Le volatil mois de juin

 |   |  386  mots
Marc Fiorentino (c) Bloomberg
Marc Fiorentino (c) Bloomberg (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Chaque matin, l'actualité boursière commentée par Marc Fiorentino...

Les investisseurs pensaient que le mois de mai passé et le "sell in May" n'ayant pas fonctionné, ils seraient tranquilles. Mais le mois de juin voit une explosion de la volatilité. Nous avons appelé à la prudence depuis quelques semaines. Les craintes sur la Fed sont certes un facteur d'explication mais le problème réel c'est la faiblesse de la croissance mondiale.

UNE VOLATILITE INCROYABLE
Ce qu'il se passe sur les marchés est assez impressionnant. Car tout est touché. Les actions, les taux, et surtout les devises qui fluctuent de façon très brutale. Toutes les positions d'investissement ou de trading qui "faisaient consensus" sont liquidés dans la panique. Et certains fonds doivent probablement subir des pertes colossales et sont poussés à solder leurs positions.

IL N'Y A PAS QUE LA FED
C'est l'explication tarte à la crème. Si tout bouge, c'est à cause des craintes sur le changement de la politique de la banque centrale américaine. Mais c'est un peu court. La réalité c'est que l'économie mondiale ne rebondit pas vraiment. La croissance américaine est meilleure mais pas spectaculaire, le Japon a fait son show mais on a déjà l'impression qu'il a grillé toutes ses munitions, la Chine cherche son modèle avec une croissance de 7% et non plus de 10%, l'Europe va un jour émerger de la récession mais va se traîner avec une croissance nulle ou légèrement positive...

LES EMERGENTS EN DEROUTE
Ah le consensus... Depuis des mois, les investisseurs s'excitent pour la Ligue 2 des émergents. Les Asean 5 par exemple, ces pays du Sud-Est du continenet comme les Philippines, la Thailande ou l'Indonésie. Avec la belle histoire des "classes moyennes qui émergent"... Les Bourses de ces pays ont subi hier des pertes records et ça continue ce matin pour celles qui sont ouvertes. Et du côté des vieux émergents, les BRICS, c'est la recherche d'un second souffle que l'on attend maintenant depuis plusieurs mois.

LE JAPON SOURCE DE VOLATILITE
Le gouvernement et la Banque Centrale estiment que, pour l'instant, ils en ont suffisamment fai. Et c'est vrai qu'ils ont frappé fort. Mais les investisseurs en veulent toujours plus. Toujours plus de liquidité surtout...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :