"Les leaders qui croient influencer les consommateurs se trompent"

Par latribune.fr  |   |  353  mots
Copyright Reuters (Crédits : Nicolas Louis)
Frédérique Agnès, présidente et cofondatrice de Mediaprism

Depuis la création de Mediaprism en 1995, Frédérique Agnès a une obsession : « Être le porte-voix des consommateurs. Notre objectif est d'observer les comportements des individus, de respecter et fédérer leurs envies. » Cela semble frappé au coin du bon sens, mais en matière d'études de consommateurs et de typologies à outrance, cette forme de consultation n'a pas toujours été en vogue. Aujourd'hui, la cofondatrice, avec Éric Depoorter, du leader français de la connaissance client peut être satisfaite. Désormais, sa base de données Concordeo, composée de 36 millions de consommateurs et 26 millions de foyers, analyse 1 milliard de transactions par an. La société, qui emploie 50 salariés, réalise 20 millions d'euros de chiffre d'affaires et dégage une marge brute de 8 millions pour un résultat en hausse de 1,9 million d'euros ; elle vient d'être rachetée à hauteur de 80 % par le groupe La Poste. En s'adossant à Mediapost, avec la Sogec, Mediaprism va devenir un acteur majeur du marketing relationnel en Europe. « Les leaders qui croient encore pouvoir influencer le comportement des consommateurs se trompent. Ces derniers ont toujours eu le pouvoir. Depuis l'avènement d'Internet, les Français utilisent tous les canaux pour s'informer. Ils font immédiatement savoir si oui ou non ils sont satisfaits. Même au coeur de la crise, ils ne se sont pas privés de l'achat plaisir, mais ils ont plus que jamais fait preuve de libre arbitre. Il est très important pour nous de les écouter ; on ne pense pas pour autrui, on observe. Les Français sont beaucoup plus ouverts que l'on imagine. Dès que l'on sort de la surchauffe médiatique, on se rend compte à quel point leurs jugements sont sages. » Parmi les thèmes sur lesquels la cofondatrice de Mediaprism aime à les consulter ? La communication humanitaire : « C'est un secteur difficile où il faut résoudre la quadrature du cercle. » Et la parité : « Nous préparons une très grosse enquête pour l'automne. C'est une question de générations. Chaque jour, en tant que chef d'entreprise, je mesure combien ce sujet est d'actualité. »