Air Liquide fortifie ses positions en Pologne

 |   |  450  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après le Brésil, Air Liquide poursuit son expansion à l'international. Cette fois-ci c'est en Pologne que le spécialiste des gaz industriels va mettre 70 millions d'euros sur la table dans la construction d'un site de production, afin de servir les besoins du producteur de cuivre polonais KGHM Polska Miedz.

Air Liquide souhaite ainsi poursuivre son implantation en Pologne en se focalisant « sur des projets d'investissements clés de l'industrie polonaise ». Air Liquide et KGHM Polska Miedz ont donc signé un contrat à long terme pour la fourniture de gaz au site de production de cuivre de KGHM basé à Glogow, dans l'ouest du pays, à 100 kilomètres de Wroclaw. Air Liquide investira plus de 70 millions d'euros dans une unité de séparation des gaz de l'air d'une capacité de production de 1 500 tonnes d'oxygène par jour. L'unité, dont le démarrage est prévu début 2015, sera conçue et construite par les équipes Ingénierie & Construction d'Air Liquide basées en Pologne et en France.Les unités de séparation des gaz de l'air d'Air Liquide, implantées à Dabrowa Gornicza, Cracovie et Pulawy, dans le sud et l'est de la Pologne, constituent déjà à ce jour la plus importante capacité de production de gaz industriels en Pologne. Avec ce nouvel investissement à Glogow, Air Liquide renforce davantage son réseau d'unités de production dans ce pays.

Potentiel des pays émergents

Trois jours auparavant, Air Liquide Brésil, la filiale du groupe français, a signé deux contrats qui représentent un investissement de 70 millions d'euros, l'un avec FEMSA, embouteilleur de Coca-Cola, et le second avec Suzano Papel e Celulose. De bon augure pour le développement d'Air Liquide, le spécialiste des gaz industriels entend profiter de la croissance économique soutenue de cette région du monde en plein essor, « leviers de croissance »

Avec une telle stratégie, basée sur le potentiel d'accélération de la demande dans les pays émergents, il n'est pas étonnant qu'Air Liquide arrive à tirer son épingle du jeu et à faire fi de d'une conjoncture sinistrée sur le Vieux Continent. Par ailleurs, le programme « Alma 2015 » continue aussi de porter ses fruits avec une amélioration des indicateurs opérationnels. Le groupe mise ainsi sur le couple croissance et maîtrise des dépenses pour améliorer ses résultats sur les prochains exercices. Alors, les investisseurs ne se sont pas privés pour considérer l'action Air Liquide comme une valeur défensive par excellence. Le titre s'attaque ses plus hauts à 100 euros atteints en avril dernier. Les ratios de valorisation commencent à devenir tendus à 19,1 fois les résultats attendus pour cette année et 17,3 fois ceux espérés 2013, pour une valeur. Mais c'est le prix à payer pour un titre qui ne déçoit pas les investisseurs alors que le groupe reste régulier dans ses résultats. Si l'on se réfère aux niveaux de février 2009, soit 50 euros, le titre a vu son cours doubler...

   Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2012 à 23:15 :
Une entreprise sans bruit médiatique une entreprise tournée vers l'international quelques années après sa création du précipalement à la distribution de son produit de base la molécule,mais également à ses fondateurs. Une entreprise respectueuse de l'Homme même si parfois ses actions ne sont pas compatibles avec la vision franco-française de l'industriel. Une entreprise qui a connu peu de PDG depuis sa création. Une de ces entreprises de haut niveau qui sont encore des fleurons de notre industrie. Bravo pour notre jeunesse qui a la un exemple industriel français du savoir faire, autant industriel que financier car l'un sans l'autre le système n'est pas viable, la main mise exclusive des financiers sur les entreprises est le déclin de celle-ci. Il est intéresant de voir également le spectre de l'actionnariat assez bien dilué pour l'instant mais attention de ne pas faire rentrer de gros loups, fonds de pension ou spéculateurs, dans la bergerie le risque pour l'avenir est la.
a écrit le 22/09/2012 à 12:53 :
D'autant qu'Air Liquide vient de distribuer une action gratuite pour 10 détenues, sans baisse parallèle du titre, sauf quelques jours après la distribution. Vite rattrappé depuis.
Réponse de le 23/09/2012 à 1:03 :
que cette entreprise est tres bien gérée et qu'elle sait prendre en compte ses actionnaires qui lui restent fidèle -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :