La Bourse de Paris abandonne plus de 5% sous les 4.000 points

 |   |  511  mots
Lundi noir à la Bourse de Paris . Avec 5,04% de baisse à 3.953 points, l'indice CAC 40 a enregistré sa deuxième plus forte baisse de l'année enfonçant le seuil symbolique des 4.000 points. C'est encore la crise financière qui a fait trembler les places boursières partout en Europe mais aussi à Wall Street.

Le CAC 40 a enfoncé le seuil symbolique des 4.000 points, en chutant ce soir de 5,04% à 3.953 points. C'est sa deuxième plus forte baisse depuis le début de l'année, au plus bas depuis mai 2005. C'est encore la crise financière qui a fait trembler les places boursières partout en Europe mais aussi à Wall Street. A Londres, le Footsie a décroché de 5,3% et à Francfort, le Dax plonge de 4,23%.

 

Le secteur financier a de nouveau cristallisé toutes les inquiétudes. L'actualité a été riche aujourd'hui : le rachat de Wachovia par Citigroup, la nationalisation de la banque belgo-néerlandaise Fortis et de la britannique Bradford and Bingley. Et à Paris, ce sont surtout Dexia et Natixis qui ont affolé le marché.


Pour Dexia, le titre s'effondre de 28,5% à 7,20 euros. La banque tient ce soir un conseil d'administration extraordinaire. Elle pourrait annoncer prochainement une augmentation de capital selon le Figaro. Par ailleurs, le titre est aussi pénalisé par un fort abaissement d'objectif de cours de la part d'Oddo.


Du côté de Natixis, l'action plonge sur le SRD. Le titre a touché un plus bas historique à 1,75 euro, avant de remonter pour finir à 2 ,20 euros, en baisse de 13,73%. Les maisons-mères Caisse d'Epargne et Banques Populaires ont annoncé qu'elles allaient renforcer leur participation dans la banque, jusqu'ici de 70%.

Pour le reste du secteur financier, Crédit Agricole décroche de 9,72% à 13 euros, l'assureur Axa abandonne 4,89% à 22e,15 euros, Société Générale perd 6,4% à 60,87 euros et BNP Paribas qui a présenté ce week end une offre, repoussée sur Fortis, recule de 4% à 65,53 euros.

Les s valeurs liées aux matières premières et au pétrole sont aussi dans le rouge, subissant la baisse des cours. ArcelorMittal recule ainsi de 12,25% à 34 euros. 

Sur le SRD, Eramet décroche de 12,89% à 253,95 euros.


Du côté des valeurs pétrolières, Vallourec décroche de 9,17% à 148,31 euros et Total pèse également sur la tendance  avec un repli de 4,62% à 41,69 euros.

Forte baisse aussi pour Alstom qui subit un abaissement d'objectif de cours de la part d'ING. Le titre dégringole de 11,69% à 51,75 euros.

Egalement mal orienté, Alcatel-lucent  a terminé la séance sur un recul de 10,89% à 2,61 euros.

PPR a également nettement baissé. L'action affiche un recul de 5,61% à 62,48 euros. JP Morgan a abaissé sa recommandation sur le titre.


Vivendi est aussi pénalisé par une baisse d'objectif de cours de la part de Goldman sachs. L'action recule de 3,23% à 21,84 euros.

La seule hausse ce soir est pour Suez Environnement. Son gain est de 1,96% à 17,70 euros. Le groupe de services à l'environnement a signé deux accords sur des projets de concessions d'eau en Chine.

Sur le SRD, Soitec recule de 8,85% à 3,71 euros. Natixis Securities a abaissé sa recommandation.

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les devises et les marchés pétroliers. L'euro est repassé au-dessus de 1,44 dollar, à 1,4408 dollar. Du côté du pétrole, les cours sont en nette baisse et reviennent au niveau des 100 dollars. Le baril de WTI vaut 100,87 dollars et le baril de Brent est même passé sous les 100 dollars, à 97,60 dollars.


(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2009 à 13:54 :
je trouve que la presentation du site etait plus partique avant ,surtout en ce qui concerne la consultation des cours de bourse su petrole.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :