Romney, Cain, Perry... les gaffes des candidats républicains en vidéo

 |   |  471  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La campagne des primaires républicaines bat son plein. Les candidats multiplient les discours et les apparitions à la télévision... et dérapent parfois.

En tête dans les sondages au niveau national, Herman Cain attire tout naturellement l'attention de ses adversaires et des médias. D'autant que cet ancien patron d'une chaîne de pizza est un candidat à part - qui n'a jamais occupé un mandat électoral-, comme en témoigne ce sport de campagne diffusé sur Internet. Culte ! Mais il a également suscité la polémique en raison de la cigarette allumée à la fin par Mark Block, le responsable de la campagne de Cain. Aux Etats-Unis, cela en choque beaucoup. 

Herman Cain a grimpé dans les sondages grâce à une proposition simple: une refonte du code des impôts pour mettre en place son plan 9-9-9. Au-delà, ses idées et ses compétences sont parfois beaucoup plus confuses et limitées. Sur l'immigration illégale, il s'est prononcé pour la mise en place d'une clôture électrique entre les Etats-Unis et le Mexique. Avant d'expliquer qu'il s'agissait d'une blague.

En matière de politique étrangère, Herman Cain a également quelques lacunes. Pourtant, il assure bosser ses dossiers. Mais, il considère visiblement qu'il n'est pas important de savoir qui est le prédisent de "l'Oubeki-beki-beki-stan-stan". 

Autre gaffe: l'arme nucléaire en Chine. Lors d'une interview, Herman Cain dit s'inquiéter de la volonté chinoise de développer l'arme nucléaire. Problème: la Chine la détient depuis 1964 ! Il reconnaîtra plus tard s'être mal exprimé sur le sujet.  

Herman Cain n'est pas le seul républicain à trainer des casseroles. Rick Perry est poursuivi depuis la semaine dernière par une vidéo d'un discours tenu dans le New Hampshire, au cours duquel il était visiblement saoul. Rick Perry a bien entendu démenti !

Fin septembre, Rick Perry s'était par ailleurs emmêlé les pinceaux en évoquant la révolution américaine, qu'il a daté au 16ème siècle. La déclaration d'indépendance est arrivée bien plus tard... le 4 juillet 1776, au 18ème siècle.


De son côté, Mitt Romney, qui apparait aujourd?hui comme l'adversaire le plus probable de Barack Obama en novembre 2012, est un spécialiste du "flip-flop", c'est à dire du retournement de veste. C'est notamment le cas sur l'avortement, sur le réchauffement climatique ou encore sur l'instauration d'un système de santé - comparable à celui qu'il a mis en place en tant que gouverneur du Massachusetts - dans tout le pays. Petite compilation. 

Romney a également commis quelques gaffes. La plus importante concerne les saisies immobilières ("foreclosure"). "N'essayez pas de les arrêter", a-t-il expliqué un jour. Cette déclaration a été reprise à de nombreuses reprises par ses opposants, notamment démocrates.

Actualités, petites phrases, sondages et analyses... Suivez au jour le jour les primaires républicaines et la présidentielle sur notre blog consacré aux élections américaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :