AOL en baisse pour son grand retour à Wall Street

 |   |  253  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe Internet recule ce jeudi pour sa première cotation à la Bourse de New York, suite à la scission avec sa maison mère Time Warner.

Premier jour de cotation pour AOL ce jeudi à Wall Street. Le groupe Internet fait ainsi son retour en Bourse, après huit ans de vie commune avec le groupe de médias Time Warner pour ce qui restera comme l'une des plus désastreuses fusions de l'histoire. Lorsque le projet de rapprochement entre les deux groupes a été annoncé en janvier 2000, la société Internet était valorisée à 163 milliards de dollars. Aujourd'hui, sa capitalisation boursière dépasse à peine 2,5 milliards de dollars.

Le mariage des deux sociétés, qui devait représenter le futur de la distribution de contenus en ligne, n'a pas tenu ses promesses et les dirigeants de Time Warner ont progressivement repris le contrôle du groupe. Après n'avoir pas réussi à vendre sa filiale Internet, qui n'a cessé d'accumulé des pertes élevées, le géant de médias a décidé de s'en séparer, en versant un dividende à ses actionnaires sous forme de titre AOL.

Désormais indépendant, AOL espère relever la tête. Il prévoit ainsi de supprimer 2.500 postes, soit un tiers de ses effectifs, afin d'économiser 300 millions de dollars. Si l'avenir reste encore incertain, de nombreux analystes estime que le titre est bon marché. A l'image de l'hebdomadaire financier Barron's qui juge que l'activité du groupe est susceptible de dégager d'importantes liquidités, d'autant que son projet de réduction d'effectifs est en mesure de doper sa rentabilité. 

Après une heure de cotation, AOL cède 1,35% à 23,35 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :