Fossé record entre Paris et Wall Street

 |   |  286  mots
La Tribune Infographie / JMCORNU
La Tribune Infographie / JMCORNU (Crédits : La Tribune Infographie / JMCORNU)
L'écart de performance entre l'indice CAC 40 et son homologue américain S&P500 n'a jamais été aussi grand depuis la chute de la banque Lehman Brothers en septembre 2008.

Toutes les places boursières ne sont pas égales devant la crise. Ainsi, les marchés d'actions européens affichent-ils depuis le début de l'année des chutes beaucoup plus importantes que leurs homologues américains.

Depuis le 1er janvier, le CAC40 décroche de plus de 25% et l'indice paneuropéen EuroStoxx50 de 26%. Dans le même temps, le S&P500 à Wall Street lâche "seulement " 10% et le DJ30 7%.

Des sorts à tel point contrastés que l'écart de performance entre la Bourse de Paris et celle de New York n'a jamais été aussi grand depuis la chute de Lehman Brothers en septembre 2008. Il atteint désormais près de 35 points de pourcentage entre le CAC40 et le S&P500 (exprimé en euros). Même lors de l'éclatement de la crise grecque en mai 2010, le différentiel entre les deux indices n'avait pas été aussi important (environ 30 points).

Cet écart peut paraître surprenant quand on sait que l'état de santé des Etats-Unis n'est guère plus brillant que celui de la zone euro. "Le diagnostic est sensiblement similaire : faibles perspectives de croissance, taux de chômage élevé et crise de la dette", estime ainsi Fabrice Cousté, directeur général du courtier CMC Markets.

Pour le spécialiste, "ce grand écart ne tient donc pas à des réalités économiques mais bien à des perceptions opposées à l'égard de ces marchés respectifs". Face à une zone euro incapable de trouver une entente et a fortiori une solution politique à la crise, les investisseurs institutionnels américains ont préféré transférer leurs avoirs auparavant investis sur les Bourses européennes, vers les classes d'actifs américaines, jugées plus solides.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :