En 2013, soyons sport !

 |   |  667  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Chaque année la maison Hermès choisit un thème pour signer, non seulement ses collections, mais aussi l'esprit dans lequel elle aborde le nouveau millésime, tant du côté de ses salariés que de ses clients et ses actionnaires. Le fil «orange» de 2012 était le «temps suspendu», façon de dire, en pleine crise, qu'il nous fallait laisser le temps au temps. Il n'est plus temps. Celui de 2013 «Chic le sport», annonce que cette année, il va y avoir du sport... raison suffisante et nécessaire pour... avoir «l'esprit sport».

Si le Tam Tam médiatique nous prépare à une année aussi sombre qu'austère, placée sous le signe du ralentissement de la croissance, rien ne nous empêche cependant de reconsidérer notre approche de la prospérité et du bonheur. Ainsi de l'agence de pub Elan qui vient de lancer le «mouvement pour une année positive», incitant les internautes à partager les signaux faibles qui laissent penser que l'année ne sera pas aussi austère que ce à quoi nous nous attendons. Après tout nous avons survécu au calendrier Maya. Et comme le disait Roosevelt: "la seule chose dont nous devons avoir peur, c'est la peur elle-même". Peur de l'échec qui nous empêche d'en tirer les leçons ressenties souvent comme trop douloureuses...

C'est là que l'esprit "sport" peut nous sortir habilement de l'ornière. C'est quoi l'esprit sportif? C'est non seulement l'expression d'un comportement, d'une attitude intégrant des valeurs fortes, mais aussi l'acceptation de règles d'un jeu... qui se joue à plusieurs. On a souvent dans les entreprises, et en particulier dans les comités de direction, valorisé le sport pour son esprit de compétition, de gagne, pour la discipline et la force de caractère qu'il impose. Rarement ont été mises en avant des valeurs comme la loyauté, la courtoisie et la politesse, le respect, la dignité et la capacité à se soucier des autres, oserais-je écrire la gentillesse? Pas celle de la tribu des Bisounours mais celle qui anime la troupe des "Cyrano" (même si l'identité de ce dernier est un peu ébranlée par celui qui l'a incarné à l'écran).

"Tous les sportifs, que ce soit du débutant au champion s'engagent à être exemplaires, généreux et tolérants. Etre maître de soi en toutes circonstances, refuser toute forme de violence et de tricherie", lit-on dans la charte de la commission nationale du sport de haut niveau (SHN). La barre est haute et avec l'année 2012 on part de loin! Qu'à cela ne tienne. On trouvera sur le site de l'Insep, quelques éléments pour établir notre feuille de route. "Esprit sportif = respect de l'individu et de l'adversaire, accepter les victoires comme les défaites" (Ladji D.). "Avoir l'esprit sportif, c'est être capable de faire face aux situations difficiles, savoir gérer son sport et surtout être capable d'adopter ces qualités au quotidien, pas uniquement sur les stades" (Aurélie M). "L'esprit sportif c'est avant tout le respect de ses adversaires, des juges, des règles mais avant tout de soi-même. C'est tout donner pour gagner, en acceptant de perdre" (Sébastien H.)

Si dès lors on considère un adversaire sportif comme indispensable pour jouer et non comme un ennemi, qu'on joue pour s'amuser et que l'on considère la victoire et la défaite comme une conséquence du plaisir de jouer, qu'on agit avec courtoisie, qu'on utilise un langage précis, qu'on accepte la victoire avec modestie sans ridiculiser l'adversaire, mais qu'on accepte tout autant la défaite en étant satisfait de l'effort accompli dans les limites de nos capacités, alors on aborde l'année 2013 dans des dispositions plus prometteuses que celles des futurologues médiatiques habituels.
Pour Hubert Védrine, l'ancien ministre des Affaires Etrangères, dont notre consoeur Sylvie Kauffmann, rapporte dans sa chronique du "Monde" les propos "antidéclinistes", "ce qui définira la politique mondiale c'est la compétition" et pour cela Etats-Unis et l'Europe vont devoir "agir de concert". Et on a envie d'ajouter: agir avec un peu plus de... "Fair Play", le Fair renvoyant à ce qui est juste et Play au jeu. Il s'agit désormais de jouer "franc jeu". A ne pas confondre avec le coup franc, qui ne vise pas toujours juste et tombe parfois au mauvais endroit. Alors oui, emboîtons le pas à Hermès -la marque du messager ailé- pour nous réjouir d'une nouvelle perspective : "Chic... le sport". Bonne année 2013!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :