Wall Street sans direction, les banques autorisées à rembourser le Trésor

 |   |  482  mots
Nouvelle tendance cette direction sur les places américaines alors que dix établissements financiers ont été autorisés à rembourser les fonds publics. Le Dow Jones perd 0,02% à 8.763 points, le Nasdaq gagne 0,96% à 1.860 points, le S&P 500 progresse de 0,35% à 942 points.

Nouvelle séance sans direction à Wall Street. Les marchés restent hésitants en l'absence de statistiques majeures et de résultats d'entreprises. Les investisseurs sont également prudents sur le remboursement anticipé de 68 milliards de dollars d'aides publiques reçues par dix banques dans le cadre dun plan de soutien du secteur financier, estimant qu'il pourrait intervenir trop rapidement.

Le Dow Jones perd 0,02% à 8.763 points, le Nasdaq gagne 0,96% à 1.860 points, le S&P 500 progresse de 0,35% à 942 points.

Du coté des valeurs, JPMorgan Chase recule de 0,37% à 35,26dollars, Goldman Sachs prend 0,65% à 149,31 dollars et Morgan Stanley abandonne 1,31% à 30,98 dollars. Les trois banques font parties des établissements établissements autorisées à rembourser par anticipation les prêts obtenus dans le cadre du plan Tarp. American Express (+4,99% à 26,93 dollars), Capital One (+2,60% à 24,05 dollars) et State Street (+2,30% à 48,50 dollars) sont également concernées.

Texas Instruments grimpe de 6,32% à 21,02 dollars. Le fabricant de puces pour téléphones mobiles a relevé lundi soir ses prévisions de chiffre d'affaires et de résultats pour le deuxième trimestre à la faveur d'une amélioration de la demande sur le marché des semi-conducteurs. Le groupe table désormais sur des ventes comprises entre 2,3 à 2,5 milliards de dollars, contre 1,95 à 2,4 milliards précédemment estimé, et sur un bénéfice de 14 à 22 cents par action, contre 1 à 15 cents auparavant.

Apple recule de 0,79% à 142,72 dollars. Pourtant, JP Morgan a relevé son objectif de cours sur la valeur, à 155 dollars contre 135, et Barclays a porté le sien à 173 dollars contre 155. Mais les marchés sont partagés après l'annonce d'une baisse du prix de l'iPhone, passant de 199 à 99 dollars, craignant que cela n'impacte les marges. En outre, la troisième version de l'iPhone, présentée lundi soir, n'a pas réservé de grandes surprises.

En revanche, son concurrent, Palm, progresse de 4,44 % à 12,70 dollars. Les investisseurs craignent que les premières ventes de Pre, le nouveau téléphone du groupe, soient inférieures aux attentes.

Microchip Technology gagne 5,97% à 23,07 dollars grâce à Bank of America qui a relevé sa recommandation sur le titre du fabricant de semi-conducteurs de "sous-performance" à "neutre". La banque cite la hausse des commandes.

General Electric, lui, gagne 0,07% à 13,57 dollars. GE Aviation, filiale du groupe et numéro un mondial des moteurs d'avions, a annoncé, ce mardi, s'attendre à une chute de 50% de ses commandes cette année, en raison de la réduction des achats d'appareils de la part des compagnies aériennes.

Quiksilver plonge de 19,61% à 2,91 dollars. Le spécialiste des vêtements et équipements de glisse a dégagé un bénéfice net de 6,6 millions de dollars en données pro forma au deuxième trimestre, contre 38,7 millions un an plus tôt. Ramené à une action, le profit ressort à 5 cents contre 58 cents attendus par les analystes.

Le New York Times cède 0,95 % à 6,28 dollars. Le principal syndicat du quotidien Boston Globe, propriétaire du groupe de presse, a rejeté lundi soir le plan d'économie élaboré par la direction. Cela pourrait menacer la survie du titre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :