Rome lève 11 milliards d'euros avec des taux à la hausse

 |   |  290  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Italie a réalisé une adjudication de 11 milliards d'euros, soit le montant maximum visé, à 3 et 12 mois dans des conditions de marchés plus difficiles qu'auparavant.

Sur la ligne arrivant à maturité le 14 janvier 2013, Rome a placé 3 milliards avec un taux qui s?inscrit en nette hausse à 0,765% contre 0,7% le 12 septembre dernier. Mais le Bid-to-Cover Ratio, littéralement le ratio de couverture s?inscrit en hausse à 2.79 contre 2.25 auparavant.

Le trésor a également levé 8 milliards à 12 mois, à un taux de 1.941% contre 1.692% le 12 septembre 2012, avec un ratio de couverture qui s?établit à 1.77 contre 1.65 précédemment.

La prime de risque qu?exige les marchés financiers pour prêter à L?Italie augmente, reflet de leur inquiétude vis-à-vis de la santé économique de la zone euro après le rapport alarmiste du FMI qui considère que « L'inaction des dirigeants de la zone euro pousse le système financier mondial dangereusement près du précipice, augmente le coût potentiel de la crise de plusieurs centaines de milliards de dollars et menace de provoquer une nouvelle récession au niveau mondial.

Dette publique de 1 900 milliards d?euros

Le FMI va encore plus dans son rapport sur la stabilité financière mondiale, en exhortant l'Union européenne à prendre des mesures « vitales » pour éviter une crise du crédit paralysante pour l'activité économique. « L'absence d'action aggraverait les problèmes de financement de l'économie, ce qui pourrait endommager la construction politique et économique de la zone euro », indique le Fonds.

Cette situation « crée une menace immédiate et de grande ampleur pour le système financier mondial et les perspectives économiques mondiales », s?alarme l?institution internationale. Un rapport qui invite à la prudence et ne rassure pas les investisseurs quant aux risques qui pèsent sur l?Italie, qui croule sous une dette publique de 1900 milliards d?euros dans un contexte de récession.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :