La Tour Triangle passera... avec quelques trahisons

 |   |  552  mots
Paris manque dangereusement d'immobilier de bureaux connectés et innovants tels que les recherchent les investisseurs et les entreprises françaises et étrangères.
Paris manque dangereusement d'immobilier de bureaux connectés et innovants tels que les recherchent les investisseurs et les entreprises françaises et étrangères. (Crédits : Herzog et de Meuron)
Officiellement Anne Hidalgo n'a pas la majorité au conseil de Paris pour faire passer la tour Triangle, projet emblématique porte de Versailles. Mais si, le 17 novembre, le vote se déroule à bulletin secret, des élus UMP et UDI oublieront les consignes de Nathalie Kosciusko-Morizet pour assurer une majorité à la maire.

Longtemps l'UMP et l'UDI ont soutenu le projet de la tour Triangle. En 2013 encore, au Conseil de Paris alors qu'Anne Hidalgo, première adjointe, était rapporteure du projet. Puis Nathalie Kosciusko Morizet, non élue parisienne à l'époque, a mené la campagne municipale de l'UMP, a discuté un jour avec les associations de riverains qui pullulent dans et autour de la future tour, et, encore peu au courant du dossier, elle a affirmé qu'elle s'opposerait, quoi qu'il arrive, à l'édification de la susdite tour. Aucun élu UMP n'était bien sûr au courant. Depuis NKM n'a pas bougé d'un iota. Il y a eu des débats entre élus UMP, avec les maires UMP de Paris dont beaucoup n'avaient pas franchement envie de voter contre ce qu'ils avaient soutenu auparavant, mais elle a tenu bon.

Or, à partir du 17 novembre, le conseil de Paris doit donner son accord définitif au projet et Anne Hidalgo n'a plus sur le papier la majorité pour le faire passer : les 16 écologistes y sont fermement opposés (y compris les adjoints verts de la maire qui ont sorti la tour Triangle de l'accord électoral entre les deux tours), le groupe UDI-Modem (16 élus) est officiellement contre, le groupe UMP est officiellement contre (sauf un élu, Jérôme Dubus, qui soutiendra), le PCF et le Front de Gauche serait a priori contre, etc... Bref, sur un projet phare de sa mandature, Anne Hidalgo n'aurait pas de majorité. Sauf si le vote se fait à bulletin secret, ce que le PS devrait problablement demander.

L'argument économique avant le calcul politicien

Là, le résultat n'est pas le même. Les communistes (qui ont toujours su faire évoluer une position si la négociation de couloirs avec le PS est concluante) peuvent ne pas être aussi tranchants. Idem à l'UDI où l'on compte pour l'instant 4 élus qui ont une forte envie de dire oui (Christian de Saint-Etienne et Yves Pozzo di Borgo probablement). Et, surtout à l'UMP, six ou sept élus pourraient faire défaut à Nathalie Kosciusko-Morizet. Non pas parce qu'Anne Hidalgo ou Jean-Louis Missika auraient su les convaincre, mais parce qu'ils ont toujours été pour et que l'argument économique passe pour eux avant le calcul politicien à très court terme et la mise en minorité de la maire. Dit autrement: de la Fédération française du bâtiment au Medef en passant par la CCI Paris Ile-de-France, les milieux économiques parisiens sont violemment pro-Hidalgo.

Paris manque dangereusement d'immobilier de bureaux connectés et innovants tels que les recherchent les investisseurs et les entreprises françaises et étrangères. Or, à Paris, il n'y a que deux lieux possibles : Clichy-Batignolles ou, contrairement à la rumeur, ce type d'immobilier trouve preneur sans problème, et la tour Triangle. Deux fois 80.000 m2, cela ne se refuse pas. Surtout ceux de la tour Triangle qui jouxte le Parc des Expositions - que la CCI rénove pour 500 millions d'euros.

L'intérêt économique est évident, le refus serait rude et, surtout - c'est un argument de la maire de Paris -, l'un des plus mauvais signaux envoyés à l'international, aussi bien pour le geste architectural que pour l'attractivité économique de Paris. Mais, à bulletin secret, tout semble désormais possible.

_____

Inscription Smart city du Grand Paris

>>> Cliquez ici pour s'inscrire au Forum Smart City du Grand Paris <<<

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 7:39 :
Paris est battu depuis bien longtemps par Londres qui est une ville mondiale ancrée dans le 21ème siècle. Paris prend la route de Venise, une magnifique ville nostalgique de son passée et condamnée à devenir une ville musée pour les touristes asiatiques et américains. Le conservatisme architecturale parisien est le symbole même de ce déclin. Triste!
a écrit le 11/11/2014 à 10:42 :
2011 DU 77 & TOUR TRIANGLE – Conseil d’arrondissement Paris 15e du 03/11/2014
Intervention d’Olivier Rigaud, Conseiller d’arrondissement

REMARQUE : la durée de mon intervention ne devait pas durer plus de 5 minutes et je ne devais pas reprendre les arguments de mes collègues de la majorité municipale UMP-UDI-Modem : par conséquent, il m’était impossible de donner plus d’arguments ; entre parenthèses, la partie de mon intervention initiale que je n’ai pas dite en séance pour les raisons mentionnées ci-dessus.


Monsieur le Maire, mes Cher Collègues,

La Mairie centrale s’obstine à soutenir ce projet inadapté, refusant de prendre en compte l’avis des Parisiens et des Franciliens consultés à plusieurs occasions, notamment sous la première mandature de Bertrand Delanoë, et plus récemment, à l’occasion de deux sondages BVA 2013, le dernier allant jusqu’à mentionner la Tour Triangle dans son questionnaire, ce qui est peu banal, vous en conviendrez !

Vos administrés refusent à plus de 64% d’entre eux, la construction de nouvelles tours dans la Capitale, malgré une Communication habile de l’exécutif parisien qui assène sans relâche, des contre-vérités.

Mais, cet avis a-t-il du sens sur le plan économique, l’attractivité économique de Paris, cet argument clé ânonné par l’exécutif parisien et une Presse complaisante, afin manifestement :
- de stigmatiser les opposants,
- de culpabiliser la classe politique,
- et de convaincre les indécis.

Et bien non !

Vous l’avez rappelé Monsieur le Maire (du 15e arrondissement), l’objectif premier de la modernisation du Parc des expositions de la Porte de Versailles est de permettre à ce Parc, de garder sa place de leadership européen.

Or son activité première, celle qui génère le plus de recettes :
- pour Viparis, l’exploitant,
- et pour la Ville, en termes de redevances,
est la tenue de Foires et Salons, les salons grand public comme le Mondial de l’Automobile, la Foire de Paris et le Salon de l’Agriculture, générant le plus de recette pour la Capitale (je fais référence en particulier, à un audit réalisé en 2009 par la société KPMG, à la demande de la Ville de Paris)

(Entre parenthèses, le texte non dit en séance) (Vous l’avez dit Monsieur le Maire, à présent, l’ « opération Triangle » ne prévoit plus la réalisation d’un hôtel de standing, ni celle d’un centre de congrès et de convention d’entreprise, options pourtant prévues dans le projet initial et qui du fait de cette mixité d’activités, rendait peut-être ?, la conception du bâtiment moderne, le concept de la tour, concept créé au 19ème siècle, ne l’étant plus !

Il s’agit donc à présent d’une opération de bureaux « en blanc », qui si elle devait voir le jour, ne créera par les 5000 emplois annoncés, mais les localisera au détriment de Communes voisines.

Par ailleurs et surtout, cette tour couperait le Parc des Expositions en deux zones bien distinctes, ce qui ne manquerait pas de compliquer son fonctionnement, voire, de nuire au développement futur du Parc, car celui-ci devrait tenir compte alors, des contraintes urbanistiques (règles de prospect en vigueur) induites par la présence de cette tour de bureaux construite en plein milieu du site.

D’autres arguments plaident en défaveur de ce projet : ils sont nombreux et vous les avez cités Monsieur le Maire, parmi lesquels :
- des infrastructures de transports qui répondent tout juste, aux besoins des usagés, alors que la réalisation du nouveau Ministère de la Défense, Porte Barlard, et des 90.000 m2 de bureaux privés réalisés à proximité pour financer cette opération, vont densifier la zone à hauteur de 4000 fonctionnaires supplémentaires auxquels il faut ajouter 5000 salariés.

Est-il pertinent dans ce cas, de prendre le risque d’ajouter 5.000 autres salariés, Porte de Versailles ? )


2/ Qu’en est-il du signal fort que donnerait aux investisseurs, la construction de la Tour Triangle ?

(Les opérations que je viens de décrire, auxquelles il faut ajouter par exemples, la réalisation du Village Saint-Michel rue Olivier de Serres, la restructuration du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, la réalisation d’un EHPAD rue Castagnary, la restructuration du quartier de l’Aquaboulevard où il est prévu de réaliser encore des bureaux, démontrent le dynamisme de notre arrondissement et son attractivité.)

Madame la Maire de Paris, ne vous en déplaise, la Tour Triangle n’est certainement pas le soldat Ryan qu’il nous faudrait sauver à tout prix, pour sauver l’essor économique de Paris.

Ce qui importe, c’est bien de moderniser le Parc des expositions !

A ce titre, la réalisation d’un Centre de Congrès et celle d’un Hôtel dans la partie « Grand Parc » du Parc des expositions répondent bel et bien à cet objectif et non la Tour Triangle qui est à présent, une simple opération spéculative de bureaux au bénéfice d’Unibail c’est certain, de la Ville et de ses administrés ? du Parc des expositions… non, bien entendu !

D’autres impacts ont été cités, comme le non respect du plan Climat (qui s’applique aux bâtiments publics), les ombres portées, un secteur largement pourvu en bureaux alors que 6 millions de m2 de bureaux sont désespérément vides, sur la région Paris Ile-de-France.


A propos de ce dossier, je voudrais saluer les réseaux associatifs et plus particulièrement, le Collectif contre la Tour Triangle, qui ont contribué à cette prise de conscience, l’amélioration du cadre de vie devant être un élément moteur pour tout développement à venir dans la Capitale. Je vois dans la salle des représentants de SOS Paris et je profite de l’occasion pour les saluer. Il serait injuste de ne pas citer les autres associations du Collectif contre la Tour Triangle qui est constitué également par les associations Monts 14, ADAHPE et JEUNES PARISIENS DE PARIS.


Pour conclure, j’aimerais aborder un dernier point tenant compte des enjeux et de la dialectique employée à propos de ce bâtiment en projet : la transparence

Celle du bâtiment est annoncée, là encore, sans relâche, et pourtant, cette transparence ne sera pas au rendez-vous.

Toujours à propos de transparence :

Mme la Maire de Paris, vous affirmez souhaiter une transparence parfaite dans le dossier de la Tour Triangle, un projet présenté par ses architectes Herzog et de Meuron comme une œuvre "transparente et cristalline".

Vous donnerez liberté de vote à vos quatre adjoints Verts lors de la délibération cruciale qui doit être examinée en conseil de Paris mi-novembre pour cette Tour. Un non la condamnerait.

Donnerez-vous d'ailleurs aussi liberté de vote aux élus PS pour qu'ils puissent se déterminer en conscience?

Qu’en sera-t-il des élus PCF, notamment vos Adjoints PCF ?

En effet, les cadres de la cellule du 15ème arrondissement du Parti Communiste Français (PCF 15) demandent dans un article publié vendredi 31 octobre dernier, je cite : « A nouveau, nous demandons aux élus étiquetés PCF au Conseil de Paris de suivre une ligne minimale de gauche et de s’opposer au projet d’Unibail et Mme Hidalgo ».

Votre Adjoint à l'Urbanisme se vante partout d'essayer de débaucher des élus de l'opposition UMP-UDI-Modem pour qu'ils votent pour cette Tour.

Pour toutes ces raisons :

Mme Hidalgo, nous vous demandons à notre tour, d'assurer une transparence parfaite lors du scrutin prévu lors du prochain Conseil de Paris sur la Tour Triangle et de ne de pas organiser avec vos amis un vote à bulletins secrets.

Enfin, prenant en compte les arguments des intervenants, je demande aux membres de cette assemblée de voter contre cette délibération.

Je vous remercie pour votre attention.


----------------------
a écrit le 09/11/2014 à 11:58 :
Continuez comme ça et l'activité économique de Paris s'affaiblira fortement car une Ville comme Paris ne se banalise pas, sinon au détriment du tourisme qui n'aime pas les tours. Peut-être que Paris est beaucoup trop Beau pour son maire et que par conséquent il faut s'empresser d'abimer notre belle ville. Que laissera-t-on comme héritage à nos enfants sinon cette banalisation destructrice. Quel gâchis. Allez voir ce qu'ils ont fait du 13ème arrondissement, ou du quartier Crimée, ou de cette tour Montparnasse qui a tant défiguré ce quartier etc. etc. Dans 70 ans Paris n’existera plus, sinon comme un patrimoine à reconstituer virtuellement. HONTE à Vous futuristes destructeurs. Faites donc une nouvelle ville hors Périphérique, mais laissez à nos enfants la chance de connaître une Ville somptueuse de Beauté. Ce n'est pas pour rien que c'est la Ville la plus visitée au monde, alors pourquoi vouloir la banaliser "style contemporain" ? N’y a-t-il pas assez de place hors Paris ?
a écrit le 07/11/2014 à 7:07 :
Je ne serais pas contre un immeuble ou une tour à l'architecture innovante dans Paris (comme l'a fait par ex. Renzo Piano avec le centre Pompidou), mais il faut le reconnaître, qu'est-ce que la tour Triangle est moche! N'y avait-il pas un concours international? Quels étaient les autres projets?
Réponse de le 07/11/2014 à 10:18 :
Eh bien, voilà effectivement un des défauts de cette affaire. Elle a été concoctée dans un coin par Unibail qui est venu voir le maire dans son bureau, sans aucun autre choix possible. un machin imposé sans consultation. Le fait du prince.
Réponse de le 07/11/2014 à 10:36 :
c'est vrai que le hangar Pompidou construit avec de l'argent public, qui contient des oeuvres qui ont, directement ou indirectement, été acquises avec de l'argent public, qui emploie beaucoup de personnes avec de l'argent public et qui attire essentiellement un tourisme saucisses frites a plus de valeur que des boites à consultants à 1.000 euros la journée générant 200 euros par jour de TVA et par tête de pipe.
et elle es super jolie en dessin cette tour
quand on connait son lieu d'implantation (des hangars type pompidou), un boulevard à 4 voies et une autoroute sur pilotis, on se demande pourquoi on se bat sur le sujet.
a écrit le 07/11/2014 à 2:07 :
le vrai avantage du vote secret c est que ca permet d'obtenir plus facilement des trahisons contre dessous de table des créateurs du projets
et plus facilement avec plus de candidats ca veut dire cadeau plus petit pour chacun
quant aux cocos on ne parle pas de dessous de tables mais de compensations en terme de villes abandonnées au marxisme léninisme sans candidature socialiste
a écrit le 06/11/2014 à 23:41 :
Les infrastructures (routes, metros, parkings, trottoirs) sont saturées, il n'y a plus un mètre carré de libre dans le quartier, qui a déjà offert suffisamment d'activité aux bétonneurs avec le Balardgone.
Les parisiens ont voté aux municipales pour des programmes opposés à la tour triangle. Maintenant que les élus assument leurs programmes et respectent leurs électeurs !
a écrit le 06/11/2014 à 20:54 :
Les commentaires sont désespérants de conservatismes pour la plupart et les mêmes auraient et contre la Tour Eiffel sans aucun doute...
Réponse de le 07/11/2014 à 7:49 :
Il y a certes un certain conservatisme dans l'opposition à cette tour mais il y a aussi surtout une vraie réflexion sur la place d'une tour à notre époque. Et dans ce cas, le fait de construire un tel bâtiment apparaît comme un réel conservatisme lui-même, celui de croire qu'on est encore au milieu du 20e siècle, avec une architecture orientée vers le haut, toujours plus énergivore et devant illustrer le prestige d'une cité. Ce n'est donc pas étonnant de voir les héritiers (PS et UMP notamment) de cette époque et de cette vision vouloir absolument ce type de bâtiment.
Au 21e siècle, il me semble qu'on essaie de rentrer dans une époque un peu plus responsable (difficilement), non? Il y a un moment où ce serait pas mal de prendre conscience que ce type de projet est à mettre aux oubliettes et de se tourner vers d'autres réalisations plus pertinentes et plus en phase avec leur temps (par exemple comme la halle Pujol pour ne donner que cet exemple).
Réponse de le 07/11/2014 à 10:21 :
ll faut arrêter avec les commentaires éculés. L'exemple de la tour Eiffel est le même qui a servi d'appui à la tour Montparnasse, aux orgues de Flandres, aux tours Italie et au quartier Beaugrenelle dans les années 1970. Beau résultat. Cen 'est pas une bonne manière de débattre.
a écrit le 06/11/2014 à 19:13 :
Ce n'est pas que Paris manque dangereusement d'immobilier d'affaires innovants tels que les recherchent les investisseurs et les entreprises françaises et étrangères, les sociétés s'en fichent des architectures, elles veulent qu'il ait un coté pratique et opérationnel les plus optimalisé, voilà. Encore un projet faramineux qui nous coutera bonbon et qui deviendra une pièce en dissonance avec la silhouette de la ville. Et en plus, qu'il est laid !
a écrit le 06/11/2014 à 17:56 :
Quelqu'un a déjà vu un parking pour se garer là-bas ???
Réponse de le 07/11/2014 à 10:47 :
Ah parce que les gens se rendant dans le QCA ou à la Défense y vont en voiture ???
a écrit le 06/11/2014 à 17:51 :
pas construite a la porte de versailles il n'y a déjà pas assez de places pour stationner , il faut etre réaliste .
a écrit le 06/11/2014 à 17:09 :
Et puis c'est incroyable d'opposer "économique" et "politicien". La démocratie pour l'auteur et le fait de politiciens, terme péjoratif. Avez-vous oublié que plus de 60% des parisiens sont contre les tours. Passe encore à l'ouest pour un palais de justice, passe encore dans un nouveau site de rééquilibrage régional à l'est (tours duo), mais franchement, dans un quartier qui n'en peut déjà plus, où l'enquête publique n'a pas été concluante, c'est dur, d'autant que le projet, au départ complexe et imaginatif, est devenue un très bête tour de bureaux à la demande d'Unibail. Cette tour est une machine à cash, pas un projet urbain, pas un projet digne de Paris. Encore moins digne du Grand Paris qu'apparemment vous suivez.
a écrit le 06/11/2014 à 16:42 :
Il fut un temps ou la Tribune connaissait ses sujets. Ce n'est plus le cas. Il y a bien d'autres sites que les Batignolles pour les bureaux. Et la corne ouest à côté du futur Pentagone avec 90 000 m² ? Et Paris Rive Gauche avec des dizaines de milliers de m² ? Et Paris nord Est, itou. Et j'en passe. M. Dubus n'est qu'un affidé du Medef qui confond son intérêt professionnel avec l'intérêt des parisiens. M. Conguet est son compère. Vive la presse libre !
a écrit le 06/11/2014 à 15:14 :
Ah c'est beau la France, combien de millions dépensé à discuter, faire des plans pour ensuite jouer les pleureuses et dire on a pas de sous, un peu comme le TGV ouest et autres projets innovants ou pas, pendant ce temps les petites gens trinquent et pendant ce temps ce qui ont travailler sur certains projets ont détournés des centaines de millions d'euros juste en discutions
En Chine, ou au 2mirats au moins on prend des risques ici on perds son temps on s’enrichit et d'autres s'appauvrissent
a écrit le 06/11/2014 à 14:49 :
non non y'a pas d'intervention dans les commentaire, promis, on n'arrange jamais la vérité pour qu'elle soit aux service des freres au pouvoir du parti, promis.
a écrit le 06/11/2014 à 14:33 :
La vision à court terme de nos dirigeants de pacotilles est magnifique.
Il faut marquer son territoire, le besoin en bureaux est un prétexte, et je suppose que ce machin sera construit sans aucun parking, afin de respecter le zéro véhicule dans Paris.
Pourrions nous connaitre la dépense énergétique qui sera nécessaire pour la construction et le fonctionnement de cette tour ?
Allez, monsieur Baupin, au boulot.
Réponse de le 07/11/2014 à 10:52 :
Le soucis écologique sélectif... Vous râlez ET contre l'absence de parkings, ET contre les dépenses énergétiques liées à la tour...
a écrit le 06/11/2014 à 14:32 :
Un triangle rose, à Paris, pourquoi pas ?
a écrit le 06/11/2014 à 14:22 :
Une tour triangle porte de Versailles, tout un symbole !
a écrit le 06/11/2014 à 14:05 :
Il n'ya pas a rougir a vouloir aller de l'avant Paris comme la France a besoin de ce type de projet. Combien de villes en reveraient, et nous pour des petites raisons politiciennes on fait la fine bouche.
a écrit le 06/11/2014 à 13:50 :
"Paris manque dangereusement d'immobilier de bureaux connectés et innovants tels que les recherchent les investisseurs et les entreprises françaises et étrangères"
Merci de préciser que cet article est sponsorisé par l'ordre des architectes français...

Le manque "dangereux" (mdr) d'immobilier de bureaux? On ne sait plus quoi faire des bureaux vides! Connectés et innovants?? Tous les derniers immeubles de bureaux doivent/devraient rentrer dans cette catégorie. Quant aux anciens immeubles que l'on ne me dise pas que c'est inimaginable de les moderniser!.
Non non ce qu'il faut c'est construire toujours construire. Pour marquer son époque avec SA petite création. Et surtout ne pas réutiliser l'existant.
a écrit le 06/11/2014 à 13:38 :
Si le seul argument pour construire cette chose est que les investisseurs n'ont rien à se mettre sous la dent, alors on est vraiment en pleine barbarie.
Imposer aux résidents de ce quartier un changement total de leur environnement pour la simple satisfaction d'intérêts particuliers, c'est retomber dans les pires excès du bétonnage parisien des années 1970.
Planter une tour, aussi fantastique soit elle, à cet endroit, c'est recommencer l'erreur de la tour Montparnasse. Que l'on paye toujours.
Tout çà parce que Mme Hidalgo, qui est sensée faire partie de l'élite, a négligé son éducation artistique, et parce qu'elle s'en fiche politiquement, parce qu'elle de toute façon minoritaire dans cet arrondissement. Où la Gauche a perdu 10 000 voix au dernières élections, vraisemblablement grâce à ce projet d'essence totalitaire.
Réponse de le 06/11/2014 à 15:02 :
Quelle a été l"erreur faites pour la tour Montparnasse selon vous ? (ma question est sincere, je suis banlieusard et pour moi cette Tour ne pose aucun problème, mais peut être que "locaux" ne peuvent pas la piffrer)
Réponse de le 06/11/2014 à 17:03 :
Dans une ville où les prix de l'immobilier sont aussi indécentes, la construction de nouvelles surfaces est un impératif d'intérêt général.
Tant pis pour les retraités adepte du NIMBY et pour leur petit environnement bien tranquille.
L'intérêt architectural a de toutes façons ici peu d'importance : le quartier n'est pas spécialement beau et pas vraiment touristique. On ne parle pas de construire une barre en béton au milieu des Tuileries !
Réponse de le 07/11/2014 à 10:33 :
pour Hilva. Merci pour votre avis. Il emportera le rejet de ce projet chez les hésitants. De nouveaux bureaux pour baisser le prix du logement j'imagine ? Dans un quartier moche de toute façon ! Stupéfiant. Pendant qu'on y est mettons des tours partout !
a écrit le 06/11/2014 à 12:10 :
Ils devraient plutôt faire cette tour en dehors de Paris. Ils se plaigne tous le temps des embouteillages et là ils veulent encore les augmenter... Si ils veulent désengorger Paris c'est pas en créant un Paris dans les cieux qu'ils vont le faire. C'est en allant dans les campagnes qui n'attendent que ça !
Réponse de le 06/11/2014 à 12:45 :
Oui et ça ferait un beau nichoir à corbeaux. Vide.
Réponse de le 06/11/2014 à 14:07 :
un "beau" nichoir a corbeau dans paris ne sert à rien.
C'est comme les rond points en campagne.

Le ciel de paris s'obscurci et ceux qui avaient encore un peu de soleil pourront raconté ça a leur enfants...faut bien faire manger mr Bouygues, le pauvre...a moins que les autorisation accordées se monayes (?) aussi.
Réponse de le 06/11/2014 à 14:15 :
Y'en a plein le 13eme des beau nichoir a corbeaux...je suis pas sur que ce soit positif pour Paris
Réponse de le 07/11/2014 à 2:01 :
Non les campagnes n attendent surtout pas cela.
Que ça reste loin de la campagne, autant que possible l

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :