Wall Street a fini le mois de février en légère hausse

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
C'est le troisième mois consécutif de hausse pour Wall Street. Le marché américain a fini en légère hausse dans l'attente d'acquisitions. Amazon a pesé sur le Nasdaq.

Les Bourses américaines ont clôturé en hausse lundi, profitant des anticipations sur de futures acquisitions tout en restant limitées par le climat d'incertitude sur les cours du pétrole.

Le Dow Jones a terminé en hausse de 0,79%, soit 95,89 points, à 12.226,34, et le S&P 500, a gagné 0,56%, ou 7,34 points, à 1.327,22. Le Nasdaq, qui a longuement évolué en baisse en séance, a finalement effacé ses pertes pour finir sur une hausse ténue de 0,04%, ou 1,22 points, à 2.782,27. Sur le mois, le Dow Jones gagne 2,8%, le S&P 3,2% et le Nasdaq 3%.

L'annonce par le groupe Ventas du rachat de Nationwide Health Properties pour 5,8 milliards de dollars (4,2 milliards d'euros) a entraîné les marchés à la hausse. Cette opération créera le premier fonds d'investissement immobilier dans le domaine de la santé aux Etats-Unis.

Le titre Ventas a clôturé en baisse de 3,09% à 55,42 dollars, et celui de NHP a bondi de 9,7% à 42,74 dollars.

Par ailleurs, le fonds d'investissement Berkshire Hathaway de Warren Buffett, en annonçant être en quête d'acquisitions, a également contribué à la hausse.

Cet intérêt signifie en effet que l'investisseur, particulièrement respecté à Wall Street, juge que certaines valeurs sont actuellement bon marché.

L'action Berkshire de classe B a terminé en hausse de 2,84% à 87,28 dollars.

"Il ne s'agit pas seulement de lui. De nombreuses entreprises cherchent des actions dans lesquelles placer leur argent. Nous prévoyons une accélération spectaculaire des fusions et acquisitions cette année", a déclaré Fred Dickson, analyste chez D.A. Davidson.

La hausse quasi-nulle du Nasdaq s'explique en partie par le recul du titre Amazon.com, qui a terminé en baisse de 2,23% à 173,29 dollars.

Le distributeur en ligne a été affecté par une baisse de recommandation, d'"acheter" à "neutre", par la banque UBS.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :