Municipales à Lyon : Gérard Collomb confirme qu’il relèvera les impôts de 4 à 5 points

 |   |  518  mots
Gérard Collomb, maire (PS) de Lyon depuis 2001. / DR
Gérard Collomb, maire (PS) de Lyon depuis 2001. / DR (Crédits : DR)
Gérard Collomb a présenté le 27 février son programme économique pour la ville de Lyon. En cas de réélection, le maire (PS) sortant envisage une seule hausse de la fiscalité en début de mandat.

Augmenter les impôts en début de mandat c'est créer de l'autofinancement. Adepte de cette méthode, Gérard Collomb, maire sortant PS de Lyon, l'appliquera pour la troisième fois s'il est réélu à cette fonction.

« Nous pensons relever ce taux de 4 à 5 %. Un point de fiscalité c'est 3 millions d'euros de recettes en plus et c'est seulement 5 euros par an pour un ménage de deux enfants, propriétaire de son logement », a réaffirmé le candidat à sa propre succession, lors de la présentation de son programme,  jeudi.

« J'attire votre attention sur ceux qui mettent des métros, partout et qui ne veulent pas toucher à la fiscalité. Cela me semble suspect », a t'il décoché à l'endroit de ses compétiteurs, sans les nommer.

5 milliards d'investissements sur le mandat précédent

En incluant le Sytral et les différents satellites, « nous aurons investi 5 milliards d'euros » sur la mandature qui s'achève. Pour la suivante les chiffrages sont encore en cours d'autant que les compétences du Grand Lyon vont s'étoffer en récupérant celles du département du Rhône, sur le périmètre des 58 communes, à compter du 1er janvier 2015.

La présentation à plusieurs voix du programme sa liste « Evidemment Lyon » - il a donné la parole à plusieurs de ses adjoints - a balayé l'ensemble des champs de la ville mais aussi de l'agglomération.

« Il faut penser à la bonne échelle », a t'il martelé signifiant ainsi que, sans surprise, il briguait aussi et encore la présidence de la Communauté urbaine.

200 pépites et 200 start up

Le développement économique figure en tête des chapitres prioritaires du candidat socialiste car « la préoccupation majeure des français, c'est l'emploi ».

Pour soutenir l'entreprenariat, « 200 pépites » seront aidées à devenir des Pme plus performantes ». Pour ce faire un pacte Pme métropolitain sera mis en place pour accroître les relations d'affaires de ces entreprises avec les grands groupes.

Pour faire émerger « 200 jeunes pousses pérennes » d'ici à 2020 seront créés, entre autres, un concours annuel « Lyon Start Up » et des espaces collaboratifs. L'industrie ne sera pas oubliée et pour faciliter leurs extensions et les implantations « un schéma d'accueil des entreprises métropolitaines » ciblera 50 sites principaux. Et l'accès au très haut débit est garanti sur ces zones d'ici à 2019.

Le numérique

Devenir une référence européenne dans le domaine du numérique est une autre promesse du candidat Collomb qui veut fédérer l'écosystème local au sein de « Lyon Hub Numérique ». Objectif : détecter les futurs champions de ce secteur.

De même, le « Lyon Urban Data », est présenté comme un futur lieu d'innovation mutualisé, à la Part-Dieu, à partir duquel PME et start up auront accès à un ensemble de données publiques et privées. Il s'agit de leur donner la possibilité de co-concevoir leurs nouveaux produits et services directement avec les utilisateurs finaux.

Sont également prévus la mise en place de 10 projets d'expérimentation en matière d'efficacité énergétique, le renforcement de l'attractivité et de la place de l'université.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2014 à 5:38 :
Le ps devrait changer de nom s'appeler le PTI (parti de la taxe et de l'impôt). Ils ne savent que faire ça moi je suis du puy de dôme et j'ai été condamné par le tribunal correctionnel pour avoir osé critiquer les conseillers généraux alors la liberté d'expression avec les socialistes c'est ........ Et ils osent critiquer poutine
a écrit le 04/03/2014 à 21:07 :
Mr le vieux pouvez vous commenter, taux de prélèvements sur les actifs par les retraités: 25% du salaire brut en France, 20 en Allemagne avec moins de jeunes et surtout moins de jeunes chômeurs, et 16% en suède. Pouvez-vous définir solidarité et emploi?
a écrit le 04/03/2014 à 20:13 :
On est chez les vieux anti croissance et anti emploi, ne parlons pas des droits non appliqués! notre démocraSSie anti emploi a encore des progrès à faire!
a écrit le 04/03/2014 à 19:48 :
Si Gérard décide de lever 1500€ auprès des ménages, c'est 900 millions de rentrées fiscales. Soit 5,4 milliards d'€ d'investissements en plus pendant toute la mandature. A sa place, je voterai 5000€ d'impôts par an supplémentaire, cela me donnerait environ 18 milliards d'investissement.
a écrit le 04/03/2014 à 19:48 :
Il pourrait se targuer de concurrencer l'état en matière d'aide publique.
a écrit le 04/03/2014 à 19:41 :
Alors Mr le maire pouvez-vous commenter la volonté des français dans les sondages pour un remaniement sans le premier ministre ou bien une démission de l'Assemblée. Ici c'est une démocratie, pas une barbarie, pas une totalitarie! Article 15 rendez des comptes 200 milliards de gaspillages et surtout nos diplômés sur le carreau! On parle aussi euro, on trouve des députés ump contre l'euro fort, pourtant l'appréciation est appréciable. Si on jouait à levez la main au lieu de 1 2 3 roi soleil qui saute, partisans de l'euro fort levez la main, partisans de l'industrie faible levez la main... N'avons nous pas un petit pincement au dos, pour la pondéralité de l'Etat ou pondérosité, ou bien ées pour faire genre, c'est à voire, in fine c'est un problème de productivité inhérente à un déficit d'innovation. donc rhumatismes et grands corps malades, d'où saignées, vive Molière et appolinaire, ouvrons la volière!
a écrit le 04/03/2014 à 19:02 :
Il ne faut pas se priver. 5 euros par an pour 3 millions. Il n'a qu'à prélever 500 euros a ce brave couple propriétaire de son logement. Ça fera 300 millions d'euros en plus par an dans les caisses. Problème : les ménages freineront les dépenses, les entreprises perdront des commandes et les sous ne rentreront plus dans la tirelire.
a écrit le 04/03/2014 à 16:45 :
A Lyon ils vont finir par payer les dettes du stade Aulas avec les Bitcoins !O)
a écrit le 04/03/2014 à 16:38 :
"" « Nous pensons relever ce taux de 4 à 5 %. Un point de fiscalité c'est 3 millions d'euros de recettes en plus et c'est seulement 5 euros par an pour un ménage de deux enfants, propriétaire de son logement », a réaffirmé le candidat à sa propre succession, lors de la présentation de son programme, jeudi. "">>>> 1 point 5 euros ... 5 points 25 euros... bin oui finalement c' est simple... ces gens n' ont rien comprit, ne comprennent rien et ne comprendront jamais rien ( mais ils sont aux manettes... comprenne qui pourra )
a écrit le 04/03/2014 à 15:24 :
l'état se désengage massivement des collectivités:les dotations baissent,les prérogatives augmentent.il ne reste qu'une solution,compenser avec les impots locaux,sachant que les collectivités sont tenues de présenter un budget a l'équilibre.les hausses d'impot seront bien supérieures a 10% par an,il faut dire la vérité aux français
Réponse de le 04/03/2014 à 16:52 :
raison de plus pour virer tous ce qui est P.S. cocos, verts ,front de gauche ,M.P.A. et toute la parasitologie ambiante.
a écrit le 04/03/2014 à 14:48 :
les maires de france soit disant super(juppé, collomb, aubry....) utilisent l'argent des autres pour assoir leurs propre notoriété. Hélas, souvent ils ont raison: les électeurs ont tendance à ne retenir d'un maire que les réalisations de ce dernier("il a fait beaucoup pour la ville"), sans se soucier du cout
a écrit le 04/03/2014 à 14:27 :
Astucieux socialiste ! dans cette déclaration pré-électorale, le message est subliminal ...ca veut dire en clair votez pour moi...et je financerais mes promesses avec l'argent des autres....!
a écrit le 04/03/2014 à 13:47 :
Puisqu'on parle élections, on annonce: 39% des français souhaitent une législative, 33% un remaniement avec changement de premier ministre, seuls 5% souhaitent le maintien du premier ministre. Pouvez-vous commenter?
a écrit le 04/03/2014 à 13:41 :
Faire une telle annonce maintenant, c'est à se demander s'il ne veut pas laisser le champ libre à son second de liste avant de prendre part au gouvernement (futur 1er ministre de la rigueur?)...
a écrit le 04/03/2014 à 13:38 :
Pour payer le stade pharaonique Aulas land il faudra bien que les populasses du Grand Lyon paient le prix très fort ...

Voilà quand droite et gauche sont dans la même "combine" pour sucer les contribuables benets et pouffs de la lyonnaiserie footballeuse.
a écrit le 04/03/2014 à 13:37 :
Que faudra t-il faire pour qu'enfin ces politiques arrêtent de dépenser un argent qu' il nous faudra des années à rembourser alors qu'eux ne seront plus là pour assumer...
a écrit le 04/03/2014 à 11:33 :
La première intention des français c'est la baisse des impôts et l'emploi, ils ont l'inverse... Dit-on le poisson pourrit par la tête ou bien par la dette?
a écrit le 04/03/2014 à 11:13 :
Mr Collomb qui est marié a la fille d'un des plus grand banquiers suisses, c'est cela aussi d'etre un "socialiste". Mr Collomb et un superbe yacht amarré dans le port de Toulon ...
a écrit le 04/03/2014 à 10:46 :
Gérard Collomb oublie de mentionner le chantier du grand stade qui va coûter un bras aux lyonnais...
a écrit le 04/03/2014 à 10:42 :
4 à 5% ou 4 à 5 points, c'est pas vraiment pareil ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :