Biotech : Vivalis s'unit à un laboratoire autrichien et vise le haut du podium européen

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La société française rachète Intercell pour 133 millions d'euros. Le nouveau groupe, Valneva, sera coté à la Bourse de Paris et à celle de Vienne.

Valneva. Tel sera le nom de la nouvelle entitée de biotechnologies fruit de la fusion entre le leader français du secteur Vivalis, spécialisé dans le développement de plates-formes technologiques utilisées dans la production de vaccins et de découverte d'anticorps, et son homologue autrichien Intercell. Le français vient de procéder à une Offre Publique d'Achat (OPA) sur son concurrent pour un montant de 133 millions d'euros. L'ambition de cette action ? Favoriser l'avènement d'un leader des biotechnologies sur le territoire européen.

"La fusion avec Intercell est une étape importante dans l'objectif stratégique de Vivalis de construire une entreprise biopharmaceutique rentable, axée sur les produits, et de poser les bases d'une croissance rapide des revenus et des bénéfices", déclarent les co-dirigeants Franck Grimaud et Majid Mehtali, directeur scientifique de Vivalis.

Le FSI investit 25 millions d'euros

Valneva lancera par la suite une augmentation de capital de 40 millions d'euros, dont 25 millions devraient être souscrits par le Fonds stratégique d'investissement (FSI). Le projet de fusion a été approuvé à l'unanimité par les conseils de surveillance des deux entreprises. Il faut dire qu'il leur fallait trouver un moyen d'inverser la vapeur car pour l'instant, elles étaient toutes deux déficitaires. A l'issue de l'opération, les actionnaires de Vivalis détiendront environ 55% de la nouvelle entité et ceux d'Intercell 45%. Valneva sera coté à la fois à Paris et à Vienne. Lundi à 10h à la Bourse de Paris, Vivalis perdait 6,63% à 6,90 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :