Avec la crise, quels salaires dans la communication et le marketing ?

La traditionnelle étude du cabinet spécialisé Aquent dresse les perspectives de salaires pour 2009 dans le marketing et la communication. Les recrutements sont également passés en revue.

2 mn

Optimiste, le cabinet Aquent qui vient de réaliser une étude sur les perspectives 2009 pour les salaires et les recrutements dans les métiers de la communication et du marketing. Le cabinet se veut rassurant quant aux perspectives de ce secteur. « En cette période économique incertaine, les entreprises doivent continuer à vendre tout en rassurant les consommateurs. Or, la communication sert ces objectifs », explique Eric Gandibleu, directeur régional Europe du Sud. Aquent a interrogé 1.418 de ses clients européens.

Cependant, en matière de salaires, ceux-ci doivent être revus à la baisse comme l'indique l'étude Aquent consultable en cliquant ici avec les salaires métiers par métiers. « Suite aux derniers événements financiers, la hausse réelle ne devrait pas dépasser 50% des chiffres annoncés, indique Eric Gandibleu. Les dernières informations du marché font apparaître un ralentissement général ». Si la communication de crise, les relations presse institutionnelles et publiques devraient tirer leur épingle du jeu ces prochains mois, les métiers de la publicité, de l'affichage ou de l'événementiel risquent d'avoir plus de difficultés sur le long terme.

Seniors  et profil particuliers recherchés

L'étude constate une forte inégalité entre les profils. « Un profil classique aura plus de difficultés à trouver un emploi que les talents experts en numérique, constate Eric Gandibleu. Il y a une carence de candidats spécifiques répondant à l'émergence de nouveaux métiers comme « motion designer ». Sur ces secteurs un peu particuliers, nous constatons trois offres d'entreprises pour un candidat potentiel ». Les profils « seniors », avec un minimum de 10 à 15 ans d'expérience se voient également plébiscités, aux dépens des moins expérimentés; une tendance qui risque de s'accentuer avec la crise. Comme alternative, l'étude conseille aux étudiants de « s'orienter vers des métiers en forte pénurie tel que le packaging ou le branding, des secteurs qui séduisent peu alors que la demande est très importante ». Cependant, alors que la majorité des entreprises porévoyaient de recruter popur 2009 en 2008, en ce début d'année, elles réduisent leurs prévisions.

Les réseaux sociaux peu utilisés pour recruter

Donnée surprenante de l'étude : alors que l'on aurait pu penser en marketing et communication les recruteurs particulièrement présents sur les réseaux sociaux, ceux-ci restent à la traîne par rapport aux autres canaux de recrutement. Seulement 13 % des entreprises y ont recours, contre 34% des candidats. Le bouche-à-oreille et les recommandations restent les méthodes les plus utilisées en France, aussi bien par les recruteurs (64%) que les chercheurs d'emploi (74%). Egalement en pôle position, les cabinets de recrutement et les sites d'emploi sur Internet.

 

 

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.