Wall Street termine à nouveau dans le vert

 |   |  727  mots
(Crédits : <small>Reuters</small>)
Les places américaines ont clôturé ce mardi, évoluant toujours à leurs plus haut depuis treize mois. Le Dow Jones gagne ainsi 0,29% à 10.437 points, signant sa neuvième séance de hausse lors des dix dernières, le Nasdaq progresse de 0,27% à 2.204 points et le S&P 500 prend 0,09% à 1.110 points.

Après avoir touché lundi un nouveau plus haut de l'année, les places américaines ont longtemps hésité ce mardi en raison de la progression moins forte qu'attendu de la production industrielle. Un chiffre qui éclipse les bons résultats publiés sur le secteur de la distribution, notamment chez Home Depot et Target, respectivement deuxième et cinquième distributeur américain. Les indices new-yorkais ont finalement opté pour le vert lors de la dernière heure de transaction.

Le Dow Jones gagne ainsi 0,29% à 10.437 points, signant sa neuvième séance de hausse lors des dix dernières, le Nasdaq progresse de 0,27% à 2.204 points et le S&P 500 prend 0,09% à 1.110 points.

Sur le front des statistiques, la production industrielle a progressé pour le quatrième mois consécutif, affichant un gain de 0,1% en octobre. Mais cette hausse est plus faible qu'attendu, notamment en raison de la baisse d'activité du secteur manufacturier après la fin de la prime à la casse automobile. Les économistes anticipaient en effet un gain de 0,4% de la production industrielle sur un mois après celle de 0,6% de septembre, initialement estimée à 0,7%.

Du côté des valeurs, Home Depot cède 2,39% à 26,99 dollars. Le numéro un américain des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur a pourtant dépassé les attentes au troisième trimestre, dégageant un bénéfice net de 687 millions de dollars. Par action, il ressort à 41 cents, là où les opérateurs avaient misé sur 36 cents. Le chiffre d'affaires a reculé moins fortement que prévu, baissant de 8% à 16,36 milliards de dollars contre un consensus de 16,28 milliards. Le groupe a par ailleurs relevé ses prévisions de bénéfice par action pour l'ensemble de l'année mais les investisseurs sanctionnent ses déclarations faisant état de pressions encore fortes sur ses marchés.

Toujours sur le secteur de distribution, Target abandonne 3,02% à 48,77 dollars. Le numéro deux américain de la distribution à bas prix a vu ses profits grimper de 18% entre juillet et septembre, à 436 millions de dollars. Cela représente 58 cents par cents, soit huit cents de mieux que les prévisions des opérateurs. Ses ventes sont en ligne avec les attentes des marchés, en repli de 1,6% à 14,8 milliards de dollars.

Dillard's grimpe de 8,85% à 14,51 dollars. La chaîne de magasins est repassée dans le vert au troisième trimestre, affichant des profits de 8 millions de dollars. Cette performance est cependant due à un bénéfice exceptionnel d'imposition. Sans ce dernier, le distributeur a quand même nettement dépassé les prévisions des analystes. Son chiffre d'affaires est en outre supérieur aux attentes, à 1,36 milliard de dollars contre 1,31 milliard escompté.

Forte hausse également pour Saks, qui s'adjuge 4,06% à 6,67 dollars. Le groupe de grands magasins haut de gamme a lui aussi dégagé un bénéfice net inattendu sur les trois derniers mois. Son bénéfice net n'atteint que 2 millions de dollars, soit 1 cent par action alors que les analystes avaient anticipé une perte de 11 cents par titre. Les ventes ont pour leur part reculé de 9% sur la période, à 631 millions de dollars. Les marchés misaient sur 624 millions.

Time Warner gagne 0,62% à 32,55 dollars après avoir indiqué que sa scission avec AOL serait effectuée le 9 décembre. Le groupe de médias va céder sa filiale Internet à ses actionnaires, neuf après l'avoir rachetée. Ces derniers recevront ainsi un dividende en actions AOL pour chaque lot de onze actions ordinaires qu'ils détiennent. Cette opération valorise le groupe Internet à 3,44 milliards de dollars. Time Warner ne recevra aucun bénéfice de cette opération, si ce n'est de se séparer d'une division qui pèse sur ses comptes.

Semitool grimpe de 30,83% à 10,99 dollars après l'annonce de son rachat par Applied Materials (-0,84% à 12,94 dollars). Le fournisseur et d'équipements et de services pour l'industrie des semi-conducteurs va être racheté pour 364 millions de dollars, soit 11 dollars par action. Cette opération a déjà été validée par les conseils d'administration des deux groupes.

Enfin, Palm s'adjuge 5,82% à 12,54 dollars. Le fabricant d'assistants personnels et de smartphones profite des commentaires Kaufman Bros, qui a porté sa recommandation sur le titre de "neutre" à "achat". L'intermédiaire estime que le groupe est bien positionné alors le contrat d'exclusivité le liant à Sprint Nextel pour la distribution de son téléphone Pre devrait bientôt se terminer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :