L'Europe a besoin des femmes

 |   |  552  mots
L’Italienne Licia Ronzulli, membre du parti populaire européen (PPE) et sa fille en 2012 au Parlement à Bruxelles
L’Italienne Licia Ronzulli, membre du parti populaire européen (PPE) et sa fille en 2012 au Parlement à Bruxelles (Crédits : Reuters)
A cinq mois des élections européennes, le Women’s Forum donne rendez-vous à 150 leaders politiques et économiques, le 28 janvier prochain, à Bruxelles pour débattre ensemble sur l'importance de la place des femmes dans l'Europe du futur.

En 2012, des députées européennes ont fait sensation au Parlement à Bruxelles en venant siéger avec leurs enfants. Les photos de la petite fille de l'Italienne Licia Ronzulli, membre du parti populaire européen (PPE) jouant avec les écouteurs, dessinant sur le pupitre assise sur les genoux de sa mère et levant le bras comme elle pour voter ont fait le tour du monde.

A cinq mois des élections européennes, la question du droit des femmes en Europe, leur place sur la scène politique, leur rôle dans l'économie sont plus que jamais d'actualité. 24 % des membres des parlements nationaux des Etats de l'Union européenne sont des femmes. Elles totalisent seulement 1 quart des ministres des pays membres et ne sont que 35 % parmi les parlementaires européens. Sur 14 vice-présidents au parlement européen, 3 seulement sont des femmes.

Le 28 janvier prochain, le Women's Forum organise pour la première fois une manifestation à Bruxelles. A l'approche de son dixième anniversaire en octobre prochain, les relations tissées en une décennie ont convaincu les responsables et les représentantes européennes de la nécessité de créer un événement spécifique au sein même du Parlement.

« Si nous voulons que nos sociétés progressent, sur les bases du développement durable, de la justice sociale et de la croissance économique, il est indispensable d'accorder aux femmes la place qui leur échoie de droit." Explique Jacqueline Franjou, directrice générale du Women's Forum for the Economy and Society. « On ne peut que constater le déficit de la représentation des femmes dans les instances politiques en Europe. Dans le même temps, et ce n'est peut-être pas une coïncidence, on assiste à une augmentation de la défiance du grand public. Les femmes doivent faire entendre leurs voix, nous avons besoin de leurs talents, pour retrouver la confiance et construire l'Europe du futur. »

Malgré les progrès réalisés ces dernières années, l'égalité entre hommes et femmes en Europe, la reconnaissance du rôle des femmes demeure une utopie. « Pour réaliser cette promesse républicaine, il importe de passer d'une égalité de papier à une égalité dans les faits. » a déclaré Najat Vallaud-Belkacem,ministre des droits des femmes, en introduction à la discussion générale, lundi 20 janvier, à l'Assemblée Nationale, du projet de loi de l'égalité. L'Europe attend de la France qu'elle soit exemplaire en matière de droits des femmes.

Le Women's Forum veut s'inscrire en fer de lance. A son initiative, en partenariat avec le Parlement européen, il a donc donné rendez-vous à 150 femmes et hommes, parmi les leaders politiques et les entrepreneurs de l'Union européenne pour réfléchir et échanger le 28 janvier sur l'ensemble de ces questions.

En ouverture, la vice-présidente du parlement européen, Isabelle Durant débattra en séance plénière, sur la place des femmes comme atout de la compétitivité européenne. Suivront pendant tout l'après-midi des tables rondes sur les connections entre la sphère politique et le monde économique, et l'évolution des droits des femmes en Europe autour, notamment, d'Irène Kahn, directrice générale de l'International Development Law Organization (IDLO).

Pour en savoir plus, www.womens-forum.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 17:25 :
Pour faire quoi? du Thatcher,du merkel du viviane reading du timochenko?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :