand. D'ailleurs le Débat sur la transition énergétique se transforme peu à peu en plébis...

le 24/06/2013 à 13:16
Signaler
Dac avec Jo. Le cas du solaire pv est interessant: en tenant compte de la hausse de 5 à 10 % d'EDF cette année pour les particuliers, dans la moitié sud de la France les panneaux solaires produisent désormais un kWh largement inférieur à celui d'EDF....

à écrit le 06/06/2013 à 5:49
Signaler
Les japonais parmi d'autres semblent avoir mieux compris les changements en cours dans le domaine de l'énergie avec une production de plus en plus par les particuliers, communes, régions, groupes d'entreprises etc. Leur politique et stratégie industr...

le 24/06/2013 à 13:38
Signaler
C'est clair que l'électricité solaire va connaitre une énorme expansion au Japon. Pour la seule année 2013 entre 4 et 5 GW de solaire pv sera installé. D'ci 2030 la total installé pourrait atteindre 100 GW http://www.pv-tech.org/news/jefferies_report...

le 26/06/2013 à 12:54
Signaler
Maintenant qu'Obama vient d'annoncer 20% d'ENR aux us la-bas aussi le solaire et l'éolien vont exploser, probablement 150 GW dès 2020.

à écrit le 04/06/2013 à 15:46
Signaler
Google investi dans les énergies renouvelables tout comme Warren Buffet, il devraient consulter Christian Stoffaës car ils vont être surpris pas les "coûts cachés", la fin de leur histoire financière est proche ;o))) http://www.enerzine.com/14/15800+...

à écrit le 04/06/2013 à 15:42
Signaler
LEURRE DE VERITE POUR LA PARITE RESEAU. L'auteur a écrit, je cite : « La « parité-réseau » tant attendue se profilerait donc à l'horizon : celui d'une électricité d'origine renouvelable qui prospèrera sans subventions, annonçant l'ère nouvelle de ...

le 06/06/2013 à 6:23
Signaler
Allez dire aux américains qui adoptent les énergies renouvelables et dont le nombre croît de plus de 60% par an que la production de ces dernières "n'est pas justifiable économiquement" et aux multiples pays et nombre encore bien plus important de pe...

le 15/06/2013 à 22:29
Signaler
La parité réseau dans le photovoltaïque pour le particulier autoconsommateur ce n'est pas le tarif des grosses installations mais c'est du 30,77 cts d'euros le Kwh, alors si vous êtes prêts à en payer le prix, allez-y foncez !! http://www.les-energi...

le 15/06/2013 à 22:41
Signaler
@polytech http://ameriquedunord.edf.com/activites/production-nucleaire/introduction-51660.html

à écrit le 04/06/2013 à 14:52
Signaler
C'est bizarre, les américains eux-mêmes ne sauraient donc plus compter et développent plus les énergies renouvelables que même le gaz de schiste ?! Il devraient peut-être recruter leurs économistes en France sur les blogs ;o)) Clean Edge managing dir...

à écrit le 04/06/2013 à 13:05
Signaler
Cet article reflète la myopie stupéfiante de la Nomenklatura Française sur les question énergétiques; il est mensonger et trompeur sur plusieurs points: "production renouvelable Allemande = 75 TWh" menteur ! la prod Allemande en 2012 a été de 135 TW...

à écrit le 04/06/2013 à 10:56
Signaler
Entre 400 et 5000 milliards d'euros, c'est le montant de la prime d'assurance accident sur laquelle EDF "s'assoit" en toute légalité ! C'est pas beaucoup l'économie dans une Atom'Cratie ?

le 04/06/2013 à 13:15
Signaler
C'est drole quand on parle des dépenses non provisionnées de l'assurance accident nucléaire y'a plus personne...est ce de cette façon que nos Apparatchiks assumerons lorsque ça explosera dans une centrale?

à écrit le 04/06/2013 à 10:55
Signaler
M. Stoffaes ou bien vous êtes encore en retard ou bien vous traffitez la réalité. Les chiffres que vous donnez pour la production d'électricité en Allemagne datent de 2008. En 2012 l'électricité renouvelable a représenté 135 TWh et les Allemands sont...

le 04/06/2013 à 13:23
Signaler
M. Stoffaes ment tout simplement par ce qu'il diffuse la pensée unique et universelle de sa caste, le Corps des Mines. Il espère ainsi enfumer et convertir à la religion atomique les braves montons Français qui le financent.

le 04/06/2013 à 13:41
Signaler
La Technocratie Française, à l'image des X-Mines, à largement atteint son plafond de verre, il est grand temps qu'ils partent à la retraite. Y'a aucune chance d'avoir de pires gestionnaires qu'eux même si on choisissait les technocrates par tirage a...

à écrit le 04/06/2013 à 10:49
Signaler
M. Stoffaes vous êtes encore en retard ! Les chiffres que vous donnez pour la production d'électricité en Allemagne datent de 2008. En 2012 l'électricité renouvelable a représenté 135 TWh et les Allemands sont en bonne voie pour atteindre 250 TWh d'i...

le 04/06/2013 à 13:09
Signaler
c'est clair pour un économiste il est nul, j'en voudrait même pas pour mes gosses en classe de 1° eco

à écrit le 04/06/2013 à 10:42
Signaler
L'auteur a écrit, je cite : "La « parité-réseau » tant attendue se profilerait donc à l'horizon : celui d'une électricité d'origine renouvelable qui prospèrera sans subventions, annonçant l'ère nouvelle de l'énergie propre et durable pour tous et s...

à écrit le 04/06/2013 à 5:53
Signaler
Si l'on analyse l'histoire et l'évolution de l'énergie dans le monde, de ses technologies et des choix effectués par les particuliers comme par les entreprises, régions etc, le modèle énergétique centralisé français est dépassé, il est en train de se...

le 04/06/2013 à 10:29
Signaler
Et bla, et bla, et bla... une argumentation qui relève de vos fantasmes, tout cela pour essayer de nier des faits bien gênants pour les énergies renouvelables et dont nos voisins Allemands commencent eux à prendre conscience au fur et à mesure de l'e...

le 04/06/2013 à 13:11
Signaler
Je vous échange 10 "explosion du prix de l'électrcité" outre Rhin contre 1 seule "explosion d'une centrale nucléaire" Française...

le 04/06/2013 à 13:46
Signaler
Toujours au troll qui signe sans pseudo le post de 10.29, vous n'avancez aucun argument. Les allemands ont largement débattu des énergies renouvelables depuis les années 90. Il n'y a aucune remise en cause globale de ces dernières mais de la répartit...

à écrit le 04/06/2013 à 5:53
Signaler
Si l'on analyse l'histoire et l'évolution de l'énergie dans le monde, de ses technologies et des choix effectués par les particuliers comme par les entreprises, régions etc, le modèle énergétique centralisé français est dépassé, il est en train de se...

le 06/06/2013 à 5:59
Signaler
Merci pour ce très intéressant et juste point de vue que je partage également en effet. Les japonais comptent être les premiers à exporter leurs éoliennes flottantes et leur double éolienne/hydrolienne Kwind donne déjà de très bons résultats. On assi...

à écrit le 03/06/2013 à 21:03
Signaler
Panique de l' "expert" pronucléaire qui sait, même s'il se garde bien de l'écrire, que la part du nucléaire dans l'électricité mondiale est passée de 17% en 2005 à 9% aujourd'hui. Panique devant les dramatiques tares de l'atome, comme Fukushima, les...

le 03/06/2013 à 22:47
Signaler
17% ou 9%, et alors? Si la part du nucléaire diminue c'est pour l'essentiel parce que celle du charbon augmente en Chine et en Inde. Mais ce qui nous intéresse ce n'est pas l'évolution de la production d'énergie au Kazakhstan ou en Chine, mais bien e...

le 03/06/2013 à 22:49
Signaler
@ Observatoiredunucleaire: Et la part des centrales à charbon, elle est de combien ?

le 04/06/2013 à 6:22
Signaler
La part du nucléaire ne diminue pas à cause de la progression du charbon mais du fait de son modèle. La plupart des énergies renouvelables progressent elles, même comparées au charbon. Voir diverses études moyen long terme dont les plus générales com...

le 04/06/2013 à 10:26
Signaler
C'est ça, nions les réalités à coup d'argumentations fumeuses et prospectives. Le prix de l'électricité en Allemagne, double du notre, et les émissions e CO2 5 fois plus importantes sont des faits gênants mais des faits quand même. Et la situation du...

le 04/06/2013 à 11:19
Signaler
La ou vous ne comprenez rien c'est que les Allemands ne sont pas des hypocrites (contrairement à la Nomenklatura radioactive Française) et depuis Fukushima ils ont parfaitement compris que le nucléaire peut entrainer la ruine d'un pays, si par exempl...

le 04/06/2013 à 13:42
Signaler
C'est dommage que le troll qui me répond à 10.26 juste après mon post ne signe pas d'un pseudo, n'avance aucun argument et pense que je n'ai pas analysé en détail la situation allemande. Il est normal que dans toute nouvelle technologie il y a consol...

à écrit le 03/06/2013 à 18:32
Signaler
@Mr Stoffaes : cessez vos attaques unilaterales et mensongeres et elevez le debat svp. 1/ Traiter les allemands de 'bruyants' esta ssez cocasse pour un fanfaron francias prompt a faire la lecon au monde entier. 2/ l'electricite nuke non plus ne se st...

le 03/06/2013 à 18:49
Signaler
Vous devriez lire avec plus d'attention cet article. 1/ Les Allemands sont bruyants sur les renouvelables mais très discrets sur leur 60% d'électricité produite avec des fossiles et en conséquence leurs émissions considérables (5x les nôtres) de CO2 ...

le 04/06/2013 à 6:52
Signaler
1) la comparaison avec l'Allemagne est tronquée puisque la France s'est développée plus particulièrement dans le secteur des services et si l'on tient compte de l'histoire respective des 2 pays, de leurs économies et de l'externalisation de notre CO2...

le 04/06/2013 à 10:40
Signaler
1/ Les émission de CO2 sont des faits mesurables ainsi que les émissions de particules des centrales au charbon et au lignite allemandes, il est inutile d'essayer d'argumenter contre des faits. 3/ L'EPR est un réacteur trop puissant pour la majorité ...

le 04/06/2013 à 14:31
Signaler
1) les nouvelles centrales à charbon allemandes remplacent d'anciennes nettement plus polluantes et ne sont pas de nouvelles unités crées. Elle émettent peu de particules comparé au diesel des transports. Le taux des émissions allemandes de CO2 sont ...

le 07/06/2013 à 13:52
Signaler
@Troll : ha bon l'electricite nuke se stocke Voila encore une belle intox : non le nuke ne se stocke pas, au mieux peut-on legerement reduire la puissance injectee sur le reseau la nuit. En realite, l'electricite excedentaire nucleaire est stockee so...

à écrit le 03/06/2013 à 18:28
Signaler
Article cousu de fil blanc dans lequel M. Stoffaes exploite des données complètements has been (75 TWh de production renouvelable en Allemagne c'était en 2008 !!) pour tenter de prouver l'échec de la Transition énergétique Allemande. La réalité est ...

le 03/06/2013 à 18:38
Signaler
Mais pour quel montant d'investissement les 250 Twh ? Je suis preneur du chiffre si vous l'avez.

le 03/06/2013 à 18:43
Signaler
Puisque vous suivez l'actualité de nos voisins de très près, vous devriez savoir que le problème du prix de l'électricité, double du notre, est devenu un sujet de débat important dans la campagne électorale, d'autant que de plus en plus d'Allemand co...

le 04/06/2013 à 11:12
Signaler
@ Paulo: la facture de la Transition vers les ENR pour les Allemands sera toujours inférieur au traumatisme et à la facture d'un accident nucléaire qui peut dépasser des milliers de milliards d'euros si une grande région économique (Berlin, Paris..) ...

à écrit le 03/06/2013 à 18:05
Signaler
"L'électricité ne se stocke pas", c'est là son moindre défaut, comme dans la fable. On produit donc beaucoup d'électricité dont une grande quantité est perdue par "non consommation" et aussi dans les pertes en ligne. Moralité pour la France qui est p...

le 03/06/2013 à 18:33
Signaler
" Il faut mettre les centrales nucléaires au coeur des villes et des zones industrielles.". Il s'agit d'un pur fantasme car vos fameuses pertes en ligne sont négligeables, de l'ordre de quelques pour cents sur un millier de kilomètres.

le 04/06/2013 à 7:11
Signaler
Toutes les centrales en France sont à moins de 150 km des villes donc les risques du nucléaire sont très élevés et d'autant plus avec l'âge moyen des réacteurs qui atteint les 30 ans en moyenne, durée de vie initialement prévue comme standard au dépa...

à écrit le 03/06/2013 à 17:59
Signaler
"La France ne connaît pas l'intermittence"... et les intermittents du spectacle alors? Certes ce ne sont pas tous des lumières et certains auraient même la fâcheuse habitude d'absorber la lumière, un peu comme dans un trou noir où la notion de vide p...

à écrit le 03/06/2013 à 17:29
Signaler
En 2012 l'Allemagne a produit 135 TWh d'électricité renouvelable et non pas 75 comme le prétend M. Stoffaes ! http://energeia.voila.net/electri/allemagne_nucle_renouv.htm. L'estimatif pour 2013 se situe entre 150 et 160 TWh. Au rythme actuel l'Allema...

le 03/06/2013 à 18:56
Signaler
Et vous vous me semblez non comprenant car l'article explique justement que ce n'est pas la quantité d'électricité produite qui importe mais le caractère pilotable ou au contraire aléatoire de cette production. Plus l'Allemagne installe de renouvelab...

le 04/06/2013 à 7:21
Signaler
Sauf qu'en pratique l'Allemagne a moins de coupures d'électricité que nous et nous lui en importons toujours plus que nous lui exportons et ce depuis des années. Par ailleurs que le pilotage et l'aspect aléatoire des énergies solaire et éolienne ne p...

le 04/06/2013 à 10:32
Signaler
L'Allemagne n'a aucune raison de manquer d'électricité tant qu'elle continue à produire son électricité avec du lignite, du charbon et du gaz comme aujourd'hui. Mais bon, si vous voulez continuer à rêver sur le fait que les Allemands la produisent su...

le 04/06/2013 à 14:41
Signaler
La transition vers les renouvelables progresse en Allemagne et les objectifs sont généralement tenus. Ils sont en phase et même plus avancés souvent que leurs objectifs. Ils seront visiblement bien placés en 2020 et les prospectives pour 2030 et 2050...

à écrit le 03/06/2013 à 17:14
Signaler
Peut-on comparer les coûts de stockage des déchets nucléaires et celui des....énergies renouvelables ? Si j'ai bien compris quand j'installe du photovoltaïque, EDF me rachète (prix fixé par eux !) 0.60?/KWh et me facture le même KWh à 1.00?...et je d...

le 03/06/2013 à 18:44
Signaler
60c/Kwh.... c'était la belle epoque... Si vous faites une petite centrale aujourd'hui on vous paiera entre 6 et 15c/kwh (je ne parle pas des 8 panneaux que l'on voit sur les maisons indivuelles qui sont un bel attrape nigaud...). A ce prix là, faut p...

le 03/06/2013 à 18:52
Signaler
Vous avez un problème car l'électricité produite par les renouvelables est rachetée bien plus cher que l'électricité qui vous est vendue par EDF? Chez de calculette, je ne vois pas d'autre solution. Et non, on ne peu pas comparer les coûts de stockag...

le 04/06/2013 à 15:03
Signaler
"Le prix du stockage des déchets est connu et intégré au prix de l'électricité nucléaire..." !!!LOL de LOL, on a même pas commencé à stocker durablement les déchets. Jamais aucun acteur du nucléaire n'a sorti une telle bourde !! Voir la longue séance...

à écrit le 03/06/2013 à 16:57
Signaler
Si les Allemands sortent du nuc et acceptent de payer (momentanément) des couts supérieurs pour les ENR c'est qu'ils ne sont pas des prétentieux hypocrites comme les Apparatchiks Français ! Depuis Fukushima les Allemands ont parfaitement conscience q...

à écrit le 03/06/2013 à 16:39
Signaler
avant de raisonner offre , il faudrait résonner demande et commencer à diminuer la place de l'électricité dans nos logements (surtout le chauffage et l'eau chaude).Rappelons que la France est électrosensible (2000MW d'électricité en plus à chaque deg...

le 03/06/2013 à 18:38
Signaler
Vos arguments confirment à 100% les conclusions de cet article. En effet, dire "le stokage de l'électricité sous forme de gaz peut se faire moyennant l'électrolyse comme les Allemands font déjà.", c'est d'abord faux car les Allemands le font à titre ...

le 03/06/2013 à 22:37
Signaler
@ bioman: pour un particulier, les réseaux intelligents (smartgrid) seront très utiles pour taxer la recharge des voitures électriques !

le 04/06/2013 à 7:36
Signaler
C'est ne rien comprendre que de prétendre que les allemands font "3 petites installations" lol. regardez donc les groupes intervenants dont automobile et maintenant allez voir ce que font d'importants groupes japonais, américains, chinois, coréens et...

le 04/06/2013 à 10:34
Signaler
C'est ne rien comprendre que de prétendre que les allemands font "3 petites installations" lol Oui, c'est juste la réalité en ce qui concerne l'expérimentation du stockage, mais bon pour vous reporter des faits c'est ne rien comprendre, c'est vrai qu...

le 04/06/2013 à 13:53
Signaler
exemple d'un fantasme (cauchemardesque) bien Français et dont la réalité pourrait nous sauter à la figure sans prévenir: s'il fallait provisionner le cout d'assurance pour un accident nucléaire entrainant l'évacuation de Paris ou lyon, l'addition ell...

le 04/06/2013 à 15:16
Signaler
au post de 10.34 Mettez vos lunettes et regardez les groupes qui se cachent derrière les soi-disant "petites expérimentations" il y a même au moins un français (Air Liquide) et maintenant ouvrez grand vos fenêtres sur le monde et comptez le nombre d'...

le 31/07/2013 à 16:43
Signaler
Comme annoncé par certains qui ne sont pas sensibles aux aficionados de l'éolien-PV, il ne sert donc à rien d'avoir caché sous le tapis leur gros défauts incompressibles prévus par la Physique: * Intermittence: "on" nous disait qu'il suffisait d'en c...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.