La London business school ouvre un master en management

 |   |  274  mots
Forte de sa renommée dans le domaine des MBA, la London Business School ouvre un master en management pour les jeunes diplômés à la rentrée prochaine.

Marchant sur les plates-bandes des universités et écoles de commerce hexagonales, la a London Business School a choisi d?ouvrir un master en management qui vise les jeunes diplômés ayant moins d?un an d?expérience professionnelle. « Nous répondons à la demande des employeurs à la recherche de jeunes collaborateurs ayant reçu une formation générale en management qui leur permet d?évoluer rapidement dans l?entreprise », explique Julian Birkinshaw, doyen adjoint de la célèbre institution londonienne .
D?une durée de onze mois ? d?août à juin ? ce cursus comporte à la fois des cours théoriques et des ateliers pratiques. « Nous souhaitons à la fois développer les savoirs de base et donner aux étudiants des compétences opérationnelles dans le domaine de la vente, de la négociation? », poursuit le responsable. Au programme : des cours d?économie, de finances, de comptabilité, de statistique, de stratégie ou encore de marketing entièrement en anglais dans un environnement international. L?objectif est en effet d?attirer des candidats du monde entier parmi la centaine de dossiers qui seront retenus. « C?est important d?acquérir cette expérience pour des étudiants qui ont réalisé leurs études en France », ajoute Julian Birkinshaw.
Ce programme recrute des titulaires d?une licence obtenue dans n?importe quelle discipline à l?exception du management. Le passage du TOEFL et du GMAT est obligatoire. Les candidats devront également fournir deux lettres de recommandation et un document détaillé expliquant leurs motivations. Les titulaires du master auront ensuite la possibilité de faire partie du puissant réseau des anciens de l?école.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les manageurs sont les improductifs de la société. Comment peut-on prétendre manager en sortant de l'école, sans expérience concrète ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est le mirroir aux alouettes standard, pour faire rêver les jeunes tous en dépensant les sous de papa et maman , ou en "dilapidant les bourses de l'êtat" , il n'y a rien a la clée , à part transformer nos jeunes en handicapés du travail ......

"Nous répondons à la demande des employeurs à la recherche de jeunes collaborateurs ayant reçu une formation générale en management qui leur permet d?évoluer rapidement dans l?entreprise"

Ces qui ces employeurs dont personne n'a jamais entendu parler , présentez les nous !!!!

"Nous souhaitons à la fois développer les savoirs de base et donner aux étudiants des compétences opérationnelles dans le domaine de la vente, de la négociation"

- Avec des professeurs qui on perdu contact avec le monde professionnel depuis au moins dix ans ou encore mieux des théoriciens qui n'ont jamais bossé de leur vie .. Pourquoi pas simplement une formation en entreprise ? Peut être parce que cela ne rapporterais pas d'argent à nos "business school " :) ....


"Les titulaires du master auront ensuite la possibilité de faire partie du puissant réseau des anciens de l?école."

Effectivement ce fameux réseaux dont le but n'est pas de faciliter l'accés de l'emploi aux jeunes diplomés mais tous simplement de s'exercer au trafic d'influence , chantage , pôt de vin et arnaques intellectuelles de toutes sortes , tous en faisant la promotion gratuite de leur école ....

Si nous français apprenions à être moins naifs ..



a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci de nous donner la preuve noir sur blanc ; il avait été écrit que c'était toujours le savoir qui sait qui demande aux candidats de fournir deux lettres de recommandation et un document détaillé expliquant leurs motivations." ! Si tous les êtres humains naissent égaux ; ils sont conçus égaux avant de naître. Si ça leur savoir ; leur ignorance c'est quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :