"D'ici 5 ans, les gens n'auront plus besoin de portefeuille", David Marcus (Paypal)

Paypal prévoit une démocratisation des paiements par les terminaux que sont les smartphones d'ici à quelques années seulement.

1 mn

David Marcus, président de Paypal. Copyright Le Web
David Marcus, président de Paypal. Copyright Le Web (Crédits : LeWeb)

"Il existe un potentiel de développement incroyable pour Paypal", s'est enthousiasmé le président de la société de paiement en ligne dès le début de son intervention sur la scène du Web'12, ce mercredi 5 décembre. Le patron suisse de près de 30.000 employés à travers le monde s'est montré largement optimiste pour la suite. Il peut l'être: en 4 ans, l'activité de Paypal a été multipliée par 70, avec 117,4 millions de comptes actifs à fin septembre. Paypal vient en outre d'annoncer avoir enregistré dimanche 2 décembre un record en nombre de paiements effectués via un smartphone ou une tablette sur une seule journée. Ce record pourrait être dépassé d'ici à la fin de l'année, du fait des achats de Noël.

Adieu portefeuilles, bonjour smartphones

"D'ici à 5 ans, les gens n'auront plus besoin de portefeuilles", considère David Marcus. L'évolution vers une généralisation des paiements via les smartphones n'est donc pas si lointaine, selon lui.

Autre motif d'optimisme pour Paypal: l'Internet des objets. David Marcus compte bien tirer profit de ce nouveau marché : "Les objects connectés vont également avoir besoin de solutions de paiement", a-t-il lancé en fin d'intervention.


>> Suivez les interventions EN DIRECT et le résumé des débats sur notre blog Tendances web

 

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 08/01/2013 à 21:56
Signaler
Dans 5 ans on ne parlera plus de paypal... À suivre

à écrit le 05/12/2012 à 16:28
Signaler
Encore un qui croit au " monéo" !

le 05/12/2012 à 16:42
Signaler
Il faudra pouvoir les mettre "sous les matelas" ma bonne dame...

à écrit le 05/12/2012 à 16:26
Signaler
Il rêve dans la galette chaude .... c'est pas demain que la fraîche va disparaître !

à écrit le 05/12/2012 à 16:07
Signaler
à part pour les gros achats que je paye en carte bleue ou en chèque je reviens de plus en plus au paiement cash..... simplement pour éviter que mon banquier ou mon inspecteur des impôts sachent en permanence ce que sont mes dépenses.... (restaurants...

à écrit le 05/12/2012 à 15:48
Signaler
Quand vous voyez le nombre de litiges et d escroquerie s via pay pal Ca donne envie. Laissez moi ma cb svp Je ne veux. Pas utiliser. Un tel comme moyen de paiement

à écrit le 05/12/2012 à 15:29
Signaler
et quand paypal sera en panne gros malin?on attendra qu'ils veuillent bien débuguer?pareil avec les téléphones:je m'imagine déja avec la hot line d'orange en train d'expliquer que ça fait une semaine que je ne peux rien payer!ces gens la sont dangere...

à écrit le 05/12/2012 à 15:09
Signaler
"D'ici 5 ans, les gens n'auront plus besoin de portefeuille". Effectivement : plus d'argent, plus de portefeuille !

à écrit le 05/12/2012 à 14:40
Signaler
Finalement le fantasme totalitaire ultime a l'air d'être le pistage intégral de toute forme de transaction financière, même les plus anodines, et de supprimer le cash par tous les moyens. Qui peut nous garantir qu'on ne sombrera plus jamais dans une ...

à écrit le 05/12/2012 à 14:29
Signaler
Et on donnera un téléphone aux SDF pour pouvoir payer leur pain ?

à écrit le 05/12/2012 à 13:28
Signaler
Mouais... De l'enfumage habituel... Avec la progression des générations de retraités qui n'en ont rien à faire de tous ces gadgets chronophages, il devrait se montrer plus prudent. Petit rappel : l'échec total de moneo qui devait aussi "révolutionner...

le 05/12/2012 à 14:50
Signaler
Le paiement par mobile risque de connaitre le même sort si les banques, ou opérateurs mobile se montrent trop gourmand en commissions. Les commerçants ne suivront pas comme pour Moneo....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.