Bourse : le Nikkei au plus haut depuis 2008

 |   |  244  mots
Le gouvernement japonais prévoit de baisser le taux d'impôt sur les sociétés d'au moins 3,3 points de pourcentage sur deux ans, soit au terme du prochain exercice budgétaire débutant en avril 2016, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.
Le gouvernement japonais prévoit de baisser le taux d'impôt sur les sociétés d'au moins 3,3 points de pourcentage sur deux ans, soit au terme du prochain exercice budgétaire débutant en avril 2016, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe. (Crédits : Reuters)
La Bourse de Tokyo termine ce mercredi 9 septembre en forte hausse après l'annonce de mesures en faveur de la fiscalité des entreprises du pays.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo s'est envolé de 7,71% mercredi à la clôture - du jamais vu depuis octobre 2008 et les turbulences de la crise financière -, porté par un regain d'optimisme après la récente débâcle liée aux inquiétudes sur la Chine.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a fini sur une hausse de 1.343,43 points, à 18.770,51 points. L'indice Topix, plus large, a pris pour sa part 6,40% (+90,66 points), à 1.507,37 points.

Ce regain fait suite à l'annonce du gouvernement japonais de baisser le taux d'impôt sur les entreprises d'au moins 3,3 points de pourcentage sur deux ans.

Regain d'optimisme généralisé

Ce redressement spectaculaire intervient dans le sillage des places étrangères qui avaient toutes fini dans le vert mardi 8 septembre, sur des espoirs de mesures de relance en Chine et après la publication d'une croissance meilleure que prévu en zone euro (progression du PIB de 0,4% au deuxième trimestre et de 0,5% au premier).

Avant le rebond de mercredi, le Nikkei avait chuté de 16% depuis la dévaluation soudaine du yuan par la banque centrale chinoise le 11 août, un recul excessif selon des courtiers qui jugent qu'il est désormais nécessaire de rectifier le tir.

Le repli du yen, favorable aux titres exportateurs nippons, contribuait aussi à cette envolée : le dollar valait à la fermeture 120,40 yens, enregistrant un net regain comparé à son cours de mardi à la clôture, de même que l'euro qui oscillait autour de 134,40 yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :