Découvrez les 20 valeurs du CAC40 les plus actives ce trimestre

 |   |  449  mots
La Tribune Infographie / SSAULNIER
La Tribune Infographie / SSAULNIER (Crédits : La Tribune Infographie)
Entre juin et septembre, 289,5 milliards d'euros ont été échangés à la Bourse de Paris, ce qui représente une progression de 25% sur un an. Les valeurs bancaires ont été particulièrement entourées par les investisseurs.

On l'aura largement souligné, le trimestre qui s'est achevé fin septembre a été catastrophique pour le CAC 40. L'indice parisien a signé sa plus mauvaise performance trimestrielle depuis 2002 (-25,12%) ! De quoi mettre les nerfs des investisseurs à rude épreuve, d'autant que ces derniers n'ont pas pour autant déserté les marchés d'actions.

Entre juin et septembre,  289,5 milliards d'euros ont été ainsi échangés à la Bourse de Paris. Soit une progression de 25% par rapport au troisième trimestre de 2010. De même, c'est plus que lors des trimestres précédents de 2011 : les capitaux échangés sur la place parisienne ont atteint 244,8 milliards d'euros au deuxième trimestre et 283,1 milliards au premier trimestre.

Lors des trois derniers mois, les échanges ont été nombreux sur les valeurs bancaires, particulièrement attaquées en plein crise des dettes souveraines. BNP Paribas figure ainsi comme la valeur la plus active sur le CAC40 avec 22,4 milliards d'euros de transactions, soit 7,7% du montant total des capitaux échangés sur le marché parisien. Et ce alors que le titre a plongé dans le même temps de 47%.

Des volumes qui aliment la baisse du marché

Du côté de Société Générale, 520,4 millions d'actions ont changé de mains au troisième trimestre, pour la somme de 14,3 milliards d'euros (5% du montant total à la Bourse de Paris). Le titre affiche la plus forte baisse trimestrielle du CAC40 (-55%).

Entre les deux banques, Total, dont le cours a chuté de 18% sur la même période en Bourse, complète le podium des titres les plus actifs à la Bourse de Paris. Les transactions autour de la valeur ont atteint 17,8 milliards d'euros, soit 6,2% de l'ensemble des capitaux échangés sur le marché parisien.

En 4ème position, on retrouve un autre poids lourds du CAC40, Sanofi-Aventis (14,2 milliards d'euros de transactions). Mais, à l'inverse des banques et de Total, le titre figure, lui, parmi les plus faibles replis de l'indice parisien entre juin et septembre (-11,6%). Toutefois, le groupe de pharmacie fait office d'exception. Ainsi, Essilor et EADS, les deux titres qui ont le mieux résisté au troisième trimestre, ne figurent-ils pas parmi les 20 valeurs les plus actives du CAC40.

De fait, les volumes étoffés sur ces trois derniers mois ont essentiellement servi à alimenter la baisse du marché parisien. Les transactions autour d'Alcatel-Lucent en témoigne encore. Pourtant considéré comme un poids léger dans le CAC40 en terme de capitalisation (4,5 milliards d'euros), l'équipementier télécom fait néanmoins partie des 20 valeurs qui ont été les plus entourées par les investisseurs. Les transactions ont atteint 6 milliards d'euros autour du titre Alcatel entre juin et septembre. Sachant que l'action a décroché de 51% sur le trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :