L’enthousiasme autour du cœur Carmat s'érode

L'Agence nationale de sécurité du médicament a stoppé temporairement l'étude pivot devant permettre à Carmat d'obtenir à terme le feu vert pour la commercialisation de son cœur artificiel. L'action de la société française chutait de plus de 12%. Le titre grimpait à plus de 130 euros début 2013, contre 29 euros aujourd'hui.
Jean-Yves Paillé

3 mn

Le cinquième patient décédé était le premier à recevoir ce cœur artificiel dans le cadre de la phase pivot de l'essai clinique de Carmat, lancée fin août.
Le cinquième patient décédé était le premier à recevoir ce cœur artificiel dans le cadre de la "phase pivot" de l'essai clinique de Carmat, lancée fin août. (Crédits : reuters.com)

Publié le 01/12/2016 à 10:30. Mis à jour le 01/12/2016 à 16:36.

Enième coup dur pour Carmat. Le cinquième patient ayant reçu cet été un cœur artificiel de la société française est décédé, a annoncé mercredi 30 novembre l'Agence nationale de sécurité du médicament (l'ANSM), ajoutant qu'on ne savait pas encore si le cœur greffé était "en cause". L'annonce a été accueillie froidement en Bourse. L'action Carmat chutait de 12,74 % à 16h21, tombant à 29,45 euros. Lors de l'ouverture d'Euronext Paris, Carmat perdait plus de 17%.

Carmat assure que le cœur artificiel n'est pas impliqué dans le décès

Une nouvelle fois, la société affirme "que les analyses réalisées n'ont pas montré d'implication de la prothèse dans le décès du patient".

Mais cette fois-ci, l'ANSM a demandé à Carmat d'arrêter temporairement l'étude pivot en cours: "Nous attendons les résultats des investigations qui sont conduites pour savoir si le cœur est en cause ou non dans la survenue de ce décès" et avant d'"éventuellement réautoriser de nouvelles implantations". Ainsi, l'autorité de santé peut aller plus loin et arrêter à tout moment l'étude pivot de Carmat, si elle estime que son cœur artificiel est responsable du décès.

Le cinquième patient décédé était le premier à recevoir ce cœur artificiel dans le cadre de la "phase pivot" de l'essai clinique de Carmat, lancée fin août, qui représente l'étape finale devant lui permettre d'obtenir à terme le feu vert pour la commercialisation de son cœur artificiel. Au total, autour de 25 patients devaient être concernés par cette étude dans dix centres d'implantation en Europe.

Pour cette dernière phase, les critères de sélection des patients avaient été élargis. En plus des malades souffrant d'insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, la société française avait obtenu le droit d'implanter les patients éligibles à la transplantation dont la probabilité d'obtenir un greffon est très faible. Avec une possibilité pour que cela aide la société française à obtenir des taux de survie satisfaisants plus facilement, si du moins elle parvient à trouver des patients ayant ce profil, et qui sont prêts à se faire implanter un cœur artificiel.

Il y a 5 ans,  Carmat prévoyait une mise sur le marché en 2013...

Pour rappel, le premier patient n'avait survécu que deux mois et demi en 2014, le 2e neuf mois, le 3e patient 8 mois. Le quatrième était mort un mois après l'opération. Et le 5e a survécu environ deux mois, alors que l'étude pivot exige une survie de six mois.

Ce nouveau décès repousse la date de la potentielle mise sur le marché du cœur Carmat. Et ce n'est pas la première fois que la société décale la tenue de ses objectifs. En 2011, elle prévoyait une mise sur le marché européen de son cœur artificiel pour la mi-2013.

Si cette prothèse innovante pourrait générer un chiffre d'affaires élevé (Carmat espère en tirer un prix allant de 140.000 à 180.000 par implantation), l'enthousiasme des premiers jours s'est érodé, en particulier du côté des investisseurs. L'action Carmat atteignait 188 euros en juin 2011. En janvier 2013, elle valait 132 euros. Depuis cette date, elle a chuté de plus de cent euros.

Jean-Yves Paillé

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 01/12/2016 à 19:55
Signaler
Et si on soignait les causes connues depuis 30 ans. https://youtu.be/5YlUhdiA7cM

à écrit le 01/12/2016 à 18:58
Signaler
Pourquoi cette nouvelle d'un 5ième décès n'est -elle paru qu'hier le 30 Novembre alors que le patient est décédé cet été 1 mois après la transplantation ? Même si le coeur Carmat n'est pas la cause du décès, pour les milliers de petits porteurs de C...

à écrit le 01/12/2016 à 17:21
Signaler
Le problème c'est qu'un coeur biologique est peut être différent d'un coeur artificiel. Apparemment le coeur contiendrait des neurones en quantité limité (40000). Le coeur biologique a peut être des fonctions cachées qui sont transférées vers le pat...

le 02/12/2016 à 0:03
Signaler
Entièrement d'accord avec vous. Les mécanismes cardiaques sous jacents sont peu voire pas connue. Quand je vois la tête de ce cœur artificiel et que je me remémore mes cours de physio cardiaque, il y'a un monde qui sépare ces 2 "technologies" :)

le 03/12/2016 à 11:37
Signaler
C'est exactement ce que je pense ....

à écrit le 01/12/2016 à 17:20
Signaler
"L'Agence nationale de sécurité du médicament a stoppé temporairement l'étude pivot " Une erreur due à la frilosité de cette agence, dans le climat actuel mais ce type de traitement est purement expérimental, novateur encore, et doit se "nourrir" ...

à écrit le 01/12/2016 à 11:36
Signaler
Le commerce sur la santé lié au coeur se porte bien, on le soigne très bien, c'est pour cela que je me suis toujours demandé comment Seguin pouvait avoir succombé d'une crise cardiaque mais ce serait bien d'insister sur des maladies qui sont bien plu...

le 01/12/2016 à 16:05
Signaler
Sans les nombreux laboratoires faisant de la recherche, vous n'auriez pas accès à de nombreuses innovations actuellement sur le marché, alors arrêtez de dire n'importe quoi. Comme si un Etat pouvez lever des 1xx de milliard juste pour le médical, ...

le 01/12/2016 à 17:31
Signaler
"Sans les nombreux laboratoires faisant de la recherche, vous n'auriez pas accès à de nombreuses innovations actuellement sur le marché, alors arrêtez de dire n'importe quoi." Heu un exemple pour changer svp ? Cela fait plus de 20 ans que les...

le 01/12/2016 à 21:20
Signaler
"Sans les nombreux laboratoires faisant de la recherche, vous n'auriez pas accès à de nombreuses innovations actuellement sur le marché, alors arrêtez de dire n'importe quoi." Heu un exemple pour changer svp ? "Traitement contre l'hépatite C av...

le 02/12/2016 à 11:15
Signaler
""Traitement contre l'hépatite C avec des effets secondaire très limité et un taux de réussite très élevé par exemple."" Pas de bol j'ai un ami qui en avait une et le traitement à l'interféron existe depuis plus de 20 ans ils ont juste amélioré l...

le 02/12/2016 à 16:48
Signaler
Laissez tomber coco, vous n'arriverez pas à faire boire à un âne qui n'a pas soif. Certains guignols extrapolent des brides d'articles qu'ils n'ont pas compris pour en tirer des conclusions qui collent à leur idéologie, et c'est précisément le cas ic...

le 05/12/2016 à 12:10
Signaler
"vous n'arriverez pas à faire boire à un âne qui n'a pas soif. Certains guignols" Ce dernier commentaire n'étant que du trollage déguisé je le signale à la modération bien entendu. Vous pouvez autant déformer la forme que vous le voulez le fo...

à écrit le 01/12/2016 à 11:22
Signaler
les rapports d'expertise. Sachant que les Carmat n'ont été greffées qu'en dernier ressort a des personnes qui seraient mortes sans, donc par définition en mauvaise santé, il faut éviter toute conclusion définitive. Il y a plus de 100 000 patien...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.