Au plus haut depuis juin 2008, Wall Street marque une pause

 |   |  506  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ne profitent pas ce mercredi des bons chiffres de l'emploi dans le secteur privé.

Wall Street consolide ses positions ce mercredi, après avoir touché la veille son plus haut niveau depuis juin 2008. Le Dow Jones a ainsi clôturé au-dessus de la barre symbolique des 12.000 points et le S&P 500 au-dessus de celle des 1.300 points. Pourtant, les créations d'emplois ont été supérieures aux attentes dans le secteur privé et les résultats du jour ont révélé de bonnes surprises. Mais les marchés restent prudents, dans l'attente notamment des chiffres officiels du marché de l'emploi, publiés ce vendredi.

Vers 15h45, le Dow Jones reculait ainsi de 0,03% à 12.036 points, le Nasdaq perdait 0,08% à 2.749 points et le S&P 500 cédait 0,22% à 1.305 points.

Sur le front des statistiques, les créations d'emplois dans le secteur privé américain ont été supérieures aux attentes en janvier, selon les résultats de l'enquête mensuelle ADP. Au total, ce sont 187.000 emplois qui ont été créés au cours du premier mois de l'année alors que les économistes tablaient sur 145.000. En revanche, les chiffres de décembre ont été révisés en baisse, à 247.000 contre 297.000 initialement annoncés. Les statistiques officielles devraient faire état de 145.000 emplois non agricoles créés, dont 155.000 dans le privé.

Du côté des valeurs, Time Warner progresse de 4,43% à 33,74 dollars. Le groupe de médias a dépassé les attentes des marchés au quatrième trimestre, dégageant 769 millions de dollars de profits, pour un chiffre d'affaires de 7,8 milliards de dollars. En outre, il a relevé son dividende annuel par action ordinaire à 94 cents par titre contre 85 cents.

Electronic Arts s'envole de 13,32% à 17,70 dollars. L'éditeur de jeux vidéo a relevé ses prévisions de résultats pour son exercice 2010-11 et a annoncé un programme inattendu de rachat d'actions, d'un montant de 600 millions de dollars. Cela compense des résultats mitigés au titre de son troisième trimestre, marqué par une perte nette de 322 millions de dollars.

Hershey gagne 1,53% à 47,86 dollars après avoir fait état d'un bénéfice net de 136 millions de dollars au quatrième trimestre, en ligne avec le consensus des marchés. Son chiffre d'affaires a atteint 1,5 milliard de dollars sur la période, également conforme aux attentes. Le confiseur a par ailleurs indiqué que ses résultats 2011 devraient se situer dans le haut de sa fourchette de prévision.

Mattel grimpe de 3,52% à 25 dollars. Le premier fabricant mondial de jouets a réalisé un bénéfice net de 325 millions de dollars sur le dernier trimestre de l'année 2010, faisant ainsi mieux que prévu. La bonne tenue des ventes à Noël lui a permis d'enregistrer une progression de 9% de son chiffre d'affaires, à 2,12 milliards de dollars. C'est légèrement supérieur aux anticipations.

Enfin, Lazard a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre 2010, dégageant 105 millions de dollars de profits. Cela représente 76 cents par action, là où les opérateurs escomptaient seulement 63 cents. Le produit net bancaire a progressé de 24%, à 1,9 milliard de dollars. Les marchés saluent ces performances, le titre s'adjugeant 3,53% à 44,27 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :