Wall Street ne profite pas des rumeurs d'intervention du FMI

 |   |  388  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines évoluent à l'équilibre ce mercredi, pénalisées par la croissance décevante de la production industrielle aux Etats-Unis.

Wall Street reste hésitante ce mercredi à l'ouverture. D'un côté, le Fonds monétaire international (FMI) pourrait déciderd'une augmentation importante de ses capacités de prêts pour faire face à la crise de la dette dans la zone euro. Mais de l'autre, la croissance de la production industrielle aux Etats-Unis a déçu les investisseurs.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones perdait ainsi 0,11% à 12.468 points, le S&P 500 reculait de 0,09% à 1.293 points et le Nasdaq prenait 0,20% à 2.734 points.

Sur le front des statistiques, la production industrielle a progressé de 0,4% en décembre, une performance légèrement inférieure aux prévisions des économistes (-0,5%). En outre, le repli enregistré en novembre a été revu à la hausse.

Par ailleurs, les prix à la production ont diminué de 0,1% en décembre, en raison notamment d'une baisse des prix de l'essence. Les économistes misaient au contraire sur une hausse de 0,1%. Hors éléments volatils des prix alimentaires et de l'énergie, les prix à la production ont augmenté de 0,3% le mois dernier. Il s'agit de leur plus forte hausse depuis juillet. 

Du côté des valeurs, Goldman Sachs progresse de 0,98% à 98,64 dollars. La grande banque d'affaires a limité le repli de ses profits en fin d'année, grâce à une baisse de la rémunération de ses employés. Elle a publié ce mercredi un bénéfice net de 978 millions de dollars, soit 1,84 dollar par action contre un consensus de 1,24 dollar.

Toujours sur le secteur financier, Bank of New York Mellon chute de 3,15% à 20,60 dollars. La banque a fait état d'un bénéfice net de 505 millions de dollars au quatrième trimestre. Le repli ses profits s'explique par une baisse des volumes sur le marché des changes et par une charge de restructuration.

US Bancorp gagne 0,24% à 28,84 dollars après avoir publié un bond de son bénéfice net au quatrième trimestre, à la faveur d'une hausse des revenus dans son coeur d'activité. L'établissement a dégagé un profit de 1,35 milliard, dépassant ainsi les prévisions des marchés.

Enfin, Yahoo grimpe de 3,05% à 15,90 dollars. Jerry Yang, le cofondateur du portail Internet californien a annoncé mardi soir son départ, a fait sauter l'un des derniers verrous empêchant l'ouverture du capital du groupe à de nouveaux investisseurs ou à un démantèlement de ses actifs asiatiques, estiment plusieurs analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :