Bourse de Paris : et de sept !

 |   |  857  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le CAC 40 a clôturé la semaine sur une septième séance consécutive de hausse, s'installant ainsi au-dessus des 4.100 points

Alors que s'achève une semaine animée à la fois par des résultats trimestriels de bonne facture de part et d'autre de l'Atlantique et par la conférence de presse historique de la Fed mercredi soir, la Bourse de Paris a repris sont souffle ce vendredi. Mais à la faveur d'indicateurs macroéconomiques solides, le CAC 40 est parvenu à signer sa septième séance consécutive de hausse. A la clôture, le CAC 40 a affiché un gain de 0,05 % à 4.106,92 points. Sur la semaine, sa progression atteint 2,11 %, ce qui porte à 7,94 % sa hausse depuis début janvier.

Si les résultats d'entreprises ont continué d'animer le marché, la Bourse de Paris a subi dans un premier temps un mouvement de consolidation après la parenthèse enchantée des dernières séances. Mais cette tendance aura fait long feu. Mais, privée de la dynamique du marché londonien fermé pour cause de mariage princier, cette septième séance consécutive de hausse s'est faite dans de très faibles volumes (2,4 milliards d'euros ont été échangés sur le CAC 40)

Sur le front des statistiques macroéconomiques américaines, la consommation des ménages a progressé de 0,6% en mars, pour le neuvième fois de suite. Par ailleurs,  l'indice de confiance du consommateur américain calculé par l'Université du Michigan s'est s'établi à 69,8 points pour avril contre 69,6 points en mars. Par ailleurs, malgré une légère baisse, l'indice mesurant l'activité dans la région de Chicago reste élevé. En avril il ressort en effet à 67,6 points (contre 70,6 en mars) soit un niveau supérieur à celui de la fin 2010.

Valeurs en baisse

Plus forte baisse de l'indice EADS (-1,11 %) a été pénalisé par la baisse du dollar face à l'euro. 

Saint-Gobain (-1,11 %) a inversé la tendance après une ouverture en hausse de 0,70%. Le groupe a confirmé ses objectifs 2011 après un premier trimestre marqué par une accélération de la croissance de son activité grâce à la contribution de la plupart des zones géographiques où il est présent et à une météo plus clémente.

Accor (-0,83 %) a annoncé étudier une cession du traiteur de luxe Lenôtre dans le cadre de sa stratégie visant à réduire sa dette et à se recentrer à 100% sur l'hôtellerie. Le premier groupe hôtelier européen avait annoncé en février qu'il comptait accélérer son programme de cessions d'actifs prévu pour la période 2010-2013, dont il a réalisé un tiers l'an passé.

Valeurs en hausse

A l'opposé, les valeurs liées à l'automobile étaient bien orientées. Plus forte hausse de l'indice, Michelin a progressé de 2,78 %. Peugeot a avancé de 1,88 % et Renault de 1,14 %.

Technip (+1,60 %) a rebondi après une chute de 2,46 % la veille, après la publication de ses résultats trimestriels faisant état de prises de commandes en légère baisse d'une année sur l'autre.

Vinci a grimpé de 0,76 % après la publication de son chiffre d'affaires trimestriel jeudi soir après Bourse. Le groupe de construction a fait état d'une hausse de 25 % de son activité sur les trois premiers mois de l'année et en a profité pour confirmer ses objectifs sur 2011. Dans son sillage Bouygues a progressé de 1,30 %.

Total a gagné 0,5 %. Le groupe a annoncé un résultat net ajusté de 3,1 milliards d'euros au premier trimestre. Le consensus s'attendait à 2,93 milliards d'euros. Par ailleurs, le groupe a annoncé vouloir finaliser des cessions d'actifs pour un total de 10 milliards de dollars en 2011. En outre, le groupe pétrolier a annoncé son intention de lancer une OPA partielle sur la société américaine spécialisée dans les panneaux solaires SunPower.

Hors CAC

Quelques jours après les résultats trimestriels de Synergie qui ont été bien accueillis par le marché, Groupe CRIT (+1,65 %) a été bien orienté après la publication de son chiffre d'affaires, qui est ressorti en hausse de 22 % sur les trois premiers mois de l'année. Le groupe s'est à nouveau dit confiant pour la croissance de ses résultats 2011.

Hi-Media a reculé de 5,26 % après le démenti d'Ingenico concernant des informations de presse selon lesquelles le groupe serait intéressé par les activités de paiement en ligne de Hi Media.

Bull (-4,06 %) après avoir réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en repli de 0,9% à 270,8 millions d'euros. Le groupe a également indiqué que les prises de commandes s'étaient élevées à 313,8 millions d'euros au premier trimestre.

Fimalac (+3,92 %) a publié un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 21,1% à 341,5 millions d'euros grâce à la progression de près de 17% des revenus de son agence de notation Fitch.

Devises et Matières Premières

La monnaie unique a continué de se renforcer face au billet vert. Un euro s'échangeait à la clôture des marchés contre 1,482 dollar.

De leur côté, les cours du pétrole se sont  légèrement apprécié. Le baril de Brent de la Mer du Nord vaut 125,69 dollars tandis que le WTI se négocie contre 113,45 dollars.

Les cours de l'or continuent de voler de record en record. Vendredi en soirée, l'once d'or a touché un nouveau record historique à 1.569,32 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2011 à 6:13 :
"a repris sont souffle"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :