Le CAC 40 signe une troisième séance consécutive de hausse

 |   |  465  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Bien orienté une bonne partie de la journée, le marché parisien a accentué ses gains à la faveur d'un bon indicateur économique aux Etats-Unis. Le CAC 40 conclut sur un gain de 1,79 % et repasse au-dessus des 3.100 points.

Les jours se suivent et se ressemblent depuis lundi. Une fois encore les marchés d'actions ont signé, mercredi, une séance de hausse dans la perspective du rendez-vous de Jackson Hole en fin de semaine.

Le CAC 40 a ainsi conclu sur un gain de 1,79 % à 3.139,55 points, enregistrant à cette occasion sa troisième séance de hausse consécutive. Comme les jours précédents, la séance a été marquée par une anémie des volumes puisque moins de 3 milliards d'euros ont été échangés sur l'indice vedette de la place parisienne.

Cette hausse a été réalisée malgré des indicateurs économiques quelque peu décevants en Europe. En effet, l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne a fortement reculé en août à 108,7 pts contre 112,9 pts en juillet. Par ailleurs, les commandes industrielles sont reparties en baisse en juin (-0,7 %) en zone euro après avoir nettement augmenté le mois précédent.

Mais l'attention des investisseurs était surtout tournée vers les Etats-Unis et la publication des commandes de biens durables pour le mois de juillet. Or, contre toute attente et à l'inverse des indicateurs décevants de ces dernières semaines, celles-ci sont ressorties en hausse de 4 % par rapport au mois précédent (en données corrigées des variations saisonnières). Une progression d'autant plus surprenante que les analystes tablaient sur une hausse de seulement 2,5 %.

Au-delà, les marchés restent globalement positifs en perspective du discours très attendu du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke à Jackson Hole en fin de semaine et de l'annonce d'éventuelles nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine.

Dans ce contexte les investisseurs se sont une nouvelle livrés à des rachats à bon compte, exercice qui a surtout profité aux valeurs les plus massacrées ces dernières semaines à l'image de Veolia Environnement qui avec un gain de 5,5 %, signe la plus forte hausse du CAC 40.

ArcelorMittal (+5,38 %) a, de son côté, profité de l'envolée des résultats du minier australien MacArthur Coal sur lequel le sidérurgiste a lancé une OPA hostile conjointement avec Peabody Energy la semaine dernière.

Plus largement les valeurs cycliques et notamment automobiles à l'image de Renault (+4,61 %), Michelin (+4,26 %) ou encore Peugeot (+4,11 %) ont été les premières à profiter du rebond.

Seule une valeur a conclu dans le rouge. Il s'agit de L'Oréal qui a cédé 1,70 %.

Sur le marché des changes, la monnaie unique tendait à se replier légèrement face au billet vert. A la clôture des marchés, un euro s'échangeait contre 1,439 (-0,31 %). Dans le même temps, les cours du pétrole s'inscrivaient en hausse. Le baril de Brent de la Mer du Nord progressait de 1,45 % à 110,76 dollars tandis que le WTI s'échangeait contre 85,86 dollars (+0,46 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :