La réplique ironique du génie des maths Cédric Villani à l’équipe de NKM

 |   |  353  mots
Cédric Villani, lauréat de la médaille Fields défend sa légitimité en tant que soutien d'Anne Hidalgo.
Cédric Villani, lauréat de la médaille Fields défend sa légitimité en tant que soutien d'Anne Hidalgo. (Crédits : Reuters)
Le mathématicien Cédric Villani, objet d’une critique de la part de l’équipe de Nathalie Kosciusko-Morizet pour son soutien à Anne Hidalgo alors que l’institution qu’il dirige reçoit des subventions, nie toute forme de clientélisme.

Raisonner, ça le connaît. Dans une cinglante démonstration par l'absurde, le mathématicien Cédric Villani renvoie les troupes de Nathalie-Kosciusko Morizet dans leurs filets. 

"Chers soutiens"

Comme plusieurs supporters de la candidate PS à la mairie de Paris,  le lauréat de la médaille Fields - l'équivalent du Nobel pour les mathématiques - avait fait l'objet d'une attaque de la part de sa rivale de l'UMP. Dans L'Express, le 29 janvier, l'équipe de campagne de "NKM" critiquait "les très chers soutiens d'Anne Hidalgo".  Elle pointait par exemple les "250.000 euros" de subventions reçus par le président du comité de soutien d'Anne Hidalgo pour l'extension de l'Institut Henri-Poincaré qu'il dirige. Dans sa ligne de mire également : l'aide accordée au théâtre du Rond-Point de Jean-Michel Ribes ainsi qu'à des associations dont les dirigeants appartiennent aussi à ce comité.

A ces semi-accusations de clientélisme, Cédric Villani a d'abord opposé son mutisme afin de "ne pas alimenter la polémique". Mais de nouvelles piques ont poussé l'homme à l'araignée  - il se présente souvent en public affublé d'une fausse mygale - à sortir de sa réserve dans une lettre ouverte publiée le 5 février.

"Pousser au bout de sa logique la critique qui nous est faite"

"Amusons-nous un peu à pousser au bout de sa logique la critique qui nous est faite, afin d'en savourer la douce absurdité", écrit-il, avant d'imaginer le retrait du droit de vote aux "créateurs, artistes, chercheurs, responsables associatifs" qui recevraient des subventions. Méticuleux, le mathématicien imagine également la situation inverse :

" Il restera toujours aux responsables politiques la possibilité de se recommander de ceux à qui ils ont refusé des financements : 'Cher Professeur, dans un contexte financier difficile, nous avons rejeté votre demande de subvention car votre projet n'était guère enthousiasmant. Je sais que vous n'en éprouverez pas rancune; réjouissez-vous, ce refus vous donne le droit de vous exprimer"

Enfin, sans surprise, cette polémique donne l'occasion au chercheur de s'émouvoir du fait que "par les temps qui courent, une subvention ne tombe jamais toute cuite."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2014 à 21:52 :
C’est peut-être un cador en maths, le mec, mais pour le reste, il est hyper niflant. Sa tenue, déjà : il veut qu’on comprenne qu’il est la réincarnation d’Évariste Galois ? ça y est, c’est fait. Ses interventions ? toujours la même chose. N’attendez pas cinq minutes, qu’il vous répète pour la Nième fois – N très grand… – qu’Abraham Lincoln avait appris par cœur « les Éléments » d’Euclide. Toujours à déconsidérer les maths, en récusant le langage spécialisé, qui lui au moins est univoque. (Encore ce soir sur BFMTV.)

M’enfin, on ne peut pas lui ôter qu’il a la reconnaissance du ventre envers la mafia de la Mairie de Paris !

J’aimerais qu’un spécialiste voille si ce n’est pas une baudruche à dégonfler.
Réponse de le 13/04/2017 à 1:55 :
J'ai un doctorat en mathématique, mais je n'en suis pas fier...

Car vous avez tellement raison que je démontre que tout ce qu'il dit est faux.
Ex: 1=1 est faux, comme 1-1=0 est faux.
Si ça vous intéresse.
C'est une évidence...
Le signe égal ne s'applique qu'a un scalaire.
Les autres dimensions passent à la trappe...
Ex: 1 Kg de carottes = 1 Kg de patates.
On voit bien qu'on a perdu les patates et les carottes...


Je démontre ça en qq secondes...
Et plein d'autres.
Mais j'aimerai rester propriétaire de mes idées...
Comment faire?
a écrit le 17/02/2014 à 19:10 :
comme quoi on peut être bon en math et mauvais politicien, il ne démontre rien, il s'enfonce dans les intérêts privés sans rien expliquer.
l'intérêt général et la noble politique ne se marrie pas bien avec l'idéologie et les conflits d'intérêt, il a oublié de mettre tout ça en équation.. et de chercher la solution dans le corps de nombres imaginaires (rationalité en abscisse et idéologie en ordonnée)
a écrit le 17/02/2014 à 9:43 :
Si l'on suit NKM, les fonctionnaires ne pourraient faire partie du comité de soutien d'un candidat;ben, ils ne vivent que d'argent public!
Absurde!
Réponse de le 17/02/2014 à 18:35 :
Il me semble que tout fonctionnaire devrait être tenu à un devoir de réserve en ce qui concerne son appartenance politique de façon à éviter les conflits d'intérêt. Dans le même sens, un fonctionnaire qui désire en tant que citoyen "faire de la politique" devrait démissionner (au moins pour les hauts fonctionnaires) de sa position s'il venait à être élu
a écrit le 17/02/2014 à 8:50 :
Ah oui ! c'est lui qui a battu le record du monde de saut à la perche !
a écrit le 14/02/2014 à 17:20 :
Ce Monsieur ne semble pas comprendre en dépit de tous ses diplômes, le sens pourtant simple du conflit d'intérêts... Il ne répond pas par l'absurde mais à côté.
Certes, il a le droit d'avoir un avis et de l'exprimer. Les électeurs ont quant à eux le droit de savoir que les subventions perçues pourraient orienter l'avis de ce Monsieur...
Réponse de le 17/02/2014 à 13:39 :
M. Villani se trompe quand il dit que c'est son droit de vote qui est mis en cause par l'équipe de campagne de NKM, alors que c'est son soutien explicite à un candidat qui a subventionné généreusement l'institut dont il est le directeur. Il a le droit, dans le secret de l'isoloir, de voter pour Anne Hidalgo mais, compte tenu de ce conflit d'intérêts, il ne devrait pas en faire la publicité...
Réponse de le 17/02/2014 à 13:46 :
Tout à fait d'accord ! On peut être bon en maths et dérailler ! Il répond à coté. Le bon sens s'éloigne de la connaissance.
a écrit le 14/02/2014 à 11:21 :
J'adore son air facétieux et sa lavallière rouge. Sur un autre plan, sa démonstration politico-philosophique est finement exprimée.
Réponse de le 17/02/2014 à 18:21 :
Si finement qu'elle ne peut être comprise que d'un aéropage extrêmement limité.
Réponse de le 19/02/2014 à 9:37 :
Prêt pour le décollage?
Réponse de le 28/11/2019 à 10:55 :
Bonjour Momo,

aréopage......
a écrit le 13/02/2014 à 12:23 :
Intéressant de comparer un soutient public et un vote, rappelons tout de même que le vote est fort heureusement privé. On peut donc s'investir publiquement pour quelqu'un qui nous finance et voter pour quelqu'un d'autre. On pousse donc ici la logique jusqu'à l'absurde puisque ces deux éléments sont bien distincts. Répondre à l'absurde par l'absurde, pourquoi pas...
En continuant sur cette idée, il serait intéressant que les députés vote dans un isoloir à leur tour, nous aurions alors des hommes politiques dans toutes leurs diversités et pas des pantins dont les fils sont tiré par leur partie politique. Parce que j'avoue que payer des gens grassement pour qu'il ait toujours le même avis que leur chef ça me soule autant ne pas mettre d'assemblé ça nous ferai de vrai économie!!!
a écrit le 11/02/2014 à 13:24 :
Ouf ! on retrouve le sens de l'humour, ils nous fatiguent les politiques !!
a écrit le 10/02/2014 à 15:43 :
raz le bol de tout ces comités de soutien qui se permettent de l'ouvrir car (un peu) connu . Je préfère l'avis du boulanger de quartier ou du citoyen lambda bien plus concerné par cette élection.
une question: cedric "machin" habite-t-il à paris?
Réponse de le 17/02/2014 à 12:22 :
pas de difference dans l isoloir entre un boulanger et un Nobel ,ni dans un sens ni dans un autre.
alors pas de discrimination negative...
a écrit le 10/02/2014 à 12:34 :
Quelle différence entre un train et un polytechnicien? un train, quand il déraille, il s'arrête,...
Réponse de le 16/02/2014 à 15:36 :
Bonne blague, mais à côté: Villani est normalien !
A propos de train, connaissez-vous la différence entre un café et un train ?
Réponse de le 17/02/2014 à 18:23 :
Ah oui? Lui aussi est normal?
a écrit le 10/02/2014 à 11:35 :
donc si je comprends le raisonnement de NKM's team, il suffira de déclarer aux "pauvres" : votez pour moi, car grâce à moi demain vous serez encore plus pauvres et on ne pourra pas dire que j'ai acheté vos votes !!!! mdr
a écrit le 10/02/2014 à 9:53 :
Indépendamment de mes choix politiques, j'apporte mon soutien à C Villani. On sait bien que nombre d' instituts de recherche , y compris ceux dirigés par des sommités mondiales dans leur domaine, sont financés par des subventions de l'UE, de la Région, de la ville, etc. et je ne vois pas pourquoi cela interdirait au représentant d'une telle institution d'être au comité de soutien de tel ou tel candidat. Lisez la lettre de ce monsieur, très équilibrée, sans la moindre arrogance: la grande classe à la française.
a écrit le 10/02/2014 à 9:48 :
La "douce absurdité" est ""flagrante"" à la simple lecture de sa démonstration .....aussi douce qu'absurde !!!!!! Qu'il en reste à ses Mathématiques !
a écrit le 09/02/2014 à 18:19 :
Critiquer l'aide à J.M.Ribes (et par voie de conséquence son soutien au PS) est valide à l'inverse de celle faite à M.Villani dont le champs d'action est la recherche fondamentale, et dont nous savons qu'elle n'est souvent que le résultat de l'investissement public. Si le financement public du "cultureux" est discutable; celle du chercheur ne l'est pas, et cela serait une faute de l' état de ne pas le faire. NKM s'est fourvoyé.
Réponse de le 10/02/2014 à 9:56 :
Ne pas confondre car pour ce "cultureux" vachement ""sectaire"" !!! c'est évident mais pour ce """matheux""" ""opportuniste"" l'aide de l'ETAT n'est pas l'aide de HIDALGO !!!!! Mais....< c'est vous qui voyez > comme dirait un certain monsieur Très Futé !!!
Réponse de le 17/02/2014 à 18:27 :
Effectivement, il ne faut pas mettre sur la même ligne ce talentueux (en mathématiques mais pas en esprit) avec le fumeux saltimbanque soutien à toute épreuve du PS;
a écrit le 09/02/2014 à 16:10 :
merci à ce "génie" de rappeller qu'un clientéliste peut donner sa vision de "l'intérêt général", tout autant que les autres. vraiment puissant;)
a écrit le 09/02/2014 à 6:18 :
Science sans conscience n'est que ruine de l'ame. On peut etre intellectuel et pas intelligent. On peut aussi etre intelligent et ne pas etre intellectuel. Le Malheur de la France est en partie de prendre les intellos pour des dieux... L'homme de la rue est pourtant plus intelligent...
Réponse de le 10/02/2014 à 1:37 :
hahaha
a écrit le 08/02/2014 à 19:41 :
Et bien la bonne nouvelle, c'est que nous connaissons mieux les travaux de ce Monsieur grace à wikipedia
a écrit le 08/02/2014 à 12:55 :
Notre chère Anne se nourrit du prestige de ses soutiens. La proposition inverse n'est peut-être pas vérifiée.
a écrit le 08/02/2014 à 12:09 :
Il devrait rester à l'écart de tout débat politique. Tout génial qu'il soit, il semble aussi trop peu mûr pour comprendre les intérêts louches des politiciens professionnels.
a écrit le 08/02/2014 à 12:04 :
Il devrait rester en dehors de tout débat politique. Tout génial qu'il soit , il semble bien qu'il soit aussi trop peu mûr pour comprendre les intérêts louches des politiciens professionnels.
a écrit le 08/02/2014 à 10:14 :
l'alliance d'un génie des mathématiques et d'une inspectrice du travail à la retraite n'est guerre le tandem idéal,. Le theoricien et l'inspecteur ne sont ni les gestionnaires ni les batisseurs dont nous avons besoin pour la ville.
a écrit le 08/02/2014 à 10:05 :
Chacun son talent. Je suis admiratif de l'intelligence d'un mathématicien comme je suis admiratif du talent des acteurs de cinéma. Pourtant leur avis politique n'a que peu de valeur en tout cas pas plus que celui de mon voisin. Leur vie personnelle est souvent un chaos, et leur sociabilité humaine très relative, leur vie privée certes ne me regarde pas, mais leur génie ne leur confère non plus aucune aptitude particulière ni aucun droit de regard sur la politique qui nous sera appliquée. Le premier de la classe, est rarement l'animateur et le moteur collectif de celle.-ci, c'est un génie d'une autre nature.
a écrit le 08/02/2014 à 9:35 :
A ma connaissance le "génie des maths" n'a pas inventé le moindre petit théorème et se retrouve bien plus connu pour les robes qu'il porte que pour ce qu'il a réellement apporté aux mathématiques.
Réponse de le 08/02/2014 à 9:51 :
@jboss: c'est vraiment à "ta connaissance" et seulement la tienne car c'est tout l'inverse..
Réponse de le 08/02/2014 à 13:10 :
Et la médaille Field lui a été attribuée par un groupe d'alcooliques anonymes un soir de beuverie. jboss. C'est très connu ca aussi, cela doit faire partie de vos connaissances ou de ce que vous connaissances à l'UMP aiment à partager?
Réponse de le 08/02/2014 à 14:56 :
@tuladis

On ne compte plus les décorés de la légion d'honneur alors une autre médaille du copinage...
Réponse de le 09/02/2014 à 12:48 :
Sauf que ça n'a aucun rapport. On peut dire ce qu'on veut sur son avis, mais sur les math Rien ! Rien vraiment rien !
@jboss : et c'est quoi votre connaissance sur le sujet d'ailleurs ? Vous avez un master en mathématiques fondamentales ? Vous avez fait une thèse sur son sujet ? Ridicule...
Réponse de le 05/02/2017 à 3:44 :
jboss: <<donnez - lui une pomme empoisonn'ee ? >> hi! hi! hi! hi!
Réponse de le 05/02/2017 à 4:00 :
jboss ; donnez -lui une pomme empoisonne'e ? hi! hi! hi! hi !
a écrit le 08/02/2014 à 9:28 :
toute l elite intellectuelle en france est subventionnee,poly ensam st cyr .tous ces genies vont faire leur carrierre a l
etat ,souvent improductif ,et c est la classe populaire ,laborieuse et moins instruite qui engraisse cette classe parasite ,meme les journalistes sont subventionnes , dans les journeaux et a la tele !
Réponse de le 08/02/2014 à 10:51 :
Yes !
Réponse de le 10/02/2014 à 8:32 :
La classe populaire a justement accès à ces structures qui sont là pour récupérer le talent parmi les fils de prolo. Si vous vous imaginez que des entreprises privées financeront la recherche en mathématique "pure"? Sinon, vous préférez financer des sportifs pour le rayonnement de la France au J.O.? Faisons simple pour des esprits : US 12 - France 11, ce monsieur a marqué un but!!!
a écrit le 07/02/2014 à 23:26 :
Bah c'est juste la bonne vieille rivalité ENS ULM (Cédric Villani) et polytechnique (NKM).

Ayant enseigné aux deux, il n'y pas photo: ULM est 10 fois meilleures en science , que cela plaise à NKM ou pas.... cela dit, les X sont plus malins dans le sens où, au final, ce sont eux qui gagnent le plus de blé et de loin!
Réponse de le 08/02/2014 à 18:33 :
très bien vu,

malheureusement, qu'il est loin le temps où les X se destinaient aux grands corps de l'état.
Maintenant ils se contentent d'embrasser une carrière dans la finance ou la politique.
Et oui, que voulez vous, ils ont fini par jalouser les énarques.
Réponse de le 09/02/2014 à 12:49 :
Le corps des mines reste encore extrêmement convoité...
Réponse de le 10/02/2014 à 12:16 :
"les X sont plus malins dans le sens où, au final, ce sont eux qui gagnent le plus de blé" : votre ambition dans la vie !!!!! Vous avez enseigné dans ces écoles : plaisantin !
a écrit le 07/02/2014 à 22:12 :
On n'est pas chez Marco Polo c'est clair, ni chez Galilée condamné, et pourtant elle tourne. C'est une question d'utilité publique. En même temps sous les premières civilisations, on payait des astrologues, qui apparemment, ne servaient à rien. On a inventé les pyramides, ce qui nous conduit au carton carré de nos exclus en augmentation. Il parait que l'on vient de découvrir la loi de la compétitvité-coût! Alors nous sommes joyeux comme si nous avions juste découvert le feu, là!
a écrit le 07/02/2014 à 20:05 :
Le nombre commentaires idiots me laisse songeur... Comment critiquer une personne qui met son intelligence et son travail au service des sciences dont les applications sont palpable par tous alors qu'il aurait très bien pu travailler en finance où ses connaissances et ses travaux en statistique auraient pu être monnayés pour des fortunes.
Soyons fier que l'enseignement publique français permette l'émergence de tels génies qui mettent a leur tour leur savoir au service de la connaissance et des sciences.
Réponse de le 07/02/2014 à 22:14 :
Hors des clous du domaine scientifique, ce n'est qu'une homme avec sa part d'ignorance. De nombreux scientifiques nazis ont permis l'optimisation de l'extermination de millions d'êtres humains. Un scientifique ce n'est pas un demi-Dieu comme on tend à le présenter.
Réponse de le 08/02/2014 à 18:41 :
et de nombreux polytechniciens dévoyés dans la finance et la politique ont mis notre pays dans l'état pitoyable dans lequel il se trouve
a écrit le 07/02/2014 à 17:13 :
La "droite" étant l'exact équivalent de la "gauche" la question mathématique est surtout de savoir ce que le public dispose comme service pour les sommes reçues et pourquoi à offre égale certains n'en reçoivent pas ? La plus grosse subvention collective reste pourtant celle offerte à la "presse" qui voit sa tva baisser au plus bas... pour services électoraux à rendre bientôt (et toujours d'ailleurs) car arrivent les élections et la poussée du Front National qu'il faut ensevelir, on l'a compris.
a écrit le 07/02/2014 à 16:07 :
C'est bizarre que certains qui soutenaient DEPARDIEU dans les commentaires ci-dessous ne faisaient pas les mêmes commentaires alors. On peut être un excellent acteur sans rien y connaitre à l'économie.
a écrit le 07/02/2014 à 15:58 :
Bah s'il pouvait enseigner en zep, ça serait formidable, il serait très utile!
Réponse de le 07/02/2014 à 18:52 :
C'est vrai que quelqu'un qui aime son pays et qui reste en France, ne peut être que louche. Il ferait mieux d'être un exilé fiscal à Londres (où on l'aurait jamais trouvé en 1939-1945), ou en Belgique,à baver sur son pays, tout en agitant un drapeau tricolore. Là, ce serait un vrai français intelligent et responsable...
Réponse de le 07/02/2014 à 22:48 :
>Kévin

Vous savez que votre prénom est un handicap? Ça vous direz de monter un dossier d'aide?
a écrit le 07/02/2014 à 14:50 :
En tout cas il est bien perché dans son monde...

Qu'il assume recevoir des subvention au lieu de pondre un communiquer qui n'a ni queue ni tête...

Mais bon le courage n'ai pas la qualité première des hommes politiques français ainsi que de nos artistes/scientifiques...
a écrit le 07/02/2014 à 13:59 :
En pur génie, ce monsieur ne peut ignorer que les raisonnement se valent en eux-mêmes et non par ceux qui les tiennent.
En ce qui concerne le sien, il revient à confirmer que nous sommes en présence d'un système clientéliste. Dont acte. Ainsi, il est remarquable de lire sous sa plume que de chercher des soutiens parmi ceux qu'on n'a pas doté de subvention serait vain. Quelle curieuse conception de la politique qui est ici réduite à sa plus basse expression.
a écrit le 07/02/2014 à 12:22 :
Sans entrer dans cette affaire, j'écris juste que l'Intelligence n'a jamais été un gage d'honnêteté, en fait la culture populaire dit l'inverse, en signifiant que naïf et bête sont souvent liés.
a écrit le 07/02/2014 à 12:22 :
Barbellivien pour NKM,Villani pour Hidalgo,tout deux perçoivent directement ou indirectement des subventions,l'un pour la recherche l'autre pour la majorité des salles de concert(ou plutôt de MJC) ou il se produit. .
Barbellivien ne se produit pas dans les zénith ,sa popularité ne lui permet pas. .
a écrit le 07/02/2014 à 12:12 :
C'était facile de la shooter NKM. Elle fait de la politique depuis assez longtemps pour savoir comment ça marche non ?
Ou alors elle n'y comprend rien. Mais que faisait elle ministre alors ?
Il ne faut pas prendre les français trop pour des idiots car même si on n'est pas médaillé, les gens se servent de leurs yeux pour voir et de leur cortex pour penser.
a écrit le 07/02/2014 à 12:10 :
Le point de départ me semble hallucinant. On peut être un cerveau brillant, être exceptionnellement bon dans un domaine et absolument grotesque dans un autre registre. Cela n'enlève rien au génie, mais le génie (tout comme l'excellence) est souvent très compartimenté. La légitimité de monsieur Villani s'arrête aux portes des mathématiques et je trouve sa réaction très décevante (l'ironie le menant hors sujet, cela n'apporte absolument rien au débat).
a écrit le 07/02/2014 à 12:09 :
Les entreprises reçoivent aussi des subventions...... pour licencier, alors............ ? C'est vrai, on peut aussi se passer de prix Nobel !
a écrit le 07/02/2014 à 11:59 :
Il est vendu. Ses discours absurdes de matheux n'y changent rien. Son déguisement ne le rend pas intéressant. Soutenir des socialistes est-il responsable?
a écrit le 07/02/2014 à 10:32 :
NKM+1 CV 0 : Si Monsieur Villani veut jouer les vertueux "au dessus de la mêlée", qu'il assume et prenne son indépendance financière du pouvoir, comme la majorité de la population. Sa réponse, dont on peut donc conclure que plus on bénéficie des largesses du pouvoir politique plus on en est indépendant (à absurde, absurde et demi) est évidemment de mauvaise foi. Comme quoi, on peut être un génie math et plutôt bête dans le reste (la preuve par les "crises boursières"), dont l'histoire, la politique et la dialectiquet. Villani n'en sort pas grandi, je suis déçu.
Réponse de le 07/02/2014 à 11:38 :
nous sommes gouvernes par les grandes ecoles.l on voit ce que cela donne?
Réponse de le 07/02/2014 à 11:59 :
Renseignez vous sur le fonctionnement des centres de recherche universitaires. Les investissements sont financés par les collectivités : région, départements, ...
Un centre de recherche CNRS par exemple, au delà de ses dotations annuelles se doit de rechercher et/ou justifier des financements complémentaires auprès des collectivités et de sociétés privées en échange de travaux de recherche.
Réponse de le 07/02/2014 à 13:26 :
@Gerard 37 : ah, nous voilà rassuré. Jamais aucune considération politique n'a donc influencée l'attribution des financements. Votre naïveté est touchante.
a écrit le 07/02/2014 à 8:56 :
Difficile de parler de ce cas précis, mais le clientélisme électoral est l'un des plus importants levier pour gagner les élections locales. Le PS est particulièrement en pointe sur le sujet, mais le phénomène existe aussi à droite. C'est un véritable système qui s'est installé depuis la décentralisation. Poussé à l'extrême, comme c'est le cas depuis quelques années, c'est un profond danger pour la démocratie.
Réponse de le 07/02/2014 à 10:49 :
Avec bientôt 30% de logements sociaux à Paris attribué aux copains, un pouvoir en place devient justement mathématiquement indélogeable. Le clientélisme est devenu le danger n°1 pour la démocratie. Le Conseil Constitutionnel devrait annoncer qu'il s'en occupera par le biais de la QPC et casser ce système.
a écrit le 07/02/2014 à 8:48 :
Hop popop...!!!
On ne touche pas à une MEDAILLE FIELDS...!!!
Réponse de le 07/02/2014 à 8:59 :
Je ne connais pas bien le dossier, donc pas d'avis tranché. Ceci étant, on devrait avoir le droit d'en discuter. Visiblement, comme vous le dites, il n'est pas possible de mettre en cause une médaille fields. Question de principe ! La France s'enfonce progressivement dans un totalitarisme soft, mais non moins malsain.
a écrit le 07/02/2014 à 8:25 :
Savez-vous au moins qui est ce monsieur ?
Réponse de le 07/02/2014 à 15:03 :
Un brillant Mathématicien opportuniste qui n'assume pas ses idées politique?
a écrit le 07/02/2014 à 8:23 :
Un médaillé Fields a une sensibilité de gauche tandis qu'un pat34 a une sensibilité de trépané.
Réponse de le 07/02/2014 à 9:24 :
"sensibilité de trépané" qu'est ce à dire ? une injure certainement au regard des propos de pat34 !!! pour autant "trépané" serait il un synonime de débile, idiot etc... ? Pas gentil en tout cas pour les nombreux trépanés !!!
a écrit le 07/02/2014 à 8:10 :
Mathématicien ? Chercheur ? Prof ? Il ne va quand même pas être de droite, il ne va pas scier la juteuse branche sur laquelle il est assis !! Gagner des fortunes en cumulant les postes, garantir une retraite dorée (sur le dos des travailleurs, mais ça ça gène aucun fonctionnaire), c'est sûr qu'il vaut mieux bien choisir son camp pour avoir l'espoir que les inégalités perdurent !!! Pas fous, les profs de gauche; pas honnêtes, mais pas fous.
Réponse de le 07/02/2014 à 8:21 :
Propos ridicules, vu ses capacités et son génie, sa rémunération est celle d'un prof, c'est à dire pas très élevée eu égard à ce qu'il apporte à la science. Je me régale de ses écrits et de son humour. Essayez de faire comme lui, donnez sans penser à gagner.
Réponse de le 07/02/2014 à 8:49 :
Je ne vois pas en quoi un fonctionnaire aussi génial qu'il puisse être serait mieux payé qu'un autre, c'est son choix et évidement qu'il lèche les subventions, être assez débile pour le nier montre bien son bord et qu'il n'est pas si intelligent. On peu ultra brillant en Math et un vrai gland dans la vie ! Heureusement qu'il y a eu des vrais génies dans l'histoire pour faire avancer la science et non la politique, "son verbe" "son look" au fait il est quoi "créateur de mode ?" "Maire ?" "Journaliste ?" ... il serait bon qu'"il s'occupe de son travail et reste ou il doit être.
Réponse de le 07/02/2014 à 9:27 :
Vous avez encore trouvé un saint laïque !
Réponse de le 07/02/2014 à 9:27 :
Voilà quelqu'un qui sort du commun et est reconnu pour ses seules capacités intelectuelles. Ca ennuie profondément les 68 millions de médiocres dont je fais partie de reconnaitre qu'il y a des personnes qui sortent du commun, et pas seulement par leurs comptes en banque ou leurs zamis ?
Réponse de le 07/02/2014 à 9:38 :
Vous avez raison il y a génie et génie, lui il semble être attiré par la lumière des caméras et photographes, il sait au moins se gérer et c'est là son génie. Son look est une brillante démonstration, j'espère quand même qu'il sait compter jusqu'à dix.
Réponse de le 07/02/2014 à 9:48 :
@PAT34 et @@GERARD37 : Vous ne comprenez pas ce que dit C Villani, mais vous connaissez par cœur les les rengaines éculées : fonctionnaire surpayé à ne rien faire, lécheur de subventions, matheux hors de la réalité, et critiques gratuite à son apparence. Cela indique bien ce que vous êtes. C'est lamentable, mais c'est votre réalité.
Réponse de le 07/02/2014 à 11:02 :
"Gagner des fortunes en cumulant les postes," vous pensez aux parlementaires / maires / sénateurs / conseiller généraux / patrons d'entreprise ou cabinet médical ? Un prof est un prof, brillant ou pas. J'étais une lumière (hi hi) et n'étais pas payé plus que mes collègues. La médaille, ils l'ont une fois, sais pas quelle somme y est associée, ça ne doit pas être très gros.
Si vous voulez pratiquer deux métiers, pour gagner plus, n'hésitez pas (comme des Russes, conduisent des taxis la nuit, sais pas comment ils dorment ?).
Réponse de le 08/02/2014 à 15:47 :
@Photo73

Il n'existe aucun professeur dans les universités françaises, seulement des chercheurs condamnés aux "colles" d'enseignement universitaire pour conserver leur poste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :