Le CAC 40 bien orienté dans l'attente de la FED

 |   |  581  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Dans l'attente de la décision de la Réserve fédérale américaine sur ses taux et de la conférence de presse de Ben Bernanke, la Bourse de Paris se veut optimiste.

Alors que les négociations en Grèce n'ont pas encore abouties sur un accord, la Bourse de Paris s'inscrit en hausse à la faveur de résultats d'Apple nettement au delà des attentes. Vers les 10h20, le CAC 40 gagnait 0,01 % à 3.322,53 points.

Après son repli de la veille, le marché parisien connaît un regain d'optimisme dont l'origine est à rechercher de l'autre côté de l'Atlantique. Mardi après la clôture des marchés américains, Apple a dévoilé des chiffres trimestriels au delà de toutes attentes. Le chiffre d'affaires du groupe californien s'est envolé de 73% à 46,33 milliards de dollars, alors que les analystes tablaient sur environ 39 milliards, grâce aux ventes solides de combinés iPhone et de tablettes iPad pendant la période des fêtes. Il est très rare qu'une seule valeur permette à une tendance de s'inverser. Mais dans le contexte actuel, les investisseurs font feu de tout bois pour prendre position tant l'attente pèse sur le marché.

Attente d'un accord en Grèce où les négociations entre le gouvernement et les créanciers se prolongent alors que le flou persiste sur la date butoir. Si dans un premier temps le 13 février a été évoqué, Athènes parle désormais de la possibilité d'un compromis avant le sommet européen du 30 janvier.

Les investisseurs sont également dans l'expectative de la décision de la Réserve fédérale américaine quant à ses taux et ce même si le consensus anticipe un statut quo. Plus attendue, la conférence de presse de Ben Bernanke ne devrait pas non plus être source de garande surprise. "Les phrases clefs seront conservées, notamment sur le " biais à la baisse " face aux risques persistant sur l'activité et sur la volonté de la banque centrale de laisser les taux directeurs inchangés jusqu'à la mi-2013, au moins" estime Aurel BGC.

Sur le front des valeurs.

Les valeurs cycliques sont à l'honneur et plus particulièrement celles à l'automobile. Plus forte progression Renault gagne 1,62%, suivi de Peugeot (+1,45%) et Michelin (+1,39%).

Vinci (+1,07%) est toujours candidat au rachat des actifs aéroportuaires de l'allemand Hochtief, dont le processus de vente a été officiellement suspendu mi-janvier, a déclaré mardi le PDG du groupe français de BTP et de concessions.

A l'inverse, Alcatel plonge de 8,42%. Son concurrent suédois Ericsson a publié mercredi un résultat brut largement inférieur aux prévisions au quatrième trimestre, en raison d'une faible demande aux Etats-Unis et en Russie.

Hors CAC

Interparfums (+3,83%) a annoncé mercredi un chiffre d'affaires de 125,8 millions d'euros au quatrième trimestre (+30%). Le groupe maintient sa prévision d'un chiffre d'affaires 2012 de 400 millions, contre 398 millions en 2011. Les discussions sur la licence Burberry se poursuivent, précise-t-il.

Biomérieux s'envole de 9,54% après avoir confirmé son objectif de résultat opérationnel courant pour 2011 tout en indiquant que son plan stratégique 2015 était "en revue".

Mersen plonge de 8,13%. L'ex-Carbone Lorraine, a annoncé mardi anticiper un repli modéré de son chiffre d'affaires courant au premier trimestre de cette année en raison du ralentissement du marché du solaire, du déstockage en cours en Chine et du climat conjoncturel défavorable en Europe.

Devise et Pétrole

La monnaie unique est stable face au billet vert. Vers 10h un euro s'échangeait contre 1,303 dollar. Dans le même temps, les cours de l'or noir évoluaient en ordre dispersé. Si le Brent de la Mer du Nord prenait 0,11% à 110,45 dollars, le WTI se repliait de 0,31% à 98,99 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :