Dividendes record à Wall Street

 |   |  406  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters )
Grâce aux augmentations annoncées cette semaine par plusieurs banques, les dividendes versés par les entreprises du S&P 500 s'élèvent désormais à 263 milliards de dollars.

Alors que les marchés américains ont touché ce jeudi leur plus niveau depuis juin 2008, les grandes entreprises américaines se montrent de plus en plus généreuses avec leurs actionnaires. Les dividendes versées par les entreprises composant le S&P 500 atteignent désormais leur plus haut niveau historique, selon les calculs d'Howard Silverblatt, analyste chez Standard & Poor's.

Après les hausses de dividendes annoncés en début de semaine par plusieurs banques, la somme de tous les dividendes s'élève à 29,02 dollars en rythme annuel. Cela représente pas moins de 263 milliards de dollars, soit un taux de rendement de 2,08%. Le précédent record avait été atteint en juin 2008 (28,96 dollars), juste avant le déclenchement la crise financière. Le point bas avait été touché en août 2009 (21,44 dollars). Depuis, les dividendes ont rebondi de 35%.

"Les dividendes sont de nouveau à la mode", explique Howard Silverblatt. Cependant, les montants reversés aux actionnaires "restent très faibles", souligne-t-il alors que la trésorerie des entreprises du S&P 500 dépasse les 1.000 milliards de dollars, un niveau jamais atteint. Les dividendes représentent en effet 30% des profits, contre une...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :