La Bourse de Paris consolide

 |   |  824  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après avoir aligné six séances consécutives de hausse, l'indice CAC 40 consolide alors que plusieurs indicateurs macroéconomiques, comme l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan, sont attendus outre-Atlantique cet après-midi.

Alors que s'achève une semaine animée à la fois par des résultats trimestriels de bonne facture de part et d'autre de l'Atlantique et par la conférence de presse historique de la Fed, mercredi soir, la Bourse de Paris marque une pause. Après six séances consécutives de hausse, l'indice CAC 40 recule, vers 12h30, de 0,23% à 4095,52 points.

Si les résultats d'entreprises devraient continuer d'animer le marché ce vendredi, les places européennes devront faire sans la dynamique des échanges du marché londonien. La Bourse de Londres est effectivement fermée aujourd'hui en raison du mariage princier.

Du reste alors que l'enthousiasme suscité par la bonne facture des résultats trimestriels se tasse un peu, les marchés financiers devraient connaître un mouvement de consolidation après la parenthèse enchantée des dernières séances.

Plusieurs statistiques macroéconomiques américaines attendues cet après-midi, pourraient cependant changer la donne. A commencer par l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan, et l'indice PMI de Chicago qui seront scruté de près par les investisseurs.

Valeurs en baisse

La palme revient à Alcatel-Lucent qui décroche de 1,95 %  alors que le titre s'est déjà adjugé près de 100 % depuis le début de l'année.

Total cède 0,41 %. Le groupe a annoncé un résultat net ajusté de 3,1 milliards d'euros au premier trimestre. Le consensus s'attendait à 2,93 milliards d'euros. La production lors des trois premiers mois a été de 2,371 millions barils par jour contre un consensus de 2,363 millions. Par ailleurs, le groupe a annoncé vouloir finaliser des cessions d'actifs pour un total de 10 milliards de dollars en 2011. En outre, le groupe pétrolier a annoncé son intention de lancer une OPA partielle sur la société américaine spécialisée dans les panneaux solaires SunPower.

Saint-Gobain (-0,69 %) a inversé la tendance après une ouverture en hausse de 0,70%. Le groupe a confirmé ses objectifs 2011 après un premier trimestre marqué par une accélération de la croissance de son activité grâce à la contribution de la plupart des zones géographiques où il est présent et à une météo plus clémente.

 

Accor (-0,41 %) a annoncé étudier une cession du traiteur de luxe Lenôtre dans le cadre de sa stratégie visant à réduire sa dette et à se recentrer à 100% sur l'hôtellerie. Le premier groupe hôtelier européen avait annoncé en février qu'il comptait accélérer son programme de cessions d'actifs prévu pour la période 2010-2013, dont il a réalisé un tiers l'an passé.

Valeurs en hausse

A l'opposé, les valeurs financières sont bien orientées. Axa gagne 0,80 %, BNP Paribas progresse de 0,83 %, Crédit Agricole de 0,57 %, Natixis de 0,54 % et Société Générale de 0,91 %.

Vinci est bien orienté avec un gain de 0,69 % après la publication de son chiffre d'affaires trimestriel la veille au soir après Bourse. Le groupe de construction a fait état d'une hausse de 25 % de son activité sur les trois premiers mois de l'année et en a profité pour confirmer ses objectifs sur 2011.

Dans son sillage Bouygues est la plus forte hausse de l'indice avec un gain de 1,22 %.

Hors CAC

Quelques jours après les résultats trimestriels de Synergie qui ont été bien accueillis par le marché, Groupe CRIT (+1,91 %) est bien orienté après la publication de son chiffre d'affaires qui est ressorti en hausse de 22 % sur les trois premiers mois de l'année. Le groupe s'est à nouveau dit confiant pour la croissance de ses résultats 2011.

Hi-Media recule de 4,12 % après le démenti d'Ingenico concernant des informations de presse selon lesquelles le groupe serait intéressé par les activités de paiement en ligne de Hi Media.

Saft (-0,85 %) réduit ses pertes initiales. Dans les premiers échanges le titre avait mal réagit à la publication trimestrielle du groupe qui a confirmé ses prévisions de chiffre d'affaires et de résultat pour 2011 après avoir dégagé au premier trimestre des ventes en hausse de 11%.

Bull (-3,42 %) après avoir réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en repli de 0,9% à 270,8 millions d'euros. Le groupe a également indiqué que les prises de commandes s'étaient élevées à 313,8 millions d'euros au premier trimestre.

Fimalac (+2,08 %) a rapporté un chiffre d'affaires en hausse de 21,1% à 341,5 millions d'euros grâce à la progression de près de 17% des revenus de son agence de notation Fitch.

Devises et Matières Premières

La monnaie unique continue de se renforcer face au billet vert. Un euro s'échangeait à l'ouverture des marchés contre 1,486 dollars.

De leur côté, les cours du pétrole se replient légèrement. Le baril de Brent de la Mer du Nord se paie contre 125 dollars tandis que le WTI se négocie contre 112,66 dollars.

Les cours de l'or continuent de voler de record en record. Ce matin très tôt le prix de l'once a franchi les 1.540,85 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :