La Bourse de Paris fait du yo-yo et repart à la hausse

 |   |  323  mots
Après une ouverture en hausse, dans le sillage des places asiatiques ce matin, puis un passage dans le rouge, la Bourse de Paris retrouve en fin de matinée le chemin de la progression. A 11h30, le CAC 40 gagne 1,67% à 3.118 points malgré les mauvais chiffres économiques français.

C'est ArcelorMittal qui prend la tête du CAC dans les premiers échanges, avec un bond de 7,35% à 16,91 euros. Le titre se rattrape un peu après avoir perdu 56% de sa valeur boursière sur le mois.

 

Le secteur pétrolier évolue aussi dans le vert, dans le sillage du britannique BP qui a publié ce matin d'excellents résultats trimestriels. Vallourec, qui a aussi beaucoup souffert ces dernières semaines, prend 4,66% à 73,85 euro. Et Total gagne 5% à 37,30 euros.

 

Les valeurs financières reprennent également des couleurs après une séance difficile hier. Axa gagne 4,25% à 13,67 euros. Société Générale, qui a perdu 15% hier, prend 4,91% à 39,84 euros. Crédit Agricole +2,72% à 10,37 euros. Et BNP Paribas gagne 0,79% à 55,39 euros. Seul Dexia s'enfonce encore dans le rouge. C'est d'ailleurs la seule baisse du CAC 40 ce matin. Le titre laisse 4,56% à 3,75 euros. La banque a annoncé que sa filiale en Slovaquie a eu une exposition excessive aux devises qui va lui coûter 82 millions d'euros.

 

Toujours dans le secteur financier, Natixis prend 4,2% à 1,49euros. L'agence de notation Standard and Poo'rs a pourtant abaissé sa note sur la banque.

 

Belle hausse aussi ce matin pour STMicroélectronics avec un gain de 3,41% à 6,24 euros. Le groupe doit publier ses résultats du troisième trimestre après la clôture à Wall Street.

 

Sur le SRD, Publicis progresse également de 1% à 15,96 euros. Le groupe a publié ce matin une croissance organique de 3,9% au troisième trimestre, et a surtout confirmé ses objectifs de croissance organique et de marge opérationnelle pour 2008.

 

Biomérieux, lui, s'envole de 6,69% à 55,45 euros. Le marché salue un chiffre d'affaires en hausse de 4,3% au troisième trimestre et le maintien des objectifs annuels.

 

Pour finir sur les marchés des devises, l'euro reprend un peu de terrain face au billet vert. 1 euro vaut 1,2513 dollar. Du côté du pétrole, le baril de WTI vaut 63,31 dollars et le baril de Brent s'échange à 61,24 dollars.

 

 

 

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :