La Bourse de Paris rebondit à la mi-journée (+0,75%)

La Bourse de Paris rebondissait mercredi à la mi-journée (+0,75%), après trois séance de baisse, grâce à des propos rassurants de l'Allemagne à propos de la situation délicate de l'Espagne. A 12H00 (10H00 GMT), l'indice CAC 40 prenait 22,99 points à 3.097,67 points, après avoir lâché 0,87% la veille.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le marché parisien a hésité sur la direction à suivre en début de séance avant de reprendre des couleurs. Un porte-parole du ministère allemand des Finances a qualifié mercredi "d'erronées" des spéculations selon lesquelles l'Espagne serait mise sous pression pour demander une nouvelle aide européenne. Du coup, le taux d'emprunt espagnol bénéficiait d'une légère détente par rapport à la veille sur le marché obligataire, après avoir pourtant atteint un plus haut depuis la création de la zone euro en tout début de séance. De son côté, le ministre espagnol des Finances Luis de Guindos doit rencontrer mercredi en fin de matinée son homologue français Pierre Moscovici à Paris, au lendemain d'une visite à Berlin. Les investisseurs ont par ailleurs peu tenu compte du nouveau recul du baromètre Ifo du climat des affaires en Allemagne en juillet et de la baisse du produit intérieur brut (PIB) de la Grande-Bretagne au deuxième trimestre, à -0,7%.

Les valeurs bancaires reprenaient des couleurs, à l'image de BNP Paribas (+2,23% à 27,05 euros), Crédit Agricole (+3,30% à 3,04 euros) et Société Générale (+3,18% à 15,89 euros). Le marché parisien était par ailleurs animé par une série de publications d'entreprises, dont certaines dans le CAC 40. PSA Peugeot Citroën était recherché (+3,57% à 6,46 euros) et s'incrivait en tête du CAC 40, malgré une perte plus marquée que prévu au premier semestre. Cette publication intervient le jour où le gouvernement doit dévoiler un plan de soutien au secteur automobile. Il prévoit de renforcer les bonus écologiques pour les véhicules électriques ou hybrides, mais aussi de soutenir financièrement les professionnels, selon les informations obtenues par l'AFP. Renault prenait quant à lui 1,17% à 33,29 euros. ArcelorMittal (+2,30% à 12,01 euros) était en forte hausse après un bénéfice en baisse sur un an au deuxième trimestre mais meilleur que prévu.

Parmi les autres résultats salués, figuraient ceux de Technicolor (+3,36% à 1,69 euro) qui a divisé sa perte nette par plus de quatre à 26 millions d'euros au premier semestre 2012 et confirmé ses objectifs de rentabilité pour l'exercice. Faiveley Transport grimpait (+1,57% à 46,01 euros) après un chiffre d'affaires en progression au premier trimestre tout comme Nexans (+7,88 à 33,41 euros) qui a annoncé un bénéfice net de 13 millions d'euros au premier semestre.

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.