Recul marqué à Tokyo, plombé par le secteur bancaire

 |   |  185  mots
La Bourse de Tokyo termine sa deuxième séance de la semaine sur une nette baisse de 2,3%. Les marchés craignent à nouveau pour le secteur bancaire et le yen fort pénalise les entreprises exportatrices.

Recul de 2,31% pour le Nikkei de la Bourse de Tokyo. Les marchés ont mal réagi à l'annonce hier d'une prévision de perte colossale pour la banque britannique Royal Bank of Scotland (RBS). De plus, la monnaie japonaise continue d'évoluer à des niveaux élevés face au dollar, ce qui pénalise les entreprises exportatrices japonaises. Or, le Japon est particulièrement dépendants de ses exportations.

A la clôture, l'indice nikkei a donc perdu 191 points à 8.066 (-2,31%), tandis que l'indice élargi Topix a reculé de 1,55% à 805 points (-12,7 points).

Les banques terminent la journée dans le rouge, plombées par les mauvaises nouvelles en provenance d'Europe. Mitsubishi UFJ, le leader du secteur au Japon, affiche une baisse de 2,9% et Mizuho Financial a chuté de 6,17%. Du côté des exportateurs, Sony a perdu 2,64% et Toshiba 3,65%.

En revanche, Toyota grimpe de 2,31% à la clôture, les investisseurs ont anticipé le changement de direction qui vient d'être annoncé après la fin des échanges. Akio Toyoda, le petit-fils du fondateur du géant mondial de l'automobile, reprend le volant du groupe, à la place de Katsuaki Watanabe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :