La Suisse défend son franc contre les effets de la crise grecque

 |   |  210  mots
Le franc suisse a vécu un krach le 15 janvier dernier après l'abandon du mécanisme de cours plancher.
Le franc suisse a vécu un krach le 15 janvier dernier après l'abandon du mécanisme de cours plancher. (Crédits : Reuters)
Alors que la crise grecque jette le trouble sur la zone euro, la Suisse est intervenue sur les marchés pour éviter une nouvelle envolée de sa devise, réputée comme étant une valeur refuge.

La Suisse craint une nouvelle envolée du franc. La Banque nationale suisse (BNS) a confirmé être intervenue pour vendre sa devise pour parer à une appréciation de celle-ci suite aux développements de la crise grecque.

Réputée comme valeur refuge, le franc suisse court le risque d'un afflux d'investisseurs désireux de se protéger d'un euro fragilisé par la crise grecque. Thomas Jordan, président de la BNS, a confirmé, d'après le site des Echos, que son institution était intervenue ce lundi 29 juin sur les marchés en injectant des devises. Dans un récent discours, il avait déjà jugé le niveau du franc suisse encore sur-évalué rappelant que la BNS était prête à intervenir.

Moins de six mois après un krach

Le franc suisse est sujet à des épisodes de forte volatilité. Le 15 janvier dernier, il avait même traversé un krach lorsque la BNS avait suspendu le mécanisme de cours plancher mis en place depuis 2011. Quelques heures à peine après cette annonce, le franc suisse s'était envolé de 30% par rapport à l'euro s'approchant d'une parité quasi-égale. Un niveau qu'il n'a quasiment plus quitté puisqu'un euro vaut aujourd'hui 1,0357 francs suisse, contre plus de 1,20 francs suisse avant l'abandon des cours planchers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2015 à 16:03 :
Heureusement que le ridicule ne tue pas pour 1 ct d'euro acheter pour des dizaines de milliards d'euro ! il est vrai que ces temps-ci les banquiers centraux n'ont pas bonne réputation, ils dilapident la monnaie font du n'importe quoi et mettent en danger tout le système qui s'effondrera sous l'effet de la dette.
a écrit le 30/06/2015 à 12:24 :
Il est grand temps d'aller faire le plein de CHF

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :