Peugeot, en forte baisse, pénalisé par Standard & Poor's

 |   |  188  mots
Suite à la mise sous surveillance négative de la note de Peugeot par Standard & Poor's, le titre a perdu 5,44% à 18,35 euros.

Le titre Peugeot souffrait vendredi matin à la Bourse de Paris, à contre courant du marché, pénalisé par la mise sous surveillance négative de la note du groupe par Standard and Poor's.

A la clôture, l'action a perdu 5,44% à 18,35 euros, après avoir perdu près de 3% en tout début de séance. En revanche, son concurrent Renault prenait 1,33% à 26,36 euros.

L'agence de notation Standard and Poor's a placé les notes à moyen et long termes du groupe Peugeot sous surveillance négative, a-t-elle annoncé dans une note. Cette décision "reflète notre inquiétude selon laquelle la structure financière de Peugeot ne s'améliorera pas en 2010 et (...) pourrait même se détériorer davantage par rapport à 2009". S&P s'attend à ce que "la demande en Europe reste faible en 2010, en ligne avec 2009", en raison d'un environnement économique défavorable et de l'arrêt des mesures d'incitation à l'achat d'automobiles.

PSA Peugeot Citroën avait indiqué mardi qu'il tablait désormais sur une perte opérationnelle courante pour 2009, comprise entre un et deux milliards d'euros, en annonçant le lancement d'une émission d'obligations convertibles de 500 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :