La Bourse de Paris recule sous les 3.800 points après la dégradation de l'Espagne

 |  | 829 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Bourse de Paris a terminé en nette baisse ce mercredi. Le CAC 40 a reculé de 1,5% à 3.787 points, après l'annonce de Standard & Poor's selon laquelle elle dégradait, d'un cran, la note de l'Espagne.

La Bourse de Paris a terminé en nette baisse ce mercredi. Le CAC 40 a reculé de 1,5% à 3.787 points après l'annonce de Standard & Poor's. L'agence de notation vient d'annoncer qu'elle dégradait, d'un cran, la note de l'Espagne. S&P a déjà abaissé mardi la note de la Grèce et du Portugal, faisant chuter la Bourse de 3,82%. En deux jours, le CAC 40 perd 5,25%.

Le marché était très nerveux tout le long de la séance. Il a ouvert en petite baisse pour plonger en milieu de matinée, toujours inquiet concernant la Grèce. A mi-séance, à l'annonce d'une discussion concernant l'aide à la Grèce entre Jean-Claude Trichet (BCE), Dominique Strauss-Kahn (FMI) et Wolfgang Schaüble, ministre des finances allemand, le CAC 40 a limité ses pertes.

Alcatel Lucent signe la plus forte baisse de l'indice parisien. Le titre recule 5,15% à 2,36 euros.

BNP Paribas enregistre la plus forte hausse du CAC 40, le titre gagne 0,95% à 51,21 euros. Son patron, Baudoin Prot, a déclaré que l'exposition de l'établissement aux banques grecques est "négligeable". Au cours d'un entretien sur BFM Radio, il a ajouté que les opérations de crédit aux entreprises grecques de BNP Paribas étaient également très limitées.

Les autres valeurs bancaires enregistrent des baisses du CAC 40. Crédit Agricole abandonne 3,41% à 11,05 euros. Dexia baisse de 3,28%, et Société Générale de 0,33% Natixis perd 3,78%. Natixis private Equity a annoncé avoir changé de directeur général, alors que sa maison mère, la banque d'investissement Natixis, a conclu la vente de sa filiale de capital investissement à Axa Private Equity, filiale d' Axa.

Renault perd 4,39% à 34,61 euros. Le constructeur automobile a enregistré une hausse de 28,4% sur un an de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Mais il maintient des prévisions prudentes pour 2010. Il s'attend toujours à des conditions économiques difficiles en 2010 et garde l'hypothèse d'un marché européen qui pourrait baisser de 10% par rapport au marché toutes marques de 2009. De plus, selon des rumeurs, Renault aurait confié à trois banques (Lazard, BNP Paribas et Crédit Suisse) un mandat pour trouver un acquéreur pour sa participation de 20% dans Volvo. Un accord pourrait même être annoncé rapidement.

Vivendi cède 2,78% à 19,44 euros. Le groupe a annoncé mardi qu'il détenait 99,17% du capital de l'opérateur brésilien GVT à l'issue du processus d'enchères conduit dans le cadre de son offre publique. De plus, la Cour d'appel de Paris a rejeté la demande de voir jugée abusive la participation de plusieurs actionnaires français à un procès en nom collectif ou "class action" aux Etats-Unis.

Unibail-Rodamco perd 3,47% à 140,60 euros. Affaibli par la diminution des revenus locatifs dans le secteur des bureaux, Unibail-Rodamco a publié mardi un chiffre d'affaires en repli de 0,9% au premier trimestre, à 413,1 millions d'euros.

Alstom recule de 1,78% à 44,34 euros. Le groupe fait partie d'un consortium qui participe à l'appel d'offres portant sur la construction d'un métro au Panama, un projet représentant 1,5 milliard de dollars, a dit à Reuters l'ambassadeur du pays à Paris

Hors CAC 40, Seb grignote 0,02% à 54,76 euros. Le spécialiste du petit électroménager a pourtant annoncé une augmentation de ses ventes de 12,1% à parités courantes, à 769 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année. La marge opérationnelle a atteint 87 millions d'euros à fin mars, contre 47 millions au premier trimestre 2009.

Rhodia recule de 5,95% à 16,84 euros. Le groupe a pourtant relevé ses objectifs 2010 après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.
Air France-KLM se replie de 2,33% à 11,72 euros. La Tribune révèle que le retour en Bourse de Madrid jeudi de la société de réservation de voyages Amadeus rapportera au mieux 210 millions d'euros à Air France, qui détient 23,1% du capital.

Eramet abandonne 3,34% à 262 euros. Carlo Tassara France, la holding de l'homme d'affaires Romain Zaleski, a déposé des résolutions visant à révoquer de leur mandat d'administrateurs du groupe quatre membres de la famille Duval, a annoncé Eramet mercredi dans un communiqué.

Fimalac baisse de 1,31% à 37,01 euros. Le groupe a annoncé des ventes du groupe de 141,2 millions d'euros sur la période janvier-mars, en hausse 9,6% à données publiées et de 10,9% en comparables.

OL Groupe chute de 7,67% à 8,31 euros. L'Olympique lyonnais, club de football propriété d'OL Groupe, a été éliminé mercredi soir de la Ligue des Champions, en perdant 3-0 à domicile face au Bayern Munich en match retour des demi-finales après avoir déjà perdu 1 à 0 à l'aller.

Hors CAC 40, Trigano prend 4,53% à 17,70 euros après avoir annoncé une amélioration de ses résultats semestriels et dit prévoir un bénéfice sur l'ensemble de l'exercice en cours. Sa perte nette semestrielle a été réduite à 3,2 millions d'euros contre une perte de 17,9 millions d'euros un an plus tôt.

Du côté des marchés pétroliers, les cours du brut sont en baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 84,48 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 86,20 dollars. Du côté des devises, l'euro recule encore face au dollar. Il ne vaut plus que 1,3129 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :