Wall Street sous pectine

 |   |  636  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : c Copyright Thomson Reuters 2011)
Dans l'attente de la conférence de presse de Ben Bernanke, les indices américains résistent bien aux craintes concernant l'Europe orientation tandis que le Nasdaq opte pour la hausse, le tout grâce à la dynamique des excellents résultats d'Apple.

Les marchés d'actions américains évoluent en ordre dispersé, le Nasdaq surperformant les autres indices, porté par les résultats meilleurs qu'attendu publiés la veille au soir par Apple. Vers 16h30, le Dow Jones perdait 0,64% à 12.595,22 points. Le Standard & Poor's, plus large, reculait de 0,317% à 1.310,52 points tandis que le composite du Nasdaq prenait 0,22% à 2..792,84 points.

Une orientation hésitante, due selon Andrea Kramer, de Schaeffer's Investment Research au fait que  "les investisseurs sont dans l'attente de développements en Europe et des directives du FOMC", le comité politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed).

Pour l'heure, les intervenants réagissent à une salve de résultats trimestriels dont ceux de Apple - dont le titre progresse de 6,43% - qui ont battu toutes les attentes à la faveur de ventes solides de combinés iPhone et de tablettes iPad pendant la période des fêtes. La marque à la pomme a écoulé 37,04 millions d'exemplaires de son smartphone à succès au dernier trimestre de l'an dernier, le premier de son exercice fiscal, et 15,43 millions d'unités de sa tablette multimédia, soit plus du double des quantités enregistrées sur la même période de 2010. "A mesure que nous entrons dans 2012, je m'attends à ce que la vigueur (des ventes) de l'iPhone, l'iPod Touch et l'iPad se maintienne. Apple a toujours du vent en poupe, via l'ouverture de nouveaux magasins et l'élargissement de son réseau de distribution", juge Hendi Susanto, de Gabelli & Co.

Xerox (-7,15%) a fait état mercredi d'un bénéfice conforme aux attentes au quatrième trimestre, la croissance de ses activités de services ayant compensé des résultats en repli dans son segment technologique, pénalisé par la fragilité économique de l'Europe.

United Technologies (-1,78%) a fait état mercredi d'un bond de 10,5% de son résultat au quatrième trimestre, porté par la croissance de ses filiales d'ascenseurs Otis et d'électronique aéronautique Hamilton Sundstrand.

Delta Airlines (+8,64%) a publié mercredi un bénéfice en hausse au quatrième trimestre porté par une hausse de ses tarifs qui ont permis de compenser l'effet de la progression des cours du carburant.
Le bénéfice net est ressorti à 425 millions de dollars, soit 50 cents par action, contre 19 millions, ou 2 cents par titre un an auparavant. Le C.A. a crû de 8% à 8,4 milliards de dollars.

Motorola Solutions (-3,87%) a publié mercredi un bénéfice meilleur qu'attendu au quatrième trimestre tout en prédisant un résultat moindre qu'attendu au premier trimestre 2012. Au T4, son BPA ajusté est ressorti à 87 cents, contre 82 cents attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le CA a progressé à 2,30 milliards de dollars alors que les analystes tablaient sur 2,28 milliards. Le groupe anticipe un BPA compris entre 0,50 et 0,50 dollar alors que les marchés prévoyaient jusqu'à présenté 0,56 dollar.

Praxair (-4,15%) a annoncé mercredi un bénéfice plus que triplé au quatrième trimestre, grâce à de nouveaux contrats et à une hausse des volumes dans l'ensemble des segments. Le bénéfice net est de 420 millions de dollars, soit 1,38 dollar par action, contre 133 millions (43 cents) un an auparavant. Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 2,79 milliards de dollars.

Textron s'envole de 14,48% a fait état mercredi d'une perte au quatrième trimestre, en raison d'une grosse charge de dépréciation. Le leader mondial des jets d'affaires a publié une perte nette de 19 millions de dollars, soit 7 cents par action, contre un bénéfice de 60 millions (19 cents) un an auparavant. Textron anticipe un BPA tiré des opérations poursuivies de 1,80 à 2 dollars en 2012 contre 1,31 dollar en 2011.

Nvidia (-4,69%) anticipe une baisse du chiffre d'affaires sur le trimestre en cours clos fin janvier à 950 millions de dollars, plus ou moins 1%, en raison d'une pénurie de disques durs dans la chaîne d'approvisionnement des PC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2012 à 17:16 :
Dans votre recap du debut de seance a W.S vous oubliez de mentionner ILLUMINA la biotech. de San Diegi, CA qui vient de recevoir une offre de rachat non sollicitee du geant Suisse Roche pour $ 5.4 Mds, poussant le cours de + de 40 % . Hoffman va sans doute avoir a revoir son offre a la hausse pour ce specialiste du DNA sequencing high speed...
Pour info uniquement.
a écrit le 25/01/2012 à 15:55 :
Sous pectine ? Vous voulez dire qu'après avoir mis les mains dans la confiture il ne reste plus que l'ingrédient en géneral rajouté qui l'accompagne, une pulpe végétale faisant volume et issue parfois des pépins ? Autrement dit : ils sont en train de sucer le noyau. C'est bien mon avis. Le QE3 que je donnais pour mi mars au maximum et qui est provisoirement repoussé devrait refaire surface. Une pluie de dollars comme en Europe d'euros. On paiera plus tard.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :