Wall Street plonge comme le pétrole à cause de la Banque Mondiale

 |   |  618  mots
A la mi-séance, le Dow Jones chute de 1,96% à 8.372 points, le Standard & Poor's de 2,53% à 898 points et le Nasdaq de 2,98% à 1.773 points. Le pétrole perd plus de 2 dollars à 66,76 dollars le baril. La Banque Mondiale douche les espoirs d'une reprise rapide.

Wall Street continue sa chute ce lundi. A la mi-séance, le Dow Jones perd 1,96% à 8.372 points, le Standard & Poor's de 2,53% à 898 points et le Nasdaq de 2,98% à 1.773 points.

La Banque mondiale a déclaré, ce lundi, que les perspectives pour l'économie mondiale restaient "inhabituellement incertaines". La contraction serait de 2,9% du PIB (produit intérieur brut) mondial. Des propos qui ont fortement pesé sur toutes les places boursières ce lundi.

Le pétrole est en forte baisse, de quelque deux dollars, sous les 68 dollars le baril. Les marchés craignent là encore pour la demande face à des prévisions de croissance mauvaise.

Du coté des valeurs, Exxon Mobil perd du coup 1,70% à 69,83 dollars. La société pétrolière américaine vient d'annoncer qu'elle allait passer une charge supplémentaire qui s'élèverait à 150 millions de dollars, après impôt, au deuxième semestre. Cela résulte d'une décision de justice relative à la pollution causée par le Valdez. Le 24 mars 1989, le bateau pétrolier échoue et déverse dans la mer près de 38.500 tonnes de pétrole brut.

Walgreen plonge de 3,34% à 30,37 dollars. Le groupe de drugstores publie des résultats inférieurs aux attentes au troisième trimestre, en raison de 65 millions de dollars de coûts de modification de ses assortiments.

Du coté des banques, Bank of America cède 2,04% à 12,95 dollars. La première banque américaine annonce le départ de deux membres du conseil d'administration, Tommy Franks et Joseph Prueher. Cela porte à sept le nombre de départs de responsables depuis avril.

JPMorgan Chase recule de 0,34% à 34,88 dollars. Le milliardaire Len Blavatnik envisage de poursuivre la banque, selon le New York Times. Il l'accuse d'avoir mal géré le compte d'une de ses sociétés, causant la perte importante en prenant des paris risqués sur des titres adossés à des subprimes.

Du coté des valeurs technologiques, Yahoo diminue de 3,67% à 15,22 dollars. Le moteur de recherche a déclaré, vendredi soir, une charge de 22 à 27 millions de dollars ce trimestre pour des coûts de restructuration liés à près de 700 suppressions de postes précédemment annoncés. Cela représente 5% de son personnel.

Google perd 1,57% à 413,58 dollars. T-Mobile USA va commercialiser en août un nouveau smartphone utilisant le système d'exploitation Android du géant d'internet.

Microsoft diminue de 1,54% à 23,70 dollars. Selon l'hebdomadaire boursier Barron's, l'action du groupe de logiciel est "super bon marché". Le nouveau moteur de recherche, Bing, et le prochain système d'exploitation qui sera lancé avant la fin de l'année, Windows 7, devraient favoriser la croissance.

Apple prend 0,23% à 139,83 dollars. Le Wall Street Journal affirme que le directeur général de la firme, Steve Jobs, qui a subi une transplantation du foie il y deux mois, devrait reprendre le travail avant la fin du mois. ET le groupe révèle avoir vendu un million d'iPhone 3GS en seulement trois jours.

Du coté des concepteurs de semi-conducteurs, Marvell Technology augmente de 1,83% à 12,25 dollars. Le groupe a relevé ses prévisions pour son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. Il table sur 600 à 630 millions de dollars, contre 540 à 580 millions de dollars estimés précédemment. Les analystes estimaient 561,3 millions de dollars. Cette augmentation est due à une amélioration de la demande pour ses produits sur ses marchés finaux.

LSI Group gagne 4,39% à 4,76 dollars. Selon l'hebdomadaire Barron's, l'action du fabricant de semi-conducteurs devraient prendre 50% ou plus l'année prochaine, grâce à l'arrivée de nouvelles puces performantes et d'une réduction de ses coûts.

Du coté des valeurs pharmaceutiques, Merck cède 1,78% à 25,44 dollars et Schering-Plough baisse de 0,96% à 23,57 dollars. Les deux groupes ont annoncé avoir reçu des demandes d'informations supplémentaires de la Commission fédérale du Commerce concernant leur fusion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :