Légère hausse à la Bourse de Tokyo

 |   |  369  mots
La Bourse de Tokyo a achevé la séance de ce mardi sur une légère hausse de 0,42%, le moral des investisseurs continuant à s'améliorer timidement grâce au léger recul du yen face au dollar.

La Bourse de Tokyo a achevé la séance de ce mardi sur une légère hausse de 0,42%. Le moral des investisseurs continue à s'améliorer timidement grâce au léger recul du yen face au dollar et aux perspectives d'un plan de relance de grande envergure aux Etats-Unis.


L'indice Nikkei  a gagné 37,72 points (+0,42%) à 9.080,84 points, son niveau de clôture le plus élevé depuis le 10 novembre, se tassant toutefois en fin de séance après avoir pris jusqu'à 1,41% dans la matinée. Il avait déjà progressé de 2,07% la veille à l'occasion il est vrai d'une mini-séance. Pour sa part, l'indice élargi Topix a terminé la séance en hausse de 0,29 point (+0,03%) à 876,20 points. Le volume des transactions a été relativement fourni (2,16 milliards de titres échangés), après la léthargie des fêtes de fin d'année.


La poursuite du recul du yen face au dollar a, comme la veille, bénéficié aux actions des grands groupes exportateurs, notamment dans l'électronique. Au moment de la clôture, le billet vert valait 93,10 yen, soit un peu moins que la veille au soir à New York (93,34 yens) mais toujours largement au-dessus du seuil des 90 yens sous lequel il était tombé à la fin de l'année dernière. En outre, la perspective d'un plan de relance économique de 775 milliards de dollars aux Etats-Unis a également contribué à réjouir les investisseurs. 


Dans l'électronique, Sony a bondi de 7,61% à 2.120 yen, Sharp de 14,35% à 797 yen, Toshiba de 9,36% à 409 yen, Pioneer de 7,81% à 207 yen, Panasonic de 4,29% à 1.190 yen et Canon de 4,95% à 2.970 yen. Les gains ont été plus modérés dans l'automobile, après les chiffres désastreux de l'année 2008 publiés la veille aux Etats-Unis et au Japon. Toyota a gagné 1,33% à 3.050 yen, Nissan 2,40% à 341 yen et Honda 1,69% à 1.991 yen.


Nomura a perdu 2,87% à 744 yens. Le quotidien Nikkei a affirmé mardi que le groupe de services financiers allait subir une perte de 50 milliards de yen (400 millions d'euros) sur sa participation de 15% dans le fonds américain d'investissement Fortress, dont l'action s'est effondrée ces derniers mois. Les valeurs de la distribution ont fortement reculé, pâtissant des mauvaises perspectives pour la consommation au Japon. Aeon a chuté de 3,12% à 870 yen, Daiei de 7,09% à 7,09% à 511 yen, Seven & I Holdings de 3,67% à 2.890 yen. 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :