Valeo passe la seconde

 |   |  384  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
En avance sur son plan stratégique 2013, Valéo a présenté un nouveau plan à l'horizon 2015. Le groupe vise notamment une hausse de 50% du chiffre d'affaires en cinq ans. Les investisseurs ne semblent pas convaincus.

Un an seulement après l'annonce d'un plan stratégique 2013 dont il a déjà quasiment atteint les objectifs, Valeo a annoncé mercredi viser un chiffre d'affaires de l'ordre de 14 milliards d'euros dans le cadre du prolongement de son plan à l'horizon 2015.

"Ces objectifs ambitieux mais réalistes devraient plaire au marché", commente Michael Foundoukidis, analyste du secteur chez Natixis. "Le groupe semble prêt à délivrer une performance opérationnelle vigoureuse (...) et nous anticipons un impact positif de ces nouveaux objectifs, pour Valeo et l'ensemble du compartiment", a-t-il ajouté.

Après avoir été en phase avec cette analyse, le marché a finalement sanctionné le titre qui se paye moins de 9 fois les bénéfices estimés pour 2011 de 2,54 %.

Dans le cadre de son plan 2013, l'équipementier, qui annoncé la semaine dernière avoir renoué avec les bénéfices en 2010 et la reprise du versement d'un dividende, visait un chiffre d'affaires de l'ordre de dix milliards d'euros et une marge opérationnelle comprise entre 6 et 7%. Or l'an dernier, ses ventes ont déjà atteint 9,6 milliards et sa marge opérationnelle 6,4%.

Après avoir annoncé que ses prises de commandes en 2011 pourraient égaler le niveau record de 12,5 milliards d'euros enregistré en 2010, l'équipementier automobile a délivré un nouveau plan stratégique. Il vise une marge opérationnelle supérieure à 7% et un chiffre d'affaires de l'ordre de 14 milliards d'euros à l'horizon 2015, date à laquelle, selon ses projections, les ventes hors de la région Europe-afrique pèseront pour plus de 50% dans ses ventes totales en 2015, contre 40% en 2010.

L'équipementier automobile s'est dit confiant de pouvoir surperformer de 3% par an la production automobile mondiale, dont la croissance annuelle est estimée en moyenne à 5%, grâce aux besoins suscités par les programmes de réduction des émissions de CO2 et aux pays émergents.

Si Valeo compte atteindre son nouvel objectif  2015 par croissance organique, le groupe n'exclus pas des acquisitions pour compléter son activité et étoffer sa présence géographique. Il a annoncé la semaine passée l'acquisition de son homologue japonais Niles pour 320 millions d'euros. " Valeo ambitionne de jouer un rôle actif dans la consolidation potentielle du secteur tout en maintenant une politique financière stricte conforme à sa volonté de renouer avec le statut 'investment grade'", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :