Qui sont ces Français jihadistes ?

 |   |  1427  mots
(Crédits : DR)
Qui sont ces jeunes français jihadistes? Un ouvrage récent donne un aperçu intéressant sur leur parcours. Par Pierre-Yves Cossé, ancien commissaire au Plan.

David Thomson dans « les Français jihadistes » (2014, Les Arènes) donne la parole à dix-huit jihadites français, âgés de 17 à 28 ans, qu'il a interviewés, au moyen de Skype, lorsqu'il s'agissait de jihadistes combattant en Syrie. Leurs propos ont été fidèlement retranscrits et tout ce qui est reproduit a l'accord des intéressés. Ils s'expriment avec leur sensibilité et leur langue. Il en résulte une indéniable authenticité, qui donne à l'ouvrage toute sa valeur, en dépit de redites dans les quatorze chapitres.

L'échantillon, qui ne prétend pas à la représentativité, témoigne de la diversité des histoires et des parcours. Neuf sont des convertis issus du christianisme. Le cas le plus surprenant est celui de Constance. Elle passe une enfance heureuse dans une propriété, à proximité des vaches et sans un musulman à l'horizon. S'interrogeant sur sa foi chrétienne, elle consulte Internet et découvre que sa vraie religion, celle d'un Dieu unique, c'est l'Islam. Elle se convertit à 18 ans.

Une pratique religieuse récente

Neuf sont des Français d'origine musulmane mais ne doivent pas leur « orthodoxie » religieuse à leurs parents. Leur pratique religieuse est récente et aucun n'a découvert l'islam jihadiste dans les mosquées françaises ou en prison. Le passage de la « conversion » à l'action jihadiste -le départ en Syrie- peut se faire en trois mois. Une moitié a un passif judiciaire de petite délinquance. La plupart ont le bac. Beaucoup avaient un travail et une famille aimante avant leur départ. Dix combattent en Syrie et, début 2014, aucun n'avait été tué au combat.
L'image traditionnelle du jeune beur frustré par l'échec scolaire, le racisme ambiant et le chômage est limitative. La réalité est beaucoup plus diverse et complexe, même si la quête d'identité est toujours présente.

Un dénominateur commun: Internet

A la vérité, le seul dénominateur commun est Internet et les réseaux sociaux. Leur importance est stupéfiante. Certains se convertissent à l'Islam en consultant Internet et en échangeant sur Facebook. Wilson raconte :
« On était en train de boire et de fumer du shit. Sur l'écran, j'ai vu une page que je ne comprenais pas. C'était le Coran. Mon copain me l'a donné. J'ai lu le Coran non-stop pendant trois jours. J'ai écrit des sourates sur un papier, puis une description de la prière que j'ai accrochée sur le mur et sur le sol. J'ai fait ma première prière tout seul chez moi. Et, depuis ce jour-là, j'ai arrêté de boire et de fumer... »
Internet est source de savoir. Yassine précise: « Avec Internet, on peut tout savoir. J'arrête pas de regarder des vidéos des cheiks de Syrie sur You tube. Parce que les vrais savants de l'Islam sont sur les champs de bataille. Pas ceux qui sont en Arabie Saoudite et qui pèsent deux tonnes. On utilise l'outil de l'Occident pour le détourner contre lui »
Facebook a dépoussiéré le jihad de Ben Laden et a donné naissance à un « lol jihad » plus tendance.

Des services français démunis face à la déferlante des sites

C'est une source de renseignements concrets (itinéraires) pour se préparer au départ, et d'échanges. On s'y fait de nouveaux amis, qui constituent une « communauté »
C'est aussi une source de trafics: de fausses recommandations d'émirs, nécessaires pour être acceptés en Syrie, sont vendues (750 euros).
Il existe des sites francophones (la plupart des apprentis jihadistes ne parlent pas l'arabe) qui enseignent un « Islam authentique » et incitent au jihad. Même si certains sites sont bloqués, ils réapparaissent, les services français apparaissent démunis : faiblesse des moyens, concurrence entre services, absence de logiciel espion.

 La Syrie, une place de choix

La Syrie occupe une place de choix dans le Coran et l'imaginaire musulman, ce qui explique pour une part l'attirance de l'apprenti jihadiste, beaucoup plus forte que pour un pays comme l'Afghanistan. Selon Yassine, le Prophète a parlé du Sham (Syrie et Irak) « Allez au Sham, terre bénie couverte par les Anges d'Allah... Je réunirai le meilleur de la création et le meilleur de ma communauté sur cette terre-là » Faire la hijra, c'est-à-dire émigrer dans une terre d'Islam, est une obligation mais la « vraie hijra », c'est sur une terre de jihad où la charia littérale sera appliquée, donc l'émirat islamique.

La Syrie est aussi un pays proche, facile d'accès. Souleymane y va dans sa voiture avec son épouse, après un mariage religieux en présence seulement de deux témoins, en passant par l'Allemagne, l'Italie, la Grèce et la Turquie. Yassine, toujours avec son épouse, prend l'avion - avec un billet aller et retour- pour une ville touristique du Sud de la Turquie, passe deux semaines à hôtel (piscine comprise) avant d'être pris en charge par un passeur. Le passage de la frontière turque ne semble présenter aucune difficulté.

La sortie de France, sans aucune difficulté

Il fut en temps où la Tunisie était une étape. L'apprenti jihadiste entrait en contact avec des mosquées intégristes et participait à des manifestations. Les autorités tunisiennes ont refoulé des jihadistes français. La sortie de France ne présente jusqu'ici guère de difficultés. Comment empêcher un jeune d'aller passer ses vacances en Tunisie ou en Turquie ?
La difficulté est plutôt financière. Il faut de l'argent pour payer le voyage, puis un loyer en Syrie et sa kalachnikov. Le « butin de guerre » c'est-à-dire le vol, ou des prêts fictifs à la consommation de Cofidis ou Sofinco, considérés comme halal, viennent compléter les économies.

La martyre qui débouche sur un paradis pour VIP

Certains jihadistes peuvent être comparés à nos croisés d'antan (il faudrait relire leurs textes) Pour Yassine : « La guerre en Syrie, c'est le grand signe du retour du califat. Le Mahdi (le dernier imam) émergera des légions jihadistes actuellement au combat. Sa mission sera l'instauration du califat au Sham, puis la conquête de Constantinople et la libération de Jérusalem...La bataille sera longue. Les Musulmans du Cham seront attaqués par 80 étendards...Ce sera l'affrontement final, l'affrontement entre le mensonge et la vérité, entre le nouvel ordre mondial et le califat, avant de conduire à la fin du monde » Cette démarche eschatologique ne manque pas de souffle. Tous disent que leur objectif c'est le martyre, qui débouche sur un paradis pour VIP et 72 vierges à disposition. Tous croient-ils, comme disent les textes, que la douleur du martyr sera extrêmement réduite, une piqure de moustique ?

Une formation militaire et relgieuse

En Syrie, le jihadiste prête allégeance à un émir, reçoit une formation militaire -un mois au minimum- et religieuse (tu ne peux pas combattre si tu ne connais pas la religion)
Les Français se sont divisés. Les intégrés dans une brigade du mouvement le plus extrémiste, l'EIIL ont considéré que les étrangers étaient traités comme de la chair à canon et ont quitté l'Armée islamique. De plus, leur méconnaissance de l'arabe était à l'origine de nombreux accidents.

Quel retour?

Et le retour ? Car sur une trentaine de combattants, certains reviendront. En 2013, l'on a compté 70 retours dont beaucoup sont passés inaperçus. Soit par lassitude, d'autant que certains sont vraiment « bien de chez nous » Soit pour trouver de l'argent en commettant quelques hold-up halal avant de repartir. Soit pour exécuter une mission armée.
Concernant les attentats sur le sol français, notamment contre les civils, les jihadistes sont divisés.

Souleymane est modéré : « Ce serait dur de dire que je déteste la France. Je peux pas détester quelqu'un parce qu'il n'a pas reçu le message » Mais Abu Naim rêve de suivre les traces de Mohammed Merah : « J'ai envie de tuer des kouffar (mécréants) en terre de kufr (mécréance) J'aimerais beaucoup que la France, elle soit tapée...Les kouffar, ils n'ont pas l'habitude de voir du sang. Les civils voient à la télé des gens en train de se faire tuer. Ils font rien, ils sont coupables » Alexandre, autrefois catholique, est encore plus radical : « Je hais la France...Moi je suis pour ce qu'il a fait Merah, quand tu vois ce qu'ils font. C'est qui les terroristes ? »
La question du retour est une question grave et durable.


Pierre-Yves Cossé
Septembre 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2014 à 8:18 :
Convertis sur Internet, comme on se passionne pour le piercing ou on devient gothique ??
Faut arrêter là !! .... on ne devient pas assassin dans l'âme par correspondance !
Il faut vraiment être bas de QI pour en arriver là, et s'ils veulent essayer une religion en ligne, les jeunes feraient mieux de s'intéresser au bouddhisme et à l’hindouisme ...
C'est moins violent et ça fera travailler leurs neurones dans le bon sens.
Réponse de le 26/09/2014 à 14:57 :
@marco55: doit-on en déduire que le couscous est plus nocif que le riz:-)
Réponse de le 27/09/2014 à 13:01 :
c'est le bêtissier de fin d'année avant l'heure ?
a écrit le 25/09/2014 à 16:18 :
En temps de guerre la premiere chose a faire :RETABLIRE les frontieres.
Réponse de le 27/09/2014 à 13:50 :
Les frontières existent toujours. Ce qui a été supprimé c'est le contrôle d'identité aux frontières par voie terrestre. Le contrôle existe encore dans les aéroports.
a écrit le 25/09/2014 à 15:20 :
Monsieur Cossé pourrait se demander si ses propres engagements passés, je fais allusion à sa proximité avec l'Algérie, n'ont pas contribué à la situation actuelle.
a écrit le 25/09/2014 à 14:53 :
Il y a longtemps que les loups sont entrès dans la bergerie
Merci la gauche et la droite
Réponse de le 26/09/2014 à 16:29 :
@slang: merci surtout à Chirac avec sa loi de juillet 1976 sur le regroupement familial :-) maintenant ils ont le FIS et nous on a le restant de la famille :-)
a écrit le 25/09/2014 à 14:51 :
I ly a longtemp
a écrit le 25/09/2014 à 14:03 :
Sénateur MC Cain : 2013 au plus fort de la guerre contre la Syrie. le sénateur ultraconservateur qui réclame aujourd’hui encore des frappes contre la Syrie y rencontre le chef de Daech. al Baghdadi était loin à lépoque d’annoncer son califat. Travis Torenton qui avait publié à l"époque la photo et sa légende avait également fait part de la signature d’un accod entre McCain et le chef de Daech….
Hollande bravo !!!!!
a écrit le 25/09/2014 à 11:57 :
Le gros problème ce sont les actes de déséquilibrés comme celui qui a touché un jeune Français poignardé à Fès en 2006, sachant que pour des raisons fiscales, beaucoup de retraités ont été contraints de vendre leur maison pour acheter des riads et des villas à Marrakech, Fès et Agadir, tout comme d'autres en Tunisie, la plupart sont même en couple avec des jeunes filles du coin. Un taré peut facilement poignarder ou agresser un touriste ou un résident parmi la foule, dans la médina ou la célèbre place Jamaa el Fna ou tout simplement dans la rue. Le touriste peut changer de destination, le propriétaire du riad non, de plus il n'est pas question de brader son bien à la va vite, c'est à dire perdre des milliers d'euros. .
Réponse de le 25/09/2014 à 17:11 :
On s'en fout que tu puisse nous citer toutes les places et toutes les villes du monde !!!
a écrit le 25/09/2014 à 11:53 :
En FRANCE, TROP! TROP ! de LAXISME!!!!! ça nous mènera à notre perte !! nous, nous voyons cela, MAIS, les politiques, ça ne les arrange pas !......chercher l'erreur, et "pourquoi."..?..... !
a écrit le 25/09/2014 à 11:29 :
Coupons internet et exigeons un visa de sortie comme à Cuba et le problème sera réglé.
a écrit le 25/09/2014 à 11:29 :
Coupons internet et exigeons un visa de sortie comme à Cuba et le problème sera réglé.
a écrit le 25/09/2014 à 11:00 :
Ces Français jihadistes risquent de revenir complètement conditionnés pour perpétuer attentas et meurtres..afin de répondre à l'appel de Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l'organisation État islamique. Nos aéroports étant de vraies passoires....le danger se précise...
a écrit le 25/09/2014 à 10:14 :
Retablissons nos frontieres et vite !
Réponse de le 25/09/2014 à 16:40 :
À quoi cela servirai de rétablir les frontières. D'après l'article la moitié sont français pur souche.
Réponse de le 27/09/2014 à 13:55 :
Quant aux étrangers qui entrent ou sortent de France, la quasi totalité n'est pas islamiste. On ne va quand même osa empêcher tout étranger de rentrer ou sortir du pays! Même les États Unis ne le font pas. Il faut améliorer le repérage précoce des islamistes, quelqu'ils soient.
a écrit le 25/09/2014 à 10:01 :
la françe va de plus en plus mal mais rien ne bouge
a écrit le 25/09/2014 à 5:13 :
Bientôt nos mille dijahistes français passeront aux actes...en France. D'autant qu'on leur refuse d'aller en découdre en Syrie ou ailleurs.
a écrit le 25/09/2014 à 4:19 :
Nous avons mille djihadistes en France, pas des enfants de coeur, et il se pourrait bien que la barbarie se passe un jour chez nous. A qui la faute ? Aux responsables mais pas coupables qui ont favorisé une immigration de masse, au rapprochement familial et au droit du sol.
Réponse de le 25/09/2014 à 9:58 :
je suis entièrement en accord avec vous , rien ne bouge la françe reste statique
Réponse de le 30/09/2014 à 20:37 :
La France avec un F majuscule et sans cédille sous le c s'il vous plait. Merci
a écrit le 24/09/2014 à 21:11 :
Il serait temps d'adapter nos lois à cette nouvelle menace : ainsi, l'Australie prévoit une peine de 10 ans de prison pour le simple fait de séjourner sans motif légitime dans des mieux islamistes (je ne sais plus le qualificatif exacte, mais se réfère à la Syrie notamment!).
Ils (ces fanatiques) sont en guerre contre notre pays : ce sont les sanctions d'une court martiale qui doivent s'appliquer...
a écrit le 24/09/2014 à 21:01 :
Quelques heures auparavant, l’EI, par la voix de son porte-parole Mohammed al-Adnani, avait lancé un appel à ses partisans pour tuer «de n’importe quelle manière» des citoyens, «en particulier les méchants et sales Français» et les pays menant des frappes contre ses positions en Irak.

D’où me vient ce sentiment étrange que ces gens de l’EI sont complètement instrumentalisés ?
a écrit le 24/09/2014 à 20:52 :
des francais jiadistes? des criminels tout simplement qui non rien a voir avec islam .
qui a mis la chienit dans ces pays, a qui profite cette déstabilisation , n avait t il pas les moyen de faire plier ces dictateurs les laisser au pouvoir en ayant un œil vigilant sur eux.
au moins tout le moyen orient aurai été plus stable , maintenant il va falloir des années avant une stabilisation . les prédiction de nostradamus ce concrétises
a écrit le 24/09/2014 à 20:17 :
Il y a eu environ 8000 Waffen SS français sans compter la Milice. Les djihadistes sont dans une belle continuité, celle de la haine de soi et des autres.
Réponse de le 24/09/2014 à 21:03 :
La haine de soi et des autres est un attribut universel, ce n'est pas un privilège des français.
a écrit le 24/09/2014 à 20:13 :
Le pauvre guide de montagne a été décapité. Devait-on s'attendre à un autre dénouement ? Les précédentes exécutions ont été réalisées pour sensibiliser les pays et faire connaître les résolutions des terroristes.
Mais que fait la France dans cette galère ? On a refusé à raison de se lancer à la suite des américains et des anglais lors de la guerre contre Saddam HUSSEIN, guerre qui, selon les sources aura occasionné depuis au minimum 150.000 morts et au pire plus de 500.000, tout cela parce que BUSH voulait terminer la guerre entreprise et perdue par son père.

Aujourd'hui les anglais ne participent pas aux actions militaires (c'est le comble, justement eux !!) mais FRANÇOIS HOLLANDE engage notre pays dans la "croisade" américaine. Ne pouvait se contenter de soutenir le côté humanitaire ? Non, HOLLANDE étant au plus bas dans son pays essaie de redorer son blason par des actions à l'extérieur. Qui paie l'addition ? Combien d'enlèvements à venir suivis d'exécutions ? la France est pour le moment égarée, même perdue dans son âme, HOLLANDE la tue à petit feu.
Réponse de le 24/09/2014 à 21:09 :
Cette semaine, j'ai appelé l'Ogre atlantique et lui ai dit: «Il serait temps que les pays occidentaux tirent les leçons de l’expérience. Depuis l’Afghanistan, nous avons multiplié les interventions militaires, pour quel résultat ? Il y avait en 2001 au Proche-Orient un foyer de terrorisme central? Un. Aujourd’hui ? Une quinzaine !» L'Ogre m'a écouté sans rien dire avant de décrocher. D'autres victimes innocentes viendront, je le sens.
a écrit le 24/09/2014 à 19:57 :
Qui sont ces Français jihadistes? Réponse: des fachots et des nazis.
a écrit le 24/09/2014 à 19:40 :
On va encore nous sortir le couplet discrimination, chômage et mal logement. Sauf qu'il n'y a pas 5 millions de jihadistes en France. Ce sont des illuminés irrécupérables dont la médiatisation à outrance détourne l'attention des foules et permettent à nos "élites" de s'agiter à peu de frais. Notre chance est qu'ils sont pour l'instant aussi incompétents que les forces de l'ordre censées les stopper.....
a écrit le 24/09/2014 à 19:37 :
Maroc ,tunisie ,algerie des pays ou il ne faut plus aller
Réponse de le 25/09/2014 à 8:33 :
pourquoi maroc et tunisie
Réponse de le 25/09/2014 à 14:41 :
Parce que l algerie était le lieu le plus militarisé. En Tunisie c est le bazar
a écrit le 24/09/2014 à 19:05 :
Le Maïdan de Kiev a été démonté et la guerre dans le Donbass touche à sa fin. Entre-temps, des foules d’Ukrainiens qui se sont déjà habituées à exister en temps de guerre continuent de vivre dans l’incertitude, sans repères clairs ni désir de travailler pour la patrie. Ils sont des vrais parasites. En plus, leurs possibilités de canaliser leur énergie vers l’activité pacifique sont de moins en moins nombreuses.

Le problème est que les jeunes se sont accoutumés à vivre dans des tentes et à défendre leur conception du monde avec le cocktail Molotov, et que, pour cette raison, ils sont sans doute incapables de changer. Car ils ont été élevés dans cet esprit pendant les plus de vingt années précédentes et qu’après le début du Maïdan, la situation s’est encore dégradée.

L’Europe est devenue pour la nouvelle génération une sorte de lumière au bout du tunnel et un exemple à imiter. Il ne s’agit pourtant pas de remettre en ordre son propre pays – les jeunes Ukrainiens rêvent principalement de partir pour cet « avenir radieux » à l'Ouest. Car comme nous nous le rappelons, la liberté de l’entrée en Europe préoccupait de nombreux représentants de la première vague du Maïdan. Il se trouve donc qu’ils ne veulent pas du tout édifier un Etat prospère chez eux car leur objectif pour le proche avenir, c’est d’aller gagner en Occident. Toutefois, on sait bien que personne ne les attend là-bas. Mais une fois en Europe occidentale, que vont-ils faire, ces transfuges de Maïdan quand ils seront chez nous ?
a écrit le 24/09/2014 à 18:56 :
Il faut absolument s'unir pour stopper ces criminels. Soit pour, soit contre: l'indifférence est complice. Chacun doit surveiller ses abords et alerter si c’est suspect. Sinon, nous n’éradiquerons pas ce mal.
a écrit le 24/09/2014 à 18:49 :
A propos,on vient d'apprendre que le pauvre guide français a été décapité en Algérie par les islamistes. J'aimerais juste envoyer mes sentiments et ma solidarité à ses proches. Nous vivons une époque de barbarie mais nos dirigeants ne sont pas innocents non plus.
a écrit le 24/09/2014 à 18:48 :
Les politiques en general ont crees une exclusion des banlieux de la france ,
Réponse de le 25/09/2014 à 11:56 :
s'exckuent tous seuls :
ceux qui refusent de respecter la République et ses principes pour vivre harmonieusement ensemble
injurier, voler, dealer, tuer c'est volontairement mépriser la société et s'exclure

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :