Les pierres ne rouleront pas à Davos...

 |   |  240  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Chocking ! Le chanteur des Stones, Mick Jagger, a écourté sa venue à une réception où il aurait dû participer à la promotion du Royaume-Uni avec d'autres rock stars, à l'initiative de David Cameron.

Le Forum économique mondial (WEF) de Davos a une longue histoire avec les stars. Bono, le chanteur de U2, Sharon Stone, y ont fait souvent l'événement. Puis il y a eu la crise et la gravité des temps a fait fuir les représentants de la société civile. Cette année, pas de Bono à l'horizon, mais Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, devait participer, avec la top model Lily Cole et Tim Berners-Lee, l'un des inventeurs de l'internet, à une réception destinée à promouvoir la Grande-Bretagne. Et puis finalement Pfuitttt... pas de Mick Jagger, hélas, c'est mon idole. La peur d'une "récupération politique l'a dissuadé de rester et d'apparaître ainsi aux yeux de l'opinion et des fans pour un chanteur devenu Conservateur sur le tard.... "Au cours de ma carrière je me suis toujours tenu à l'écart des partis politiques et je suis venu à Davos en tant qu'invité parce que je pensais que ce serait intéressant", a expliqué Mick Jagger, 68 ans, dans un communiqué.

"J'ai toujours été intéressé par l'économie et les événements mondiaux. Mais je me retrouve utilisé comme jouet politique et beaucoup de commentaires inexacts ont été faits sur mes opinions politiques", a poursuivi "Sir Mick", fait chevalier par le prince Charles en 2003. "Je pense que c'est mieux de décliner l'invitation à cet événement et d'écourter mon séjour", a conclu la rock-star.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :