Wall Street reprend son souffle

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Plombé par la situation en zone euro, les tensions sur le pétrole et le repli des matières premières, Wall Street a décroché de plus de 1%.

Wall Street a clôturé en baisse la séance de mercredi dans le sillage des Bourses européennes, les investisseurs faisant preuve de prudence avant un début d'année 2012 qui s'annonce difficile. L'indice Dow Jones des 30 valeurs industrielles a cédé 1,14% à 12.151,41 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de -1,34% à 2.589,98 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 1,25%, à 1.249,64 points.Après un bond de 5% la semaine dernière qui a permis à Wall Street d'enregistrer son meilleur trimestre en plus d'un an, l'indice S&P 500 est finalement retombé en-dessous de sa moyenne mobile à 200 jours, seuil reflétant la solidité des marchés.  

Les investisseurs se sont montrés soucieux de l'évolution de la crise budgétaire européenne en 2012, de son impact sur la reprise américaine et du ralentissement économique en Asie.
 
Par ailleurs, les valeurs cycliques, matières premières et énergie notamment, qui avaient affiché les meilleures performances au cours des cinq dernières séances, ont tiré les marchés vers le bas mercredi, reflétant le net recul des cours des matières premières. L'indice du secteur a ainsi reculé de 2,24% sur la séance.

En outre,les valeurs liées à l'énergie ont été très surveillées dans un contexte de tensions géopolitiques exacerbées par la menace iranienne de fermer le détroit d'Ormuz par lequel transitent d'importants volumes de carburants. L'indice S&P de l'énergie s'est replié de 1,88%.

Sur le front des valeurs.

Le spécialiste de DVD et de streaming Netflix - qui a récemment tenté sans succès d'augmenter ses tarifs - et le distributeur de vêtements Gap, ont cédé respectivement 1,98% et 0,83%. Ces deux groupes sont les moins biens notés par les consommateurs ayant fait leurs emplettes de Noël sur internet, selon une enquête menée par ForSee. Le plus apprécié est le magasin généraliste Overstock.com , tandis que le sites internet du groupe d'électronique Sony et du distributeur de jouets Toys R US sont eux aussi à la traîne.

Walt Disney (-0,98%) a annoncé le lancement d'une offre courant du 16 au 20 janvier sur les actions qu'il ne détient pas encore dans le groupe indien de divertissement UTV Software Communications, dont il contrôle actuellement 50,4%. Disney se dit prêt à payer 835,03 à 1.000 roupies pour chaque titre. Dans le haut de cette fourchette, l'offre sur le solde représenterait 384 millions de dollars.

The New York Times a rendu 1,16% après avoir annoncé la vente de 16 quotidiens régionaux dans le sud-est des Etats-Unis et en Californie à Halifax Media Holdings pour 143 millions de dollars en numéraire (109 millions d'euros), afin de réduire ses coûts et de se concentrer sur ses journaux les plus importants et leurs sites internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :