Ucar anticipe un résultat net "légèrement positif" au premier semestre

 |   |  775  mots
(Crédits : dr)
Ucar fait les frais d'un marché de la location en net recul. Et comme annoncé lors de la publication du chiffre d'affaires du loueur de voitures, les résultats du semestre seront impactés par la morosité sur ce marché.

Pour mémoire, le groupe Ucar a engrangé un chiffre d?affaires semestriel de 35,5 millions d?euros, en progression d?environ 30 %, grâce à l?extension de son réseau de franchisés (de 218 à 239 agences) sous enseignes Ucar et sous marque blanche. Alors que le réseau de succursales subit le ralentissement du marché. « Les coûts fixes du réseau sont quasi-incompressibles [et] devraient contribuer négativement à l?évolution des résultats du semestre », d?après la direction. On en sait désormais un peu plus depuis hier, Ucar anticipe ainsi un résultat net 'légèrement positif' sur le premier semestre, contre 270 000 euros au 1er semestre 2011.

Trois nouvelles agences à Paris, Marines et Ponte Leccia

 Au second semestre, le groupe entend entretenir un rythme de croissance solide en s?appuyant sur la poursuite du développement des réseaux, l?impact positif sur les ventes des investissements marketing réalisés fin septembre et le développement du nouveau réseau sous marque blanche. Pour ce faire, Ucar souhaite profiter de sa présence au Mondial de l'Automobile, du 29 septembre au 14 octobre, pour signer 3 nouveaux contrats de franchises sous enseigne Ucar Ces nouvelles agences, situées en région parisienne (Paris XIXe et Marines prés de Pontoise) et en Corse (Ponte Leccia pres de Corte) porteront a 246 le nombre des points de vente du réseau, et a 22 le nombre d'agences ouvertes depuis le début de l'année. Ucar garde le cap de 30 ouvertures d?agences en 2012.

Ucar est un loueur de voitures créé en 1999 par Jean-Claude Puerto. Le groupe est spécialisé dans la location de voitures à bas coût. Son fondateur Jean-Claude Puerto n?est pas un inconnu sur les marchés boursiers. Il est le fondateur d?Ada, le célèbre loueur de voitures, qu?il a introduit en Bourse en 1994. Il a quitté Ada en 1997 pour fonder Ucar deux années plus tard. Les années « Puerto » ont été fastes sur les marchés boursiers puisque le cours du titre Ada a grimpé de?325%. En juillet 2011, c?est avec son « nouveau » bébé qu?il avait décidé retenter l?expérience Ada. Une introduction en Bourse dont le but initial n?était pas de lever des fonds mais pour gagner en visibilité et assurer la sortie de MAAF, actionnaire à hauteur de 16%. Puerto garde toujours la main sur la société puisqu?il détient encore plus de 66% du capital.

Absents des aéroports

« Low Cost » : toute la stratégie du groupe Ucar est fondée sur ce principe. Toujours moins cher. Jean-Claude Puerto souhaite démocratiser l?accès au marché de la location de véhicules qu?il juge « trop élitiste » en proposant une offre à bas coûts et de proximité. Quelle est la recette magique pour offrir une prestation de qualité mais tout en comprimant les coûts ? Selon Ucar, la force de ce modèle est basée sur une structure de coûts faible pour pouvoir proposer aux clients des prix compétitifs tout en assurant une qualité de service de très bonne facture. Par exemple, Ucar a fait le choix de ne pas s?installer dans les aéroports et les gares au vu du prix excessif de la location du local. Dans une de ses publicités comparatives, Ucar annonce proposer des tarifs 30% moins cher que ses concurrents : la location pour un week-end d?une voiture de catégorie A est de 111,99 euros chez Avis et de seulement 70 euros chez Ucar. La deuxième force du groupe est de se développer au travers d?un réseau de franchisés (sans risque sur le capital) et la troisième réside autour de son offre de services (assurance, achat / vente de véhicules) à l?ensemble du réseau.

Le groupe avait commencé son histoire boursière difficilement avec des actions qui s?étaient négociées dans le bas de la fourchette de cotation à 14,89 euros en juillet 2011. Le dossier n?a pas échappé à l?été meurtrier de 2011, l?action ayant perdu 32,50% en ligne droit jusqu?à coter 10,50 euros en octobre 2011. Après un bref retour sous les 12 euros en janvier, l?action a été propulsée à 16,8 euros mi-juin alors que le groupe a publié des comptes encourageants dont de très bons résultats annuels publiés fin avril 2012 : le chiffre d'affaires s'est apprécié de 34,8 % sur un an, et le résultat net de 254 %, à 1,44 million d'euros. Depuis ce plus haut historique, Ucar a cédé près de 30% de sa valeur mais gagne encore 8% depuis le début de l?année.

    Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :